Etes-vous Ronchopathe ?

Ronflement

Le ronflement, ou Ronchopathie est le bruit provoqué inconsciemment par un dormeur.
Où quand ronfler peut s’avérer dangereux pour la santé :
Actuellement, le terme de ronchopathie est utilisé, regroupant le ronflement simple, le Syndrome d’apnées du sommeil (S.A.S.), et une troisième entité nommée syndrome d’augmentation des résistances des voies aériennes supérieures (S.A.R.V.A.S.)

Vous êtes ronfleur ? Vous vivez avec quelqu’un qui ronfle ? Les conséquences peuvent être pénibles. Identifier les causes, repérer les apnées du sommeil et trouver des solutions pour éviter de trop en souffrir… NutriLife vous guide pour mieux dormir !

Qu’est ce que le ronflement ?

Durant le sommeil, les muscles et les tissus de la langue et du palais se relâchent. Ils diminuent l’ouverture et le passage de l’air et provoquent donc des vibrations : c’est le ronflement.

Pourquoi ronfle-t-on ?

Dès lors qu’un obstacle obstrue les voies respiratoires supérieures, l’air ne va plus circuler librement, ce qui va entrainer des vibrations des tissus du fond de la gorge. Deux facteurs sont principalement pointés du doigt :

  • Le surpoids
  • L’âge (les tissus s’affaissent par diminution du tonus avec l’âge)
    Mais, d’autres raisons peuvent être incriminées : des soucis anatomiques (déviation de la cloison nasale, amygdales trop volumineuses….), un relâchement trop important de la luette, du voile du palais et de la langue, une obstruction nasale due à des allergies, une sinusite chronique…Certains facteurs sont aggravants du ronflement :
  • La position de sommeil : en position dorsale et à cause de la gravité, la base de la langue bloque le passage de l’air
  • Certaines habitudes de vie : prise de tabac, d’alcool ou de somnifères qui relâchent les muscles pharyngés

Les complications d’un simple ronflement : Quand le ronflement devient pathologique et dangereux pour la santé

En règle générale, le ronflement simple est surtout gênant par le bruit qu’il occasionne. Cependant, il peut s’accompagner d’une pathologie beaucoup plus sérieuse aux conséquences cardio-respiratoires sévères et parfois graves : le syndrome d’apnée du sommeil
Le Syndrome d’Apnées du Sommeil (SAS) est un trouble respiratoire du sommeil. Plus exactement, il s’agit d’une pathologie nocturne correspondant à un collapsus inspiratoire complet du pharynx (pendant le sommeil). Ce phénomène, qui se traduit par des arrêts
involontaires de la respiration au cours du sommeil, peut se répéter des dizaines voire des centaines de fois au cours d’une même nuit. Cette pathologie, identifiée dans les années 70, est à la fois de plus en plus fréquente, pas très connue et sa prévalence ne cesse d’augmenter !

Alors, comment pouvez-vous savoir si vous faites de l’apnée du sommeil en plus du ronflement ?

Les ronfleurs présentant des signes d’apnée du sommeil comme la fatigue et la somnolence le jour, l’hypertension artérielle ou des arrêts respiratoires notés par le conjoint durant le sommeil doivent être pris en charge.

Quelles sont les conséquences (graves) de l’apnée du sommeil ?

Problèmes de santé : Lors de l’arrêt de la respiration, le niveau d’oxygène dans le sang diminue ce qui crée une stimulation du système cardio-vasculaire (cœur et poumons) pour compenser. Ce stress constant peut amener de sérieux problèmes de santé à moyen et long terme tels que l’hypertension artérielle, un risque augmenté d’accident vasculaire cérébral et d’infarctus du myocarde et une diminution de l’espérance de vie.
Ces arrêts respiratoires fréquents lors du sommeil empêchent les patients d’atteindre les stades profonds du sommeil (le sommeil réparateur) ce qui a pour conséquence une perturbation du sommeil, de la fatigue chronique, des maux de tête, des troubles de la concentration et de la mémoire ainsi qu’une diminution de la qualité de vie

Quelles sont les solutions pour en découdre ?

La prévention : Un certain nombre de facteur favorisent le ronflement. Ils peuvent être évités grâce à de mesures hygiéno-diététiques simples :

  • Arrêter de fumer
  • Éviter la prise de somnifères
  • Ne pas prendre de boissons alcoolisées en fin de journée
  • Dormir sur le côté
  • S’il y a surpoids, modifier l’alimentation et augmenter l’activité physique

L’orthèse endobuccale…

Procédé exclusif contre le ronflement et l’apnée du sommeil pour hommes et femmes, l’orthèse endobuccale est conçue pour les ronfleurs (réguliers et occasionnels) et pour les patients souffrant d’apnée du sommeil.
De nombreux patients ont mécanisé une respiration buccale au cours du sommeil entrainant un double mouvement d’ouverture et de recul de la mâchoire qui guide l’air dans le palais de telle façon que le voile du palais va se mettre à vibrer. En obligeant le patient à respirer sans gêne par le nez (grâce à l’orifice de circulation de la salive et à la souplesse du matériau) l’orthèse évite le double mouvement d’ouverture et de recul de la mâchoire propice aux ronflements et à l’apnée du sommeil. Fine membrane souple en silicone médicale de qualité alimentaire, l’orthèse est légère et se positionne en bouche naturellement. Une fois mise en place dans la bouche, elle empêche le patient de respirer exclusivement par la bouche. L’air va passer correctement par un petit orifice ovale qui perce le centre de l’orthèse.

La période d’accoutumance se fait, selon les patients, de quelques minutes à 3 nuits et dans quelques rares cas il faut jusqu’à 5 nuits pour que le patient s’endorme en oubliant qu’il a une orthèse en bouche.

Cyrielle K, Votre Docteur en Pharmacie NutriLife

Duo confort
L’orthèse endobuccale Duo Confort
Detail
Etes-vous Ronchopathe ?
1 (20%) 1 vote

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.