Fer liposomale : alternative naturelle au Fer synthétique médicamenteux

Et si c’était un manque de fer…

La Carence en fer est un thème médical des plus actuels. C’est la carence nutritionnelle la plus fréquemment rencontrée dans le monde.

Il est reconnu aujourd’hui que la supplémentation en fer synthétique médicamenteux peut donner un taux de fer circulant parfois trop élevé et les effets indésirables (nausées, constipations, troubles digestifs, maux de ventres, diarrhées) sont parfois très mal supportés et très contraignants pour les patients.

DAILY DOSE B9 possède comme ingrédient unique dans sa formule, le LIPOFER.

Le LIPOFER est une source de FER biodisponible (imaginez le fer dans une bulle protectrice) qui va traverser, sans être altérer, la zone acide de l’estomac avant d’arriver dans l’intestin grêle. Il s’agit d’une source micronisée et micro-encapsulée de fer sans effet pro-oxydant ni goût métallique. Sous cette forme, le fer est 5 fois plus biodisponible que les formes traditionnelles de fer et bénéficie d’une tolérance digestive optimale. Il permet d’augmenter rapidement la teneur en fer.

Cette forme unique va donc permettre d’éviter les maux d’estomac et la constipation causée par l’absorption des comprimés de fer synthétiques prescrits à forte dose.

Il y a plusieurs types de fer, certains d’entre eux étant mieux absorbés que d’autres.

Selon une étude, il s’est avéré que le fer liposomal sous forme de pyrophosphate ferrique – deux heures après avoir été administré par voie orale – a été cinq fois mieux absorbé que le fumarate ferreux, sel de fer commun et prescrit.

Et, douze heures après son ingestion, on a constaté que le fer liposomal était de très loin mieux absorbé que tous les autres types de fer.

Le Lipofer du complément DAILY DOSE B9 contient du pyrophosphate ferrique liposomal et fait donc augmenter de manière rapide et efficace la teneur en fer.

Pourquoi le Fer est un élément vital ?

Le Professeur Pierre Bussot, chef de service au CHU de Rennes l’affirme : « Sans fer on ne peut pas respirer ». Le fer se fixant à l’hémoglobine, il transporte l’oxygène des Poumons vers toutes les cellules de l’organisme.

Le fer participe à la formation de myoglobine (protéine du muscle permettant de stocker l’oxygène). Il aide ainsi les muscles à créer une réserve d’oxygène nécessaire pour faire face aux efforts physiques. Il intervient dans la formation de l’ATP, source première d’énergie de l’organisme.

Le fer s’avère encore nécessaire à la synthèse d’ADN. Avec un manque de fer, les cellules manquent d’énergie, se renouvellent moins, la température corporelle s’abaisse et le corps est plus sensible aux infections.

Indispensable également au bon fonctionnement du système immunitaire, le fer est nécessaire au bon fonctionnement des glandes endocrines, hypophyse et thyroïde. Il agit comme agent anti-infectieux dans les sécrétions salivaires, bronchiques et séminales.

Manque de fer sans anémie, ces signes qui ne trompent pas :

  • Une fatigue persistante, vous vous entez épuisé, vous éprouvez une sensation de lassitude générale.
  • Votre concentration est en berne, fatigué quelques soient les circonstances, vous êtes également plus distrait et manquez d’attention. En effet, le fer et l’oxygène jouent un rôle sur l’activité des neurotransmetteurs. Ainsi, en cas de carences en fer, il n’est pas rare d’éprouver des difficultés à mémoriser certaines informations du quotidien. Une supplémentation adaptée vous permettra de retrouver toutes vos facultés cognitives.
  • Vous vous sentez stressé. La fatigue liée au manque de fer entraîne un stress supplémentaire accru. Les tensions dans le corps s’accumulent et vos nerfs se trouvent mis à rude épreuve.
  • Cheveux qui tombent et ongles qui se dédoublent
  • Un syndrome des jambes sans repos : d’après des études récentes, une corrélation existe entre le fer disponible et le syndrome des jambes sans repos
  • Une mauvaise régulation thermique, les personnes souffrant d’une carence en fer supportent moins bien le froid car le fer est associé au mécanisme de régulation de la Température.
  • Pâlot et pâlotte : En effet, le sang moins riche en fer, cela se répercute sur le teint. La peau affiche une pâleur inhabituelle ce qui est le signe évident d’un manque de fer.
  • Chez la femme, lorsque la période menstruelle épuise beaucoup plus que d’habitude et que les règles sont très abondantes.

La carence en Fer correspond au premier stade. Si le taux de fer continue à chuter, la carence conduit à l’anémie.

L’anémie par manque de fer entraîne une production insuffisante d’hémoglobine (protéine des globules rouges du sang qui a pour fonction de transporter l’oxygène vers les organes et les tissus qui en ont besoin).

