Il faut souffrir pour être belle…Mais jusqu’à s’intoxiquer aux métaux lourds ?

Metaux lourds

Mesdames, du plomb, de l’arsenic, du mercure, du cadmium dans vos maquillages et votre crème de jour…Vos maquillages et cosmétiques sont plombés aux métaux lourds !
Quels sont les produits de maquillage concernés ?

Les produits chimiques ne sont pas seulement ingérés. Ils peuvent également être absorbés par votre peau, ce qui fait de votre maquillage un coupable majeur.
Poudres, fonds de teint, cache-cernes, fards à joues, mascaras, crayons pour les yeux, ombres à paupières, eye-liner et le cas préoccupant des brillants et rouges à lèvres.
Une étude Canadienne a été réalisée sur des articles de maquillages au hasard, peu importe la marque, du quotidien de femmes d’âges différents. En moyenne, chaque produit contenait 4 à 8 métaux lourds (plomb, béryllium, thallium, cadmium et arsenic entre autre). Même si les niveaux étaient « tolérés » selon les normes établies par les instances gouvernementales, aucun des produits n’était exempt de métaux lourds.
Le problème c’est qu’ingérés au quotidien et de façon continue, même si les taux ne sont pas forcément élevés, une exposition répétée à ces cosmétiques augmente le risque de souffrir de problèmes de santé(1) : allant du mal de tête au cancer.

Pourquoi peut-on trouver des traces de métaux lourds dans les cosmétiques ?

Les métaux lourds sont partout dans la nature (notamment dans les roches, les sols et l’eau). Une des raisons pour laquelle ils sont présents dans les cosmétiques, est justement que les matières premières de formulation sont issues de ces sources : de la terre, des sols, des roches ou de l’eau (2) (3). En outre, ils peuvent aussi provenir du processus de fabrication du produit, du stockage ou de l’emballage.

Le cas spécifique des Brillants et des Rouges à lèvres fait polémique :

Si vous appliquez un rouge à lèvres quelques fois par jour, tous les jours, vous pourriez ingérer des quantités de plomb sacrément élevées au cours de votre vie.
Des études révèlent qu’ils pourraient contenir des métaux lourds à dose toxique. Car, à en croire les résultats parus dans la revue Environmental Health Perspectives, certains rouges à lèvres ou autres Gloss pourraient causer des troubles sur la santé du fait de leur concentration élevée en certains métaux lourds. Le cas du rouge à lèvres est très équivoque car la grande majorité des rouges à lèvres contiennent du plomb. Ce métal lourd est susceptible de provoquer des migraines, de la fatigue chronique, des vertiges et des douleurs musculaires.

Quelles conséquences ?

Nous avons atteints nos limites…
Mis ensemble, les métaux lourds s’accumulent et s’additionnent dans le corps au fil du temps et on sait qu’ils peuvent causer divers problèmes de santé parfois difficilement identifiables : cancer, troubles de la reproduction et du développement, troubles neurologiques, amnésie, sautes d’humeur, troubles nerveux et musculaires, troubles des articulations, troubles cardiovasculaires, musculo-squelettiques et  sanguins, troubles du système immunitaire, maux de tête, vomissements, diarrhée, lésions pulmonaires, eczéma de contact, cheveux cassants et perte de cheveux, maladies chroniques, cancer…
Ces révélations sont inquiétantes et les résultats des études n’ont encore pas tous vu le jour. Des investigations de plus grande ampleur sont en cours et les autorités ne tarderont pas à rendre des comptes plus précis sur les états et conséquences des intoxications sournoises aux métaux lourds.

Comment s’en sortir ?

Au-delà d’essayer de limiter au maximum les polluants au quotidien, il faut impérativement lancer une désintoxication naturelle de ces métaux lourds et éliminer les polluant du corps.
Les composés qui en sont capables sont appelés chélateurs. Il s’agit de substances naturelles capables de se combiner à un métal lourd et de former avec celui-ci un complexe chimique soluble qui sera éliminé par les voies naturelles.

Cyrielle K, Votre Docteur en Pharmacie NutriLife

1) https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=presence-de-metaux-lourds-dans-le-maquillage-sante-canada-veut-calmer-le-jeu-20110516

(2) S. Al-Saley Al-Enazi, N. Shinwari, Assessment of lead in cosmetic products. Regul. Toxicol. Pharmacol. 2009, 54 pp. 105–113

(3) K. Besecker A simple closed-vessel nitric acid digestion method for cosmetic samples. Atomic Spectroscopy. 1998, 19 pp. 48–54

Metal Detox
Metal Detox
Detail
Il faut souffrir pour être belle…Mais jusqu’à s’intoxiquer aux métaux lourds ?
2.5 (49.09%) 11 votes

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.