Le curcuma (curcumine): Epice du pays des mille et une nuits

Curcuma

 Nouvelles découvertes sur le curcuma, l’anti-inflammatoire naturel

Le curcuma, vous le connaissez en tant qu’épice ! Mais saviez-vous que le curcuma est aussi une plante médicinale employée de longue date pour ses nombreuses vertus reconnues, en particulier anti-inflammatoires. De nombreuses recherches prouvant l’action du curcuma sur divers troubles inflammatoires ont déjà été réalisées, mais de nouveaux travaux continuent à révéler les situations les bienfaits du curcuma et son mode d’action précis.

Le curcuma, une plante aux effets anti-inflammatoires démontrés

Le curcuma est actif dans des douleurs et inflammations articulaires.

    • Utilisé de longue date dans les douleurs rhumatismales, le curcuma aurait des effets bénéfiques sur plusieurs mécanismes inflammatoires liées à ces pathologies. Une étude contre placebo auprès de 160 patients arthrosiques a montré une amélioration générale des symptômes et des marqueurs de l’inflammation avec un supplément de curcuma (1). Dans les douleurs d’arthrose du genou, le curcuma maintiendrait l’équilibre entre synthèse et la dégradation des cartilages (2) et les saccharides du curcuma seraient responsables de l’effet antidouleur de la plante (3). Parmi les compléments alimentaires actuellement utilisés pour réduire les douleurs articulaires, ceux contenant du curcuma feraient partie, selon une étude publiée en février 2018, des deux plantes les plus efficaces avec la Boswella (4).

Le curcuma est actif dans les inflammations du système digestif.

    La curcumine du curcuma a ainsi montré dans près de 50 études cliniques une action anti-inflammatoire utile en adjuvant du traitement de la colite ulcéreuse. Le curcuma réduirait l’inflammation en inhibant une voie de signalisation appelée FF-kB et en réduisant la libération de protéines inflammatoires (5). La curcumine du curcuma soutiendrait également le traitement classique de la maladie de Crohn en diminuant la production d’interleukine-1 (6).

Le curcuma, une plante bien tolérée

Si le curcuma et son principal constituant la curcumine sont efficaces contre l’inflammation, sont-ils pour autant sûrs ? Rassurez-vous : le curcuma en supplément est considéré bien toléré et la curcumine par voie orale n’a montré aucune toxicité dans les études réalisées chez l’homme jusqu’à 6g par jour pour des cures de 4 à 7 semaines (7). Grâce au curcuma, vous pouvez retrouver plus de de bien-être en toute sécurité dans la limite des posologies indiquées.

1 Srivastava S, Saksena AK, Khattri S, Kumar S, Dagur RS.Curcuma longa extract reduces inflammatory and oxidative stress biomarkers in osteoarthritis of knee: a four-month, double-blind, randomized, placebo-controlled trial. Inflammopharmacology. 2016 Dec;24(6):377-388.
2 Velusami CC, Richard EJ, Bethapudi B.Polar extract of Curcuma longa protects cartilage homeostasis: possible mechanism of action. Inflammopharmacology. 2018 Jan 8.
3 Bethapudi B, Murugan S, Illuri R, Mundkinajeddu D, Velusami CC. Bioactive Turmerosaccharides from Curcuma longa Extract (NR-INF-02): Potential Ameliorating Effect on Osteoarthritis Pain. Pharmacogn Mag. 2017 Oct;13(Suppl 3):S623-S627.
4 Liu X, Machado GC, Eyles JP, Ravi V, Hunter DJ.Dietary supplements for treating osteoarthritis: a systematic review and meta-analysis. Br J Sports Med. 2018 Feb;52(3):167-175.
5 Simadibrata M, Halimkesuma CC, Suwita BM.Efficacy of Curcumin as Adjuvant Therapy to Induce or Maintain Remission in Ulcerative Colitis Patients: an Evidence-based Clinical Review. Acta Med Indones. 2017 Oct;49(4):363-368.
6 Schneider A, Hossain I, VanderMolen J, Nicol K.Comparison of remicade to curcumin for the treatment of Crohn’s disease: A systematic review. Complement Ther Med. 2017 Aug;33:32-38.
7 Soleimani V, Sahebkar A, Hosseinzadeh H.Turmeric (Curcuma longa) and its major constituent (curcumin) as nontoxic and safe substances: Review. Phytother Res. 2018 Feb 26.

Chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer la curcumine réduit l’accumulation des plaques séniles via l’inhibition de la maturation de la