L’importance d’un intestin sain

intestin

La fonction de l’intestin

«Toutes les maladies débutent dans l’intestin», Hippocrate 370 avant J.C.

La fonction principale de l’intestin est l’absorption de l’eau et des nutriments. Mais ils jouent également un rôle d’usine de filtration, d’épuration et d’élimination des toxines qui requiert  de temps en temps un grand ménage !

L’alimentation déséquilibrée, le stress, la mauvaise mastication rendent la digestion et la détoxication difficiles, accentuent les risques de mauvaise halène et nuisent à l’activité des enzymes spécifiques. C’est pourquoi on resent mal au ventre, ballonnements, diarrhées ou constipation, voire alternance des deux… En effet, souvent, variés et fréquents, les troubles intestinaux ne sont pas pris au sérieux !

Transit Express Laxatif naturel qui stimule le transit de l’instestin.
Charcoal (charbon actif) Détoxiquant naturel. Prévient les problèmes intestinaux

L’importance d’un intestin sain
Notez cet article

8 Comments

  1. Oui, le gel d’Aloe vera est vraiment efficace pour tout ce qui touche le tube digestif, j’en ai fait lexpérience il n’y à pas longtemps.
    le gel d’aloe vera à une action également anti diabétique d’où la nécessité de surveiller sa glicémie pour adapter la dose d’insuline.
    l’argile verte que j’utilise.

  2. Hippocrate disait il y a plus de 2 000 ans : « Que la nourriture soit votre médecine, et la médecine votre nourriture ».

    En complément de cet article, je propose l’Aloe vera, qui est une plante reconnue par de nombreuses civilisations : elle donne de très bons résultats, notamment tout ce qui touche aux problèmes digestifs.

    La Pulpe d’Aloe vera facilite la détoxification de l’organisme: elle stimule et rééquilibre les fonctions digestives (acidité, ballonnements), permet une meilleure assimilation des nutriments et aide les intestins capricieux.

  3. bonjour,je souffre de pancréatite chronique et de diabète,je suis insulinodépendant,lente et rapide,quels sont les aliments qui pourraient me faire du bien,je suis déjà un régime sucré,je n’en mange pas trop je prends de la stévia,mon hémoglobyne glyquée est à 7,5 c’est la dernière qui date d’il y a 2 jours,les autres fois à 6,8 7,1 7,7,ce n’est pas trop mal placé..je me méfie des plantes on m’a dit,un médecin, de ne pas faire n’importe quoi avec l’insuline.
    voilà,pouvez vous m’en dire plus.merci et bonne journée.

    • Bonjour,

      Je suis en mesure de vous donner quelques informations à partager avec votre médecin diabétologue afin de décider avec lui de la meilleure thérapie. Je tiens à répondre à votre question, sans pour autant préconiser la moindre automédication.

      La destruction graduelle de cellules «exocrines» (celles qui produisent les sucs digestifs) du pancréas conduit rapidement au manque d’enzymes spécifiques nécessaires à la dégradation des aliments. Il s’en suit des selles grasses, des diarrhées, des sensations de lourdeur à l’estomac, des ballonnements et des douleurs abdominales. L’administration d’enzymes digestives permet de soutenir l’activité gastrique sans impact significatif sur la sécrétion de l’insuline.

      La papaïne et la bromélaïne scindent les protéines en acides aminés. Les lipases digèrent les graisses, les sucrases facilitent la digestion des fibres alimentaires, l’alpha-amylase dégrade des hydrates de carbone. Un apport régulier en enzymes digestives ou en extraits pancréatiques gastroprotégés peut améliorer considérablement votre quotidien.

      Cordialement,
      Irina

      • merci,je verrai cela avec mon médecin,j’en avais déjà pris il s’agissait de créon,je crois que c’est de cela dont vous parlez..
        cordialement,bonne journée

  4. Hippocrate devait bien savoir ce qu’il diffusait au sujet de la santé, puisqu’il rendait compte de la manière de vivre de ses contemporains, et je ne crois pas qu’il propageait l’idée de : bien mastiquer, ou encore d’éloigner le stress pour bien digérer….etc, etc….
    Ces inventions de comportement sont de notre siècle, et si l’on veut nous faire croire qu’il suffirait de mettre en place une autre façon de manger pour être en bonne santé, ça se saurait.
    Le seul discours qu’on nous tient, c’est la culpabilité, cela masque les vrais problèmes de notre société.

    • Chère Madame,

      Hélas, ces « inventions » ne sont pas propres à notre siècle, mais sont un fait connu et reconnu dans la plupart des traités médicaux anciens qu’ils soient de l’ère antique (pour Hippocrate) ou de la période Shennong (Chine, dynastie des Han oxidentaux), sans oublier les textes médicaux tibétains. Selon l’Ayurveda, qui prend ses racines il y a 5000 ans, plusieurs remèdes soulagent les maladies liées à « une mauvaise alimentation et à la sédentarité ».

      Les grands progrès réalisés ces 50 dernières années au niveau de la recherche en biologie moléculaire n’ont fait que démontrer la véracité des actions curatives de supposées plantes ou aliments enseignés dans ces traités de médecines ancestraux, les rendant à nouveau intéressants aux yeux de la communauté scientifique et médicale mondiale. Si essayer de faire prendre conscience qu’il est simple de réduire à long terme certains facteurs dangereux pour notre corps et, qui plus est, le savoir existe et a été simplement oublié, il ne s’agit pas de culpabiliser mais de mieux informer afin de provoquer un changement de nos habitudes liés à notre vie et notre alimentation mal équilibrée (hamburgers, pizzas, soft drinks…..).

      Cordialement,

      Irina

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.