La cellulite : Un phénomène qui n’épargne pas les minces !

peau-orange
peau-orange

Le stockage des graisses est l’une des fonctions essentielles de l’organisme. Nos cellules graisseuses sont génétiquement programmées pour accumuler suffisamment de réserves afin de faire face aux périodes de disette. Mais lorsqu’elles envahissent l’abdomen, incrustent les fesses, capitonnent les hanches, matelassent la peau formant d’amas graisseux indélogeables… le désespoir et même la colère grimpent en flèche !
Plus qu’un problème de santé, plus qu’un inconvénient esthétique, plus qu’un fastidieux rival, la cellulite touche 90 % des femmes quel que soit leur âge et leur poids. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas le Golgotha des dames bien enrobées.
Pas facile à déloger, la cellulite submerge aussi bien les femmes maigres et elle s’installe parfois aux endroits où l’on s’y attend le moins. Personne n’échappe à ces rondeurs gaufrées qui rompent l’harmonie de la silhouette !

Qu’est-ce que la cellulite ?

cellulite-2

Le mécanisme d’apparition de la cellulite est bien complexe. A vrai dire, on ne connaît pas véritable-ment les causes-révélatrices précises. Les hypothèses les plus en vogue ne parviennent qu’à réunir quelques facteurs épars de sa genèse : une mauvaise hygiène alimentaire, un déséquilibre hormonal, une insuffisance veineuse, un manque d’activité physique ou des prédispositions génétiques. La cellulite prend sa naissance dans la couche profonde de la peau appelée « hypoderme ». L’hypoderme est composé d’une multitude de cellules graisseuses (adipocytes) qui stockent et libèrent les acides gras en fonction de nos besoins énergétiques. Les adipocytes s’organissent en petits paquets dits « lobes graisseux », séparés les uns des autres par du tissu conjonctif (collagène et élastine). Cette structure est alimentée grâce aux capillaires sanguins, drainée par le système lymphatique et soutenue à l’aide des fibres du collagène.

cellulite-1

Dans un premier temps, les cellules graisseuses augmentent en taille et en nombre. Grossies et amplifiées, elles compriment les vaisseaux sanguins, perturbent la circulation de la lymphe et endommagent les tissus conjonctifs. Peu à peu, les lobes graisseux se regroupent en agglomérats et poussent l’épiderme (couche superficielle de la peau) vers le haut créant l’aspect gaufré de la « peau d’orange ».
Finalement, les fibres épaissies du collagène emprisonnent les cellules graisseuses et forment des fossettes compactes dans la peau. L’augmentation en volume des cellules adipeuses est également responsable de la rétention d’eau et de la mauvaise élimination des toxines.

Quels sont les types de cellulite ?

cellulite-3

La cellulite graisseuse dite adipeuse atteint généralement les femmes aux rondeurs vénusiennes. Souple au toucher
et non douloureuse au pincement, elle incruste généralement les fesses et les hanches formant une « culotte de cheval ».
Ce type de cellulite se soigne assez bien grâce à une activité physique et à des crèmes amincissantes.

cellulite-4

La cellulite avec la rétention d’eau ou infiltrée touche souvent de femmes minces mais ayant des jambes lourdes et très enrobées. On note des bourrelets flasques, des nodules graisseux à la palpation et une proportion souvent importante de liquides dans les tissus atteints. Ce type de cellulite est due généralement à une insuffisance lymphatique. Pour la faire disparaître, chassez la rétention d’eau et améliorez la micro circulation locale.

cellulite-5

La cellulite fibreuse ou scléreuse est d’origine génétique, elle touche des femmes plutôt minces, voire sportives.
Souvent douloureuse, elle est dense et très localisée.  C’est certainement la cellulite la plus difficile à faire disparaître.

Quels sont les objectifs dans le traitement de la cellulite ?

Bien entendu, il n’existe pas de « potions miracles » ! Prévenir l’installation est plus facile que tenter de faire disparaître une cellulite incrustée de longue date. Puisqu’on peut souffrir de plusieurs types de cellulite en même temps, misez sur une stratégie multiaxe. Voici quelques pistes pour engager le combat :

  • limitez le stockage des graisses par les cellules graisseuses
  • freinez la multiplication désordonnée des adipocytes
  • favorisez la combustion des graisses emmagasinées
  • améliorez la microcirculation sanguine
  • accélérez le drainage lymphatique
  • renforcez la structure des tissus conjonctifs, tonifiez la peau

Bromélaine Particulièrement recommandé en cas de cellulite fibreuse.

Cellu Stop Particulièrement conseillé en cas de cellulite graisseuse ou avec la rétention d’eau.

