Hyperhidrose : Assez de suer

La sueur… Les associations avec cette sécrétion corporelle peuvent donner lieu à des perceptions très différentes : La sueur comme symbole d’activité physique lorsque quelqu’un gagne son pain à la sueur de son front, avoir des sueurs froides en situation d’angoisse, être dégoulinant de sueur après l’effort et la performance sportive, sentir la sueur lors d’une journée à travailler en pleine chaleur, frissonner de sueur en cas de maladie générant de la fièvre…. Et la liste est encore bien longue !

La transpiration : juste désagréable ou également utile ?

Les gouttes de sueur que nous essuyons et auréoles de transpiration gênantes dessinées sur nos vêtements, sont souvent perçues comme une réaction désagréable et incommodante, que nous fait vivre notre corps, pourtant, ce mécanisme a plusieurs fonctions essentielles pour l’organisme. La plus connue est sans doute la régulation de la température. Par la transpiration, le corps est capable de dissiper l’excès de chaleur de l’intérieur du corps vers l’extérieur. Lors de la thermorégulation, l’eau qui s’évapore refroidit le corps. Lorsqu’un être humain se trouve dans des conditions normales, c’est à dire sans activité physique intense et à des températures ambiantes modérées, il perd 100 à 200 ml de sueur ; sachez qu’un adulte peut en perdre jusqu’à 4 litres par heure, voire jusqu’à 14 litres par jour.

Une autre fonction de la transpiration est l’excrétion de toxines. Par le biais de la sueur, divers déchets du foie et des reins sont évacués vers l’extérieur du corps, en particulier lorsque la fonction de ces organes est altérée… Avez-vous déjà remarqué combien une consommation accrue d’alcool intensifie votre transpiration ? Un objectif moins connu de la transpiration est l’hydratation de la peau, c’est à dire l’approvisionnement de la peau en eau. Les tissus cutanés ont besoin de ce précieux liquide pour conserver leur souplesse. Une peau jeune et saine contient 10 à 20 % d’eau en surface. La transpiration contribue à maintenir ce taux et à réduire le risque de dessèchement cutané.

Transpiration de stress

Les mains moites, des gouttes de sueur sur le front, les cheveux mouillés dans la région du cou, les vêtements imbibés dans la région des aisselles : Vous transpirez à la lecture de ces symptômes ? Peut-être faites-vous partie des nombreuses personnes souffrant de transpiration importante, voire démesurée en grande quantité en cas de nervosité et de tension – et qui se trouvent impuissants face à cette problématique – ? Cette transpiration de stress est déclenchée par le système nerveux autonome, qui est en grande partie responsable des processus involontaires du corps. Alors que la transpiration a donc une fonction physiologique essentielle, elle peut devenir un fardeau pour les personnes concernées dans des situations particulières : nervosité, stress, changements physiques, obésité, hyperthyroïdie…

Hyperhidrose

L’on qualifie une hyperhidrose par une production excessive de sueur qui se manifeste sur le corps entier (hyperhidrose généralisée) ou seulement sur certaines parties du corps (hyperhidrose focale). Cette maladie, dont on estime que 1 à 2 % de la population serait atteinte en Europe, est responsable de la sécrétion accrue de sueur par le corps, indépendamment des facteurs déclenchant généralement la sueur, en particulier sur les paumes des mains ou sur la plante des pieds, sous les bras et sur la tête. Ce que « accrue » signifie ou à partir de quand cela est perçu comme étant gênant, doit être défini au cas par cas. Egalement, il est important de ne pas négliger l’impact social et psychologique provoqués sur les personnes souffrant d’hyperhidrose. Si chaque poignée de main représente un obstacle à devoir surmonter, les conséquences peuvent avoir une portée jusque dans la vie professionnelle. Par ailleurs, les contacts sociaux deviennent plus difficiles et par crainte de situations embarrassantes, la mise en retrait progressive des personnes touchées par l’hyperhidrose commence. L’activité sportive est évitée due à l’augmentation de la production de sueur accrue. Les situations de tous les jours et les contacts avec d’autres sont souvent vécus comme un fardeau, par peur du rejet,  appréhension des préjugés sur votre hygiène corporelle et jugements tranchés de votre entourage. Dans les cas extrêmes, une hyperhidrose imparable peut même causer un retrait dépressif. Une forme particulière de l’hyperhidrose est la bromhidrose, cas pour lequel une transpiration constante engendre la dégradation de la couche cornée de la peau, ayant pour conséquence, la redoutée mauvaise odeur corporelle. Une bromhidrose peut notamment se produire sur les pieds et se révéler particulièrement gênante entre les orteils, lorsque le ramollissement de la peau déclenche des inflammations.

Assez de suer !

Pour le soulagement de l’hyperhidrose, optez dans un premier temps, pour un changement de mode de vie : Le poids corporel doit être réduit et la nutrition doit être adaptée en conséquence (la nourriture épicée favorise la transpiration). Exercez régulièrement une activité physique (pour habituer l’organisme à être stimulé) et bien sûr adoptez une hygiène appropriée. Afin de parvenir à maîtriser la transpiration excessive, il est recommandé d’utiliser des anti-transpirants spécifiques à base de chlorure d’aluminium. Selon la gravité ou le degré de gêne, divers procédés tels que l’ionophorèse à eau du robinet, traitements à base de toxine botulique (en abrégé : Botox) ou même procédures chirurgicales, sont appliqués.

Soulagement naturel

Il existe des compléments alimentaires issus de plantes agissant très efficacement contre la sueur. Avant que des mesures plus drastiques soient prises, faites confiance à la puissance de la nature et pensez à recourir aux suppléments alimentaires tels que la sauge ! La sauge est la plante la plus connue et a fait ses preuves dans la régulation de la transpiration excessive, notamment sous forme de tisanes. Mis à part les tisanes, les extraits de sauge sont également disponibles en capsules. La sauge est particulièrement efficace pour l’atténuation de la transpiration excessive. En outre, il existe de nombreuses études qui confirment l’efficacité de la sauge pour les bouffées de chaleur chez les femmes ménopausées.

Petites astuces anti-transpiration :

Deux tasses de jus de tomate qui sont ajoutées à l’eau du bain peuvent réduire la transpiration excessive. Sinon, des tranches de tomate peuvent être placées directement dans l’aisselle et y être laissées durant 15 minutes. Ensuite, rincez abondamment à l’eau. Les résultats devraient être visibles au bout d’une quinzaine de jours après une utilisation quotidienne. En remplacement de la tomate, l’on peut aussi placer des tranches de concombre sous les aisselles afin de diminuer la production de sueur. L’Aloe Vera, riche en substances astringentes, peut resserrer les pores. Il ralentit également la croissance des bactéries causant les mauvaises odeurs et la transpiration excessive peut être inhibée. En outre, il régule le pH de la peau. Le vinaigre de pomme combat la transpiration. Ses propriétés astringentes régulent le volume de transpiration tandis que son action germicide empêche la propagation de microbes. Appliquez le vinaigre de cidre de pomme sous les aisselles avant d’aller au lit et laissez agir. Enfin, le persil est considéré comme une solution efficace pour soulager la transpiration excessive. La chlorophylle y étant contenue neutralise les odeurs corporelles. Mâchez des feuilles de persil pendant la journée pour réduire la transpiration.

Produit lié à cet article :

Sauge en complément alimentaire
Sauge Sauge est LE stoppeur de sueur naturel ! Efficace en cas de transpiration excessive et de bouffées de chaleur.
Sauge en complément alimentaire
Hyperhidrose : Assez de suer
Notez cet article

Ecrit par

3 commentaires to “Hyperhidrose : Assez de suer”

  1. schupp dit :

    je transpire énormément de la tête et aucuns médecins na pu me soulager
    dès qu’il fait chaud, je suis très génée et jai les cheveux mouillés
    que faire ?
    PERSONNE N4EN PARLE
    je compte sur vous pour maider
    merci d’avance

    • Irina dit :

      Voici quelques astuces :

      -utilisez des shampoings adaptés,doux
      -lavez-vous les cheveux à l’eau tiède
      -optez pour les tentures mères ou les huiles essentielles de sauge et de romarin, qui freinent la production excessive du sébum
      -consultez un dermatologue pour les injections de toxine botulique A

  2. vagmeli dit :

    Pour la transpiration,vous pouvez prendre une cuillérée à café de bicarbonate dilué dans un peu d’eau,ensuite vous vous lavez les dessous de bras avec,je le fait régulièrement ,cela arrête la transpiration .
    Le bicarbonate ne coute pas chère.

Laisser un commentaire

Message