Fatigue permanente : Les causes et les solutions naturelles

fatigue

Depuis toujours la fatigue fait partie intégrante de la vie de chacun d’entre nous. Qui n’a jamais ressenti cet état de faiblesse, d’abattement voire de lassitude profonde? Selon son horaire, son intensité, sa durée et les signes associés, la fatigue est l’un des symptômes (avec la douleur) les plus répandus, peut être banal en apparence, mais parfois bien le repère d’une extrême gravité, et source de grandes difficultés diagnostiques.

Définition de la fatigue « normale » ou physiologique :

La fatigue résulte d’un fonctionnement excessif de l’organisme et se traduit par l’impression d’être incapable de continuer une activité ou au prix d’un effort exagéré.

Mécanisme de la fatigue

La fatigue est une diminution du pouvoir fonctionnel des organes du système de relation, c’est-à-dire des systèmes musculaires, sensoriels et nerveux.

Quand la fatigue devient asthénie, c’est-à-dire sensation de fatigue permanente :

L’asthénie est un état de fatigue pathologique et se distingue par deux critères :

  • Elle n’est pas consécutive à un effort
  • Elle est présente dès le matin au réveil et ne disparait pas avec le repos

Elle résulte d’une inadéquation entre les ressources de l’organisme et les sollicitations auxquelles il est soumis.

Un état de faiblesse physique mais aussi psychique qui dure depuis au moins six mois et qui n’est pas induit QUE par le travail ou un effort. Il s’accompagne souvent d’une perte d’appétit, d’un amaigrissement, d’une baisse de la libido et d’agressivité. La fatigue permanente diffère de la fatigue simple car elle ne disparaît pas avec le repos. On distingue deux grands types d’asthénies : les asthénies fonctionnelles (liées à la dépression ou à une maladie psychiatrique) les asthénies organiques (liées à une maladie : un cancer, une maladie infectieuse, neurologique ou cardiovasculaire…). (1)

La fatigue excessive amène souvent un sentiment absolument désagréable de ne pouvoir faire face à ses obligations

Le syndrome de fatigue chronique

Appelé aux Etats-Unis syndrome des yuppies car il touche plus particulièrement les jeunes cadres dynamiques, le syndrome de fatigue chronique est un véritable épuisement ayant des conséquences importantes sur la vie des malades. Ce syndrome de fatigue chronique existe depuis très longtemps mais, par l’absence de signes objectifs, on l’a longtemps confondu avec une dépression ou une maladie mentale. Cette fatigue est également parfois attribuée à une fibromyalgie ou à un syndrome du colon.

Les critères de diagnostiques majeurs sont les suivants : fatigue excessive et persistante et absence de maladie connue. D’autres critères moins importants peuvent être significatifs : existence de troubles psychiatriques, douleurs inflammatoires de la gorge, présence de ganglions sensibles au niveau du cou et des aisselles, douleurs musculaires diffuses, arthralgies, maux de têtes inhabituels, nausées, sommeil non réparateur, récupération lente

Les symptômes souvent associés qui peuvent mettre la puce à l’oreille

Une réduction des activités physiques, la présence de sensations fébriles le soir, les maux de têtes, les vertiges, une sensation de froid, des épisodes de faiblesses inexpliquées et brutaux.

Quelques exemples de causes physiopathologiques de la fatigue permanente :

Le cas du diabète : Les diabétiques ont un taux de sucre dans le sang trop élevé. Le sucre n’est pas converti en énergie, mais reste dans le sang, et le corps se retrouve ainsi dépourvu d’énergie. Un mode de vie adapté, avec un régime alimentaire et de l’exercice, peut aider les diabétiques de type 2. Pour ceux de type 1, l’insuline est le remède.

La fatigue constitue un témoin clé qui permet à une personne diabétique de suspecter une perturbation de la glycémie, et doit toujours l’amener à contrôler le taux de sucre dans le sang.

