L’ algue wakame ou comment brûler plus de calories chaque jour ?

Vous l’avez sans doute remarqué… Gommer vos poignées d’amour n’est pas une chose simple, surtout en prenant de l’âge ! En effet, au fil du temps, votre métabolisme de base devient de plus en plus paresseux. Cela veut dire que la quantité minimale d’énergie requise pour respirer, digérer ou faire battre votre cœur diminue, alors que votre apport alimentaire, lui, reste plus au moins stable. Par conséquent, les calories qui étaient autrefois facilement dépensées par votre corps, sont stockées sous forme de graisse au ventre, quels que soient vos efforts. Comment brûler jusqu’à 200 kcal supplémentaires chaque jour, même au repos ? Découvrez les vertues d’ une algue encore trop méconnue…

L’algue Wakame aide l’organisme à brûler plus de calories, même au repos

L’algue Wakame (Undaria pinnatifida) est une algue brune qui devient vert émeraude à la cuisson. Elle a de nombreux atouts pour ceux et celles qui veulent mincir sans effort. D’un faible apport calorique, l’algue Wakame est riche en protéines (20,5%), vitamines et minéraux, pauvre en graisses (1,7%). En outre, elle contient des fibres solubles très rassasiantes. L’algue Wakame est également pourvue en fucoxanthine, pigment caroténoïde qui lui donne sa couleur. La fucoxanthine aide les mitochondries, ces petits fours à combustion se trouvant en grande quantité dans les cellules adipeuses, à brûler plus de graisse. La chaleur ainsi dégagée amplifie la dépense énergétique du corps au repos.

Des chercheurs ont observé une importante réduction de la graisse qui se dépose au niveau du ventre, ainsi qu’une diminution globale du poids corporel grâce à la consommation de l’algue Wakame naturellement riche en fucoxanthine. Pour cela, ils ont recruté 151 femmes pré- ménopausées en surpoids (IMC≥ 30) et leur ont donné pendant 16 semaines, soit une préparation à base d’algue Wakame contenant 2,4 mg de fucoxanthine, soit un placebo. Entre le début et la fin de l’expérience, dans le groupe « algue Wakame », les femmes ont perdu 6,9 kg contre 1,4 kg dans le groupe « placebo ». Alors que la dépense énergétique du corps au repos était identique dans les deux groupes au départ, celle du groupe « algue Wakame » était améliorée de 18,2 % (ce qui correspond à peu près à 200 kcal dépensées de plus, chaque jour, sans rien faire) par rapport au groupe « placébo » à l’issue de l’étude. Une diminution de l’inflammation, un meilleur fonctionnement du foie ainsi qu’une réduction importante du taux de triglycérides sanguins, sont autant de résultats positifs obtenus grâce à la consommation prolongée de l’algue Wakame.

Qui plus est, l’algue Wakame améliore le fonctionnement de la thyroïde qui à son tour accélère le métabolisme de base

L’iode contenu en quantité importante dans l’algue Wakame est indispensable à la production des hormones de la thyroïde qui déterminent le métabolisme de base. Lorsque les taux d’hormones thyroïdiennes chutent en dessous d’un certain seul, le métabolisme de base ralentit davantage son activité.

Enfin, l’algue Wakame protège la peau contre les attaques des radicaux libres induites par le rayonnement UV, le stress et l’alcool

La fucoxanthine issue de l’algue Wakame est un antioxydant qui protège la peau des attaques des radicaux libres provoquées par l’excès d’ultraviolets ou la pollution. La consommation de l’algue Wakame est donc particulièrement conseillée à toute personne qui vit dans les régions trop ensoleillées ou polluées.

Mise en garde

Avec 32 mcg d’iode élémentaire par gramme, l’algue Wakame devrait être déconseillée aux personnes ayant une hypersensibilité accrue à l’iode et aux patients sous un traitement hormonal pour la thyroïde. Les femmes enceintes, les enfants et les personnes atteintes de diabète devront également consulter avant de prendre cette algue à but amaigrissant. L’ingestion de plus de 8 gr de l’algue Wakame (plus de 250 mcg d’iode élémentaire) par jour peut provoquer un dysfonctionnement grave de la thyroïde.

Références : Yamada Y, et al. Digestibility and energy availability of Wakame (Undaria pinnatifida) seaweed in Japanese. Nihon Eiseigaku Zasshi. 1991 Aug; 46(3):788-94. Gammone M, et al. Anti-obesity activity of the marine carotenoid fucoxanthin. Mar Drugs. 2015 Apr 13; 13(4):2196-214. Abidov M, et al. The effects of Xanthigen in the weight management of obese premenopausal women with non-alcoholic fatty liver disease and normal liver fat. Diabetes Obes Metab. 2010 Jan; 12(1):72-81.

wakame
WakameLa micro-algue tendance à l’action brûle graisses
L’ algue wakame ou comment brûler plus de calories chaque jour ?
4 (80%) 6 votes

Ecrit par

Aucun commentaires.

Laisser un commentaire

Message