Water Caps : Complément alimentaire spécial contre la rétention d’eau.

 

La cellulite : Un phénomène qui n’épargne pas les minces !
Notez cet article

16 Comments

  1. HELLO

    PERSONNE N A CONNAISSANCE DE LA QUEUE DE CERISE

    CAR J AI OUI DIRE QUE LA QUEUE DE CERISE AIDAIT

    A ELIMINER LA CELLULITE

    POUR MOI CE N EST PAS UNE QUESTION DE BEAUTE

    CAR IL FAUT SAVOIR QUE LA CELLULITE FAIT SOUFFRIR

    CORDIALEMENT
    MG

  2. Bonjour, c’est très bien de nous donner des pistes pour engager le combat mais, mis à part avoir un régime alimentaire équilibré et diminuer le surpoids, quelles sont les autres méthodes que vous conseillez.
    * Pour améliorer la micro circulation sanguine
    * Pour favoriser la combustion des graisses
    etc…etc…
    J’ai de la cellulite graisseuse au niveau du ventre dont je n’arrive pas à me défaire malgrè une perte de poid de 14Kg et des soins de techni-spa en institut. Je suis le régime de chrononutrition.
    Merci pour votre attention
    D.Capaces

    • Tout d’abord, soyons franches, on ne peut pas réduire le nombre de cellules graisseuses existantes (sauf grâce aux techniques invasives comme une liposuccion ou une cryodéstruction). Ainsi, la stratégie naturelle la plus efficace contre la cellulite exige une action directe sur la totalité des mécanismes de survie d’adipocytes : prolifération- différentiation-grossissement -expansion-destruction. Et voici ce que les chercheurs disent.

      La glaucine est un alcaloïde obtenu à partir du pavot jaune des sables (Glaucium flavum). C’est une molécule qui permet de freiner l’apparition de nouvelles cellules graisseuses en agissant au niveau de leur différentiation. Grâce à la glaucine, notre corps est capable de produire plus de cellules des tissus conjonctifs au détriment des adipocytes. Ces cellules des tissus conjonctifs, les fibroblastes, favorisent le renouvellement du collagène. Le résultat : la peau devient plus ferme et les capitonnes s’estompent.

      La phloridzine est un composé phénolique issu des pommes à cidre. Elle régule également la différenciation cellulaire entre pré-adipocytes et adipocytes permettant de réduire considérablement le stockage des graisses sous cutanées.

      Il a été cliniquement démontré que les extraits de Sphaeranthus indicus (chardon indien) et de Garcinia mangostana (mangoustanier) freinent la croissance et la multiplication de cellules graisseuses pour moduler naturellement l’expansion des tissus adipeux et donc pour minimiser la progression de la cellulite.

      La caféine, substance vasodilatatrice puissante et diurétique, améliore la microcirculation sanguine locale, permettant la décongestion des tissus graisseux et leur drainage. Quelques plantes (marronnier d’Inde, hamamélis, vigne rouge, thé vert, agrumes) facilitent l’afflux sanguin vers les tissus dermiques, mais leur effet sur la cellulite serait très léger.

      Pour stimuler la microcirculation cutanée, utilisez la technique du massage dite « palpé-roulé » : faites les pressions puis les roulements de la peau avec les deux pouces, en partant du haut de la cuisse vers le genou. Une autre technique s’avère également efficace : maintenez un côté de la taille avec une main et de l’autre, étirez la peau dans le sens opposé, en traçant fermement avec vos doigts des lignes horizontales. Recommencez ce mouvement de l’autre côté de la taille (durée minimale 2 minutes). La vacuothérapie est un massage en profondeur à l’aide d’une machine. Elle agirait en stimulant la microcirculation sanguine et en créant une enflure qui rend la peau d’orange moins apparente.

      Pour vous assurer une bonne circulation, ne portez pas de vêtements trop serrés, ne restez pas en position assise trop longtemps et évitez de croiser les jambes l’une sur l’autre.

      Cordialement,

      Irina

  3. Je me reconnais plus dans la 2e photos Rien n’est douloureux mais j’ai toujours les pieds gelés et de la cellulite aux mollets malgré beaucoup de marche Cela commence à se voir à l’intérieur des cuisses un peu moins que sur la photo 1
    Quant à la photo 3 si je pince cela fait pareil mais pas douloureux
    Je ne sais plus QUOI FAIRE Je crois que mon intestin ou mon estomac sont paresseux Je dois mettre 9 hrs pour digérer un repas norma
    Je n’ai jamais mal J’ai 60 ans pas d’argent et peur de la liposuccion
    Je déteste aussi l’intérieur des bras mous