La déshydratation : sensation de soif permanente et fatigue
La fatigue peut être un signe de déshydratation. Le corps a besoin de suffisamment d’eau pour fonctionner correctement. Mieux vaut ne pas attendre d’avoir soif, mais boire régulièrement durant la journée (environ 1,5L par jour).

Un Trop peu d’énergie : Le corps a besoin de suffisamment d’énergie pour fonctionner correctement. Si trop peu de nutriments sont ingérés par jour, c’est un réel problème pour être en bonne forme.

Les remèdes complémentaires anti-fatigue

En plus d’adopter une hygiène de vie saine et de dormir suffisamment, il existe des approches thérapeutiques pouvant favoriser un meilleur tonus. Attention, ce type d’alternatives ne dispense aucunement d’une consultation médicale. Dans ce cadre, l’asthénie peut être atténuée par la prise de compléments alimentaires :

Le remède quand on n’arrive pas à se lever le matin 

Réveil douloureux avec sensation d’épuisement, manque d’entrain et de motivation. Sortir du lit est une épreuve et, à peine debout l’envie de retourner se coucher !

C’est souvent lié à un manque de dopamine (neurotransmetteur, la dopamine est libérée par le cerveau lors d’expériences que celui-ci associe au plaisir).

Ce manque est du à une insuffisance de tyrosine (son précurseur), qui peut être provoquée par des couchers trop tardifs ou un désordre alimentaire : pas assez de protéines (qui fournissent les acides aminés essentiels), ou un excès de sucre, qui fait baisser le taux de tyrosine.

L’idéal au saut du lit, est donc de consommer un supplément nutritionnel de L-tyrosine environ 15 minutes avant le petit-déjeuner.

Le remède quand on s’écroule de fatigue le soir :

Rentrer chez soi et tomber de sommeil, être obligé d’abréger ses soirées, ne pas réussir à gérer le dîner, la vie familiale etc..

Tout ceci est incontestablement lié à l’épuisement des surrénales qui entraîne un manque de vitamines et une déminéralisation de l’organisme (manque de magnésium, fer, vitamines du groupe B notamment vitamine B12, sélénium et oméga 3). Les organes ne disposent plus des cofacteurs essentiels à leurs fonctions, ils se retrouvent saturés et pleins de toxines !

La solution : un très gros plein de vitamines et de minéraux qui aide à mieux résister la journée et à relancer les fonctions vitales, y compris le soir pour ne plus tomber d’épuisement.

Le minéral indispensable

Le magnésium, dont il faut impérativement recharger tout l’organisme. Il est essentiel de le choisir sous forme de bisglycinate de magnésium associé à de la taurine qui permet de bien l’assimiler. A prendre en cure de 2 mois consécutifs pour bien recharger toutes les cellules

Le bon supplément

La spiruline, une petite algue bleue le plus riche en oligo-éléments (70% de sa composition) et en acides aminés (30%), et surtout complètement naturelle. Elle renforce le système immunitaire et la résistance aux infections virales, fournit énergie et vitalité en continue pour apporter de la résistance, lutte contre l’asthénie physique et l’anémie ferriprive (manque de fer) et réduit les surcharges toxiniques des émonctoires

Astuce : En cas de réveils nocturnes entre 3 et 6 heures du matin, il faut penser à nettoyer le foie car il est en cause ! Prendre 2 ampoules d’un mélange de d’artichaut, de frêne, de mélisse, de pissenlit et de fenouil, permet déjà de sentir une différence nette en seulement quelques jours !

La fatigue peut prendre plusieurs facettes. Fatigue passagère ou fatigue chronique, purement physiologique ou en grande partie psychologique, elle est liée à l’environnement, aux habitudes de vie (alimentaires notamment) et au sommeil. Pour mieux lutter contre cet état de faiblesse, quelle que soit son importance, il faut être au maximum à l’écoute de soi car une fatigue prolongée n’est jamais anodine.

Cyrielle K, Votre Docteur en Pharmacie NutriLife

Magnesium Malate Spiruline
Magnesium Malate Spiruline
Detail Detail
Fatigue permanente : Les causes et les solutions naturelles
3.5 (70%) 2 votes

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.