Draineurs naturels du foie

Avec l’arrivée des beaux jours, c’est le moment de penser à son foie, le purificateur sans doute le plus important et le plus sollicité du corps ! De nombreux draineurs hépatiques sont vendus sur le net. Gélules et ampoules, patches et tisanes…  Tous ces remèdes prétendent être d’un grand secours au foie malmené !  Comment s’y retrouver ?

Le chardon-Marie

Le chardon-Marie est la plante la plus efficace pour lutter contre les agressions que subit le foie, qu’elles soient virales ou chimiques, notamment suite à une intoxication alcoolique ou médicamenteuse. Par sa teneur en silymarine, il régénère les cellules hépatiques endommagées, tout en favorisant le fonctionnement des cellules saines. Le chardon-Marie accélère l’élimination des toxines, notamment dans le cadre du traitement des hépatites toxiques ou infectieuses. De plus, il s’agit de l’une des rares plantes qui atténue les effets néfastes des rayons X, émis lors d’une radiothérapie conventionnelle.

En gélule : prendre 100-150 mg d’extrait sec de graines titré à 80 % en silymarine 2-3 fois par jour avant les repas.

En décoction : faire bouillir 50 g de graines séchées (2 cuillères à soupe) dans 1 litre d’eau pendant 15 min. Laisser infuser 10 min et filtrer, boire 1 tasse 3 fois par jour avant les repas.

Le radis noir

Le radis noir est exceptionnellement riche en vitamines C et B, sels minéraux, composés soufrés et fibres diététiques. Depuis l’époque des pharaons, il est traditionnellement utilisé pour favoriser le flux biliaire et stimuler la motricité intestinale. Ces deux actions sont indispensables pour améliorer l’écoulement de la bile et accélérer ainsi la digestion des corps gras. Le radis noir est particulièrement recommandé en cas de « crise de foie » qui survient après des fêtes arrosées et des excès alimentaires.

En gélule : prendre 200 mg le matin et le soir avant le repas.

En ampoule : prendre une ampoule (une cuillère à soupe) par jour avant le repas principal.

Le pissenlit

Feuilles, jeunes pousses ou racines, tout est bon dans cette plante. Le pissenlit décongestionne le  foie paresseux, tout en améliorant son fonctionnement. La racine de pissenlit favorise la sécrétion et l’évacuation de la bile, réduisant la sensation d’inconfort dans le centre de l’abdomen. Elle est donc particulièrement recommandée à celles et ceux dont le repas, même léger, laisse un poids sur l’estomac. De plus, la racine de pissenlit favorise l’excrétion de déchets potentiellement toxiques qui encombrent l’intestin. Il s’agit donc d’un allié fidèle pour tout individu ballonné, sujet à la digestion capricieuse et à la constipation tenace. La jeune feuille de pissenlit, elle, est un diurétique doux. Elle s’associe parfaitement à l’artichaut, au romarin ou au chardon-Marie.

En gélule : prendre 1,5 g de racine séchée en poudre en une seule prise avec un grand verre d’eau au moment du repas à midi ou le soir.

En décoction : faire bouillir de 15-20 g (4 cuillères à café) de racine séchée dans 1 litre d’eau pendant 5 à 10 minutes. Laisser infuser 10 min et filtrer, boire 1 tasse 3 fois par jour juste avant les repas.

Le brocoli

Les pousses de brocoli constituent la source végétale la plus importante de sulforaphane, molécule soufrée spécifique. Elle est surtout connue pour protéger l’organisme des xénobiotiques (substances étrangères toxiques et cancérogènes). La sulforaphane active le maillon principal de la détoxification hépatique. Appelée « facteur de transcription Nrf2 », cette protéine actionne les gènes codant la production d’enzymes spécifiques. Ces enzymes (quinone réductase, glutathion S-transférase) jouent le rôle primordial dans la neutralisation des xénobiotiques. Elles contribuent à combattre les agresseurs quotidiens que sont l’air pollué ou la fumée du tabac.

En gélule : prendre 500 mg d’extrait de pousses de brocoli titré en 10% en sulforaphane 1-2 fois par jour.

Cru ou cuit : consommer 250 mg de brocoli cru ou 125 mg de brocoli légèrement cuit.

Le glutathion

Le glutathion contribue à extirper les métaux lourds des cellules du foie à l’aide d’un groupe chimique : le thiol (-SH). Les deux thiols sont un peu comme des « pinces » qui vont « attraper » les ions métalliques pour les extraire par le biais de la bile. Les métaux lourds ainsi piégés, serons transformés par la flore intestinale, puis éliminés dans les selles.

En gélule : prendre 500 mg de glutathion 2 fois par jour.

Chardon-Marie Le pissenlit Le brocoli
Chardon-MarieProtège et régénère les cellules du foie Le pissenlitPour le foie et la digestion Le brocoli Limite l’apparition d’ulcères
Glutathione
Glutathionebooster d’antioxydants
Draineurs naturels du foie
Notez cet article

5 Comments

  1. Plutôt que de nous vendre ces plantes sous forme de gélules, je pense qu’il serait plus sain de nous indiquer comment les consommer pour qu’elles jouent leur rôle naturellement.

  2. Je ne vois pas pourquoi on sacrifierait de gentilles méduses qui ne demandent qu’à vivre leur vie pour que je puisse me souvenir de ma liste de courses

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.