Les symptômes supplémentaires en cas de carence en fer avec anémie sont les suivants : une pâleur accentuée de la peau et des muqueuses, un essoufflement prononcé à l’effort, des palpitations, des maux de tête, une baisse des performances intellectuelles et de la productivité, une chute des cheveux, une perte de la libido, une pilosité anormalement élevée, une modification du goût et va rendre les sujets encore plus sensibles aux infections (apparition de mycoses, affections bactériennes, candidoses digestives ou vaginales…)

Pour des formes plus sévères d’anémie, d’autres manifestations plus graves peuvent accompagnées celles citées ci-dessus : évanouissements, vertiges, sueurs, augmentation de la soif, fluctuations du pouls et des crampes.

Au-delà de la fatigue physique, la carence en fer amène une fatigue psychique, mentale et une tendance dépressive. Il est donc indispensable de restaurer le stock de fer de l’organisme pour conserver l’énergie du cerveau.

Les populations les plus à risques

Il y a des personnes qui présentent d’avantage de risques de développer et de souffrir de ces types de carences : les femmes enceintes, les adolescents en pleine croissance, les sportifs et les séniors.

Chez nos séniors, ce sont les hémorragies digestives, oesophagites ou de simples érosions liées à la prise de médicaments (Anti-inflammatoires, aspirine, anticoagulant) qui sont les causes les plus fréquentes d’anémie. Les apports alimentaires parfois insuffisants chez les personnes âgées sont aussi responsables des carences en fer.

30 à 50 % des sujets insuffisants cardiaques souffrent d’une carence en fer

Femmes enceintes, au cours de la grossesse, une déficience en fer augmente les risques d’avortement, d’accouchement prématuré ou encore d’hypotrophie fœtale. A l’accouchement, la carence en fer majore les risques d’hémorragies et d’infections.

Il faut aussi se méfier des petits saignements réguliers du nez ou des gencives après le brossage des dents qui peuvent entraîner des carences en fer.

Pourquoi certaines personnes synthétisent si mal le Fer ?

La qualité des intestins est un facteur aggravant la carence en fer. En effet, de plus en plus de personnes souffrent d’intestins perméables, de côlon irritable, de gastrites, d’ulcères, de brûlures à l’estomac ou d’allergies alimentaires qui engendrent des difficultés d’absorption du fer. Se rajoutent à cela les mauvaises combinaisons alimentaires qui vont aussi entraver l’absorption du fer. Il faut donc éviter le café, le thé, le son et privilégier les sources de Vitamine C qui vont améliorer significativement la métabolisation du fer.

L’organisme humain étant incapable de fabriquer le fer par lui-même, il est donc essentiel de se supplémenter pour pallier à tous les risques sur votre santé d’une carence en Fer.

Votre solution : c’est DAILY DOSE B9

Une association reconnue optimale par l’association de Fer (sous forme Liposomale LIPOFER), de Vitamine B9 et d’Inuline de chicorée (qui comblent les carences en fer et favorisent son absorption)

Pour prévenir les carences avérées et les carences cachées, les défauts d’apport par l’alimentation, favoriser la production de globules rouges après des pertes de sang importantes (opérations, règles abondantes, accouchement) et à chaque fois que la demande en fer est plus importante (grossesse, allaitement, travaux physiques importants, défaut d’apport par l’alimentation, convalescence). Cyrielle, Votre Docteur en Pharmacie NutriLife

R Acide Alpha-Lipoïque
Fer Daily Dose B9
Detail
Fer liposomale : alternative naturelle au Fer synthétique médicamenteux
2.5 (49.23%) 13 votes

Ecrit par

3 commentaires to “Fer liposomale : alternative naturelle au Fer synthétique médicamenteux”

  1. Fredo dit :

    L’excès de fer est dangereux pour la santé.
    http://hemochromatose.fr/diagnostic

    • Irina dit :

      Bonjour,
      Vous avez raison ! Non seulement les personnes souffant d’hémochromatose (une maladie génétique rare qui entraîne un stockage excessif de fer dans les tissus), mais tout le monde accumule du fer avec l’âge. Une accumulation excessive de fer, surtout chez les hommes, peut entraîner une cirrhose du foie et exacerber une insuffisance cardiaque congestive (excédent de fer est d’abord entreposé dans le foie, puis il s’accumule dans le myocarde). Le fer, particulièrement sous la forme liposoluble, accélère le vieillissement du cerveau : il joue un rôle central dans le développement de la maladie de Parkinson (référence). Finalement, le fer est le facteur de croissance de nombreux microorganismes pathogènes (virus, levures, bactéries). Il ne faut donc jamais se supplémenter en fer pendant une infection !

      Référence : Hare DJ, et al. Excessive early-life dietary exposure: a potential source of elevated brain iron and a risk factor for Parkinson’s disease. NPJ Parkinsons Dis. 2017 Jan 5;3:1.

      Bien cordialment,
      Irina

      • Cyrielle K. dit :

        Bonjour,

        Vous avez raison Fredo et c’est tout l’intérêt de la forme liposomale qui permet d’améliorer l’absorption du fer et de limiter les taux de fer circulant
        contrairement au fer de synthèse médicamenteux.
        Merci à vous.
        Cyrielle Docteur en Pharmacie

Laisser un commentaire

Message