    • Bonjour,

      Malheureusement, à l’heure actuel, il n’existe pas de médicament, ni supplément « miracle » qui permettrait d’éliminer définitivement la cellulite incrustée de longue date. Toutes les pullules, les gommages ou les crèmes dits « anticellulite » quelques soient leur efficacité, leur origine ou leur prix ne peuvent par remplacer un style de vie sain pourvu d’un exercice physique régulier et d’une alimentation équilibrée. Cependant, penser qu’il suffit de faire un régime draconien et de passer des heures dans une salle du gym pour effacer des capitonnes est une illusion. Au fil des années, le métabolisme de base (quantité de calories permettant à l’organisme de survivre) diminue inéluctablement. C’est ainsi qu’un grand nombre de calories qui auraient été brûlées pendant la jeunesse se stocke rapidement sous forme de graisses envahissant le corps ! L’aspect psychologique joue également un rôle important. L’irritabilité, le mécontentement, l’envie de repas sucrés, le sentiment de « ne plus reconnaître son corps » dénotent souvent une manque de sérotonine, un neurotransmetteur important. Lorsque nous en manquons, nous avons le besoin impérieux de se jeter sur un repas riche en glucides pour retrouver calme, attention et détente. Le problème est que cette consommation de sucres rapides finit assurément en bourrelets sur les hanches. Sachez qu’une femme pré-ménopausée (ménopausée) fabrique malheureusement moins de sérotonine !
      Lutter contre la cellulite est un effort assidu qui perdure tout au long de la vie. Agissez sur plusieurs fronts à la fois afin d’obtenir le plus d’effet possible. Mangez sainement, faites du sport, stimulez la dépense énergétique. Mangez les aliments riches en précurseurs de sérotonine (avocat, bananes, brocolis, carottes, chou-fleur, figues, volailles, poissons, huile de poissons). Évitez l’excès de sel (bouffe-minute, croustilles, plats préparés industriels, sauces du commerce, etc.) qui contribue à la rétention de liquides et à l’engorgement des tissus. Pensez à boire avant que la soif ne vous rappelle à l’ordre. Buvez régulièrement de petites gorgées d’eau tout au long de la journée.

      Salutations,

      Irina

  4. bj je fait 50 kl pour 165 cm dire que je ne suis pas grosse maid j ai de la cellulte au niveau des fesse sa me fait les fesse qui tombe ses affreux je nose plus metre des pantalon trouver moi un produit efficace

    • Bonjour,

      Essayez les crèmes amincissantes riches en glaucine et en bromélaine. La papaïne s’avère également précieuse à l’égard des problèmes de cellulite fibreuse. Cette enzyme dégrade aisément des fibres du collagène qui emprisonnent des cellules graisseuses et faciliter de ce fait leur élimination.

      Bonne journée,

      Irina

  5. de toute maniere on s inquiette de notre celulite des que les beau jours arrive sa devrais etre toute l annee mais les produit qu on se serre l ete on les trouve pas l hivers en promo ausi

  6. cellulite fibreuse sclereuse bon c est la que je me
    trouve
    j ai66 ANS ALORS QUE FAIRE A MON AGE J AI BEAU BOIRE
    BEAUCOUP D EAU ME ROULER LA PEAU DES CUISSES DES
    FESSES ETANT DONNE QUE JE SUIS HANDICAPEE JE NE PUIS
    ALLER A LA PISCINE NI FAIRE DU VELO NI MONTER LES
    ESCALIERS RUDE ALORS J AVAIS PENSE A LA QUEUE DE CERISE A VOUS DE M AIDER SANS RENTRER DANS DE
    GROS FRAIS A SAVOIR JE NE MANGE PAS DE VIANDE NI
    DE GRAISSE POISSON 1 FOIS TOUS LES 2 JOURS
    ECT.
    MON ADRESSE MYRIAM GENDREAU 70 RUE DE L EGALITE
    93260 LES LILAS BOITE 43
    MERCI

    • Chère Madame,

      Dans certains cas les substances actives des suppléments « amaigrissants » ou « anticellulites » peuvent interférer avec ceux des médicaments classiques.
      Pourriez-vous m’indiquer svp quels sont des médicaments sur ordonnance que vous prenez actuellement?

      Cordialement,

      Irina

    • Bonjour,

      La consommation régulière de l’acide linoléique conjugué (CLA) pourrait diminuer l’accumulation des graisses au niveau du ventre. Cette molécule freine la multiplication et la maturation des cellules du stockage de gras (adipocytes) et réduit considérablement la sensation de faim. Son effet positif est décuplé par des exercices physiques et une alimentation saine.

      Cordialement,

      Irina

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.