1, 2, 3 cueillons les omégas… 3, 6, 9 pour une santé toute neuve

Parmi tous les acides gras que l’on connaît, certains sont appelés omégas « essentiels »… Tout bonnement parce qu’ils ne peuvent être produits par l’organisme. Vitaux pour notre corps, nous puisons leurs ressources dans notre alimentation, au quotidien.  Nous entendons très souvent parler des omégas… A la télé, à la radio, dans les supermarchés et chez notre médecin : omégas, ça vous parle, vous ? Quels omégas sont véritablement bons pour la santé, quelles huiles pour quelles utilisations ? Et si nous tentions d’éclaircir un peu tout ça ?

Une huile peut provenir de n’importe quelle source, car toutes contiennent des lipides. Huiles d’origines végétales, huiles marine ou animale… tout est bon à prendre ! Simplement, sur un marché où productivité et rentabilité sont de mise, on va choisir les matières riches en graisses qui vont nous permettre d’extraire le plus d’huile possible. Avez-vous entendu parler de fabrication d’huiles de cabillaud, vous ? Bien sûr que non ! On privilégiera  le saumon, les sardines, les anchois ou les crustacées pêchés au large, qui font la part belle à une production moins coûteuse… Pour ce qui concerne les plantes, on extrait plutôt l’huile des graines, parce que la matière grasse est plus abondante que dans les feuilles qui, elles, n’en renferment qu’une partie infime ! A propos des omégas prodigués par les algues, sachez qu’on ne ramasse pas n’importe quelle algue au bord de la mer pour en extraire les bienfaits ! Dans ces conditions, vous auriez droit, pour sûr, à une soupe de métaux lourds et autres polluants… Plus si bénéfiques pour votre santé ! Les huiles d’algues sont pour la plupart, extraites à partir de micro-algues en culture, que l’on exploite dans des conditions exemptes de pollution. Sachez qu’un oméga peut se transformer en d’autres omégas dans l’organisme, encore faut-il que les enzymes qui opèrent ces changements dans le corps, soient fonctionnelles ! En vérité, le choix de l’huile que nous effectuons, va dépendre tout simplement de ce que nous voulons faire avec. Quelles huiles pour quelles utilisations : petit tour du monde des omégas pour véritablement se concentrer sur ce dont on a VRAIMENT besoin….

Les omégas 3 et 6 :

Il existe plusieurs acides gras omégas 3, dont deux principaux, prisés pour leurs vertus : L’EPA et le DHA. L’EPA est plutôt reconnu pour ses capacités à protéger le système cardio-vasculaire, booster le système immunitaire et lutter contre la dépression. Le DHA influera surtout sur la mémoire et la santé des yeux. Le DHA compose en partie les cellules nerveuses neuronales et celles de l’œil. Lorsque nous en manquons, indubitablement, les pertes de mémoire et diminutions de l’acuité visuelle se manifestent !

Quelle différence entre oméga-3 et oméga-6 ?

Au cœur d’une société chronophage, notre course contre le temps nous conduit vers les fast-food et autres modes de restauration rapide tels que nos sacro-saints plats industriels. De ce fait, nous consommons beaucoup d’oméga-6 que d’oméga-3. Et lorsque ce rapport se situe à 1 pour 20 alors qu’il devrait être à 1 pour 5… On se rend vite compte de l’ampleur du déséquilibre existant ! Une consommation d’oméga-6 trop importante pourrait entraîner des maladies inflammatoires un endommagement du cœur et des vaisseaux ainsi qu’une diminution des défenses naturelles et de leur potentiel. Car il existe aussi de mauvais acides gras oméga-6, extrêmement propices à l’inflammation. Néanmoins, contrairement aux idées reçues, tous les omégas-6 ne sont pas mauvais pour la santé !… Bien loin de là ! D’ailleurs… Vous ne le savez peut-être pas, mais votre peau en raffole! Essentiels à la santé des tissus cutanés, les oméga-6 se trouvent dans l’huile de bourrache, l’huile d’onagre, l’huile de pépins de cassis, bien connus pour leur richesse en acides gras très spécifiques : l’acide gamma linolénique (GLA). Le GLA préserve activement la peau du vieillissement prématuré, lui redonne souplesse et élasticité, restaure sa barrière protectrice et hydrate au maximum les tissus. Vos ongles et cheveux sont eux aussi, incroyablement ravivés, renforcés, stimulés pour un résultat naturellement sublime ! La différence que l’on fait au niveau des différents omégas 6 existants, réside dans la quantité de GLA contenue par chaque élément. Les sources les plus riches qui rendront votre peau incroyablement jeune et vos phanères plus beaux, se trouvent dans les huiles de pépin de cassis en premier lieu, de bourrache, puis d’onagre.

Les oméga-5, eux, moins connus, se trouvent principalement dans l’huile de muscadier. Vous souhaitez retrouver le tonus, donner du peps à votre système digestif, avez besoin d’un antiseptique ou désirez un effet aphrodisiaque ? Jetez votre dévolu sur les omégas-5. Peau, système cardio-vasculaire et système nerveux s’en réjouiront grandement !

A quoi servent les oméga-7 ? Les oméga-7 sont une source très spécifique, mais d’une richesse extraordinaire pour les peaux sèches, dévitalisées ou craquelées. Ces omégas si particuliers facilitent le passage de l’eau des couches très profondes de la peau vers les couches superficielles. Leur singularité réside également dans le fait qu’ils se trouvent dans des huiles sèches, telles que l’huile d’argousier, ou l’huile de noix de macadamia, exceptionnelles pour les peaux matures, fatiguées, irritées, sensibles, sèches, mais aussi pour les gerçures, brûlures et la préparation au bronzage !

Les oméga-9, connus depuis des décennies, mettent leurs atouts à profit dans les matières grasses comme l’huile d’olive ! Offrez-vous une diète façon méditerranéenne et profitez des vertus cardio-protectrices des omégas 9 à coup sûr ! Maintenant que vous savez tout sur les Oméga… A vous de faire votre petite cuisine, ou d’opter pour la supplémentation qui vous va !

>> Les nutriments liés à cet article : ACIDES GRAS ESSENTIELS

1, 2, 3 cueillons les omégas… 3, 6, 9 pour une santé toute neuve
Notez cet article

Ecrit par

Aucun commentaires.

Laisser un commentaire

Message