Les 5 plantes les mieux étudiées par la science

Les plantes sont d’étonnants laboratoires vivants qui synthétisent d’innombrables molécules bioactives. Certaines d’entre elles possèdent des propriétés pharmacologiques prometteuses avec beaucoup d’avantages et peu d’inconvénients. Comment s’y retrouver ? Zoom sur les 5 plantes les mieux étudiées par la science.

Le curcuma

Le curcuma agit principalement en favorisant la production de bile dans le foie puis son évacuation dans l’intestin grêle. Il est donc de toute puissance pour réduire les nausées et les douleurs abdominales chez les personnes souffrant de dyspepsie. Le curcuma participe au maintien de la rémission des colites et protège le foie de la toxicité du paracétamol. Il inhibe la prolifération de plusieurs lignées de cellules cancéreuses et s’oppose à l’action des inducteurs des tumeurs environnementaux. Finalement, le curcuma possède une activité analgésique non stéroïdienne de type ibuprofène dans l’arthrose. Il soulage la douleur due à la dégradation des cartilages et améliore considérablement la liberté des mouvements.

Partie utilisée : Rhizome

Posologie type : 300-600 mg d’extrait sec standardisé correspondant à 10-20 g de rhizome frais par jour pendant un repas riche en graisses ou dans une cuillère d’huile olive vierge.

Contre-indication absolue : Obstruction des voies biliaires

Le ginkgo biloba

Le ginkgo biloba améliore la circulation sanguine, particulièrement au niveau des artères cérébrales et périphériques. Il alimente de cette façon les membres inférieurs (mains, pieds) en oxygène, tout en favorisant la nutrition du cerveau. Le ginkgo biloba a des effets bénéfiques sur le temps nécessaire à la mémorisation et l’interprétation des informations visuelles. Il aide à retenir et à se rappeler des faits puis à maintenir une pensée claire. Le ginkgo biloba atténue également les maux de tête, les vertiges et les bourdonnements d’oreilles.

Partie utilisée : Feuille

Posologie type : 120-160 d’extrait sec standardisé correspondant à 4,2-10,8 de feuille fraiche par jour, en 2-3 doses, au cours des repas.

Contre-indication absolue : Epilepsie

L’aubépine

L’aubépine accélère le débit coronarien et l’irrigation du myocarde. Il s’agit d’un bêtabloquant léger qui régule le rythme cardiaque. L’aubépine peut être employée pour soulager les palpitations ainsi que les perceptions d’extrasystoles dues à l’anxiété. Elle soulage également les symptômes du stress, tout un favorisant le sommeil réparateur. L’aubépine contribue à abaisser la pression artérielle et à augmenter la tolérance à l’effort physique.

Partie utilisée : Sommité fleurie et fruit

Posologie type : 200-400 d’extrait sec standardisé correspondant à 2-5 g de sommité fleurie par jour.

Contre-indication absolue : Bradycardie

La myrtille

La myrtille aide à protéger l’œil des agressions quotidiennes. Elle améliore la circulation sanguine dans les vaisseaux capillaires puis contribue à diminuer la pression à l’intérieur de l’œil. La myrtille participe à la régénération du pourpre rétinien, pigment responsable de la sensibilité des yeux à la lumière. Elle favorise le maintien d’une bonne vision nocturne, permettant à l’œil de s’adapter aisément à l’obscurité. La myrtille soulage également la fatigue provoquée par le travail informatique.

Partie utilisée : Fruit

Posologie type : 40-240 mg d’extrait sec correspondant à 25-115 g de fruit frais par jour.

Contre-indication absolue : Méthémoglobinémie

La rhodiola

La rhodiola a la réputation séculaire d’améliorer l’humeur, le tonus et la performance au travail. Elle renforce la résistance de l’organisme au stress et stimule la libération de sérotonine appelée « molécule du bonheur et de la sérénité ». Elle a donc des effets positifs incontestables sur la fatigue chronique, le manque de punch et l’état dépressif. La rhodiola est particulièrement recommandée pour les personnes stressées, surmenées, se fatigant rapidement, ayant des difficultés à supporter le mode de vie moderne. Elle réduit également les effets du sevrage à la nicotine.

Partie utilisée : Racine

Posologie type : 180-360 mg d’extrait sec, 2 fois par jour, de préférence 30 min avant le petit-déjeuner et 30 min avant le repas à midi.

Contre-indication absolue : Psychose maniaco-dépressive

Les 5 plantes les mieux étudiées par la science
Notez cet article

Ecrit par

4 commentaires to “Les 5 plantes les mieux étudiées par la science”

  1. Vidal dit :

    J’aime le curcuma mais c’est qui ne m’aime pas, j’en mets dans toutes les préparations après je souffre de brûlures je m’en sère en poudre.

  2. andré dit :

    merci madame’
    si tout le monde agissait comme vous, le monde ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui
    je fais de mème dans d’autres domaine profiter aux autres le savoir que l’on a acqui au cour de sa vie

Laisser un commentaire

Message