Konjac : De 7 à 77 ans

Le soleil invite à la flânerie et il faut être rudement costaud pour ne pas flancher devant des sucreries, des glaces, des saucissons, des frites, des chips… Voici comment font des milliers de personnes pour y résister.

Qu’est-ce que le Konjac ?

Aliment incontournable de la cuisine japonaise, le Konjac (Amorphophallus konjac) est de toute puissance pour venir à bout d’un grignotage obsessionnel. Cette farine amincissante s’adresse surtout aux personnes qui ne peuvent plus maîtriser leur appétit et craquent à tout bout de champ sur tout ce qui passe. Avec seulement 5 Kcal pour 100 g, le Konjac est le roi des aliments « vides » : il n’y a pas de sucre, de protéine ni de graisse !

Comment agit-il ?

Les fibres solubles du Konjac (glucomannanes) forment un gel à la fois dense, visqueux et très émollient… que l’organisme ne peut assimiler ! Remplissant l’estomac en un temps record, cette «éponge» volumineuse supprime la sensation de faim. Le Konjac piège une grande partie des graisses et des sucres alimentaires, faisant de lui une véritable arme « anti-calorique ». Il inhibe également l’action de la ghréline, hormone de l’estomac qui ouvre l’appétit et pousse au grignotage.

Encore une poudre de perlimpinpin dotée de pouvoirs magiques, pensez-vous ? Y a-t-il des preuves sérieuses ?

Et justement. Cela paraît fou mais une récente étude clinique ayant porté sur 29 obèses (femmes et hommes confondus) âgés de 20 à 65 ans a arrivé à un résultat des plus surprenants : la prise prolongée de Konjac (14 semaines) engendre une perte de poids (jusqu’à 9,2 kg), une réduction de masse grasse (jusqu’à 4,8%) et une diminution de tour de taille (jusqu’à 17,6 cm) de chaque participant !

Plus étonnant encore, renforcé par un programme d’entraînement (trois séances par semaine de 1h 30), le Konjac accroît de façon spectaculaire (de 63% chez les hommes et de 50% chez les femmes, respectivement) la fonte des graisses tenaces !

Il a été également mis en évidence que la prise simultanée de Konjac (1g 2-3 fois par jour) et de Psyllium (3g 2-3 fois par jour) entraîne une perte supplémentaire de poids. Accompagné d’un régime hypocalorique, ce mélange a un impact positif non-négligeable sur la satiété, la résistance des tissus à l’insuline et le pic glycémique (sucre dans le sang) après le repas. Il combat également le mauvais cholestérol et réduit la tension artérielle chez les personnes ayant un fort embonpoint.

Qu’en est-il des enfants ?

Une étude clinique effectuée sur 31 enfants (16 garçons et 15 filles âgés de  7 +/- 2 ans) souffrant de constipation fonctionnelle a révélé que la prise de Konjac (100 mg/kg poids corporel pendant 4 semaines) facilite l’évacuation des selles et apaise les douleurs abdominales sans irriter la muqueuse intestinale. C’est donc un laxatif mucilagineux sécuritaire pour usage pédiatrique : plus de 45 % des enfants se sentent soulagés grâce au Konjac !

Comment utiliser au mieux le Konjac afin de profiter au maximum de ses bienfaits ?

1. Prenez 1-3 g de Konjac 3 fois par jour de 30 min à 1 heure avant le repas avec un grand verre d’eau, de jus de fruit, de lait écrémé ou de tout autre liquide. Commencez avec 1 g 3 fois par jour durant une semaine pour éviter les ballonnements et les diarrhées. Puis augmentez progressivement la dose au cours des semaines suivantes.

2. Attendez un minimum de 2 heures avant et après la prise de vos médicaments habituels et de Konjac.

3. Ne prenez jamais le Konjac avant le coucher ou si vous souffrez de troubles de la déglutition.

4. Consultez immédiatement un médecin si vous avez de fortes douleurs abdominales, des nausées, des vomissements ou si vous avez du mal à avaler ou à respirer après avoir pris du Konjac.

5. Conjuguez avantageusement le Konjac avec le Psyllium pour encore plus d’efficacité.

Les produits cité dans notre article : Glucomannan ou KonjacKonjac Farine diététique amincissante Glucomannan ou Konjac : le complément amincissant pour une ligne plus svelte !

Psyllium HuskPsyllium Husk (psyllium) Dépuratif, laxatif et régulateur du transit intestinal.Psyllium Husk

Références:

1. González Canga A, Fernández Martínez N, Sahagún AM, García Vieitez JJ, Díez Liébana MJ, Calle Pardo AP, Castro Robles LJ, Sierra Vega M. Glucomannan: properties and therapeutic applications. Nutr Hosp. 2004 Jan-Feb;19(1):45-50. Review.

2. Lyon MR, Reichert RG. The effect of a novel viscous polysaccharide along with lifestyle changes on short-term weight loss and associated risk factors in overweight and obese adults: an observational retrospective clinical program analysis. Altern Med Rev. 2010 Apr;15(1):68-75.

3. Keithley J, Swanson B. Glucomannan and obesity: a critical review. Altern Ther Health Med. 2005 Nov-Dec;11(6):30-4. Review.

Konjac : De 7 à 77 ans
Notez cet article

Ecrit par

Aucun commentaires.

Laisser un commentaire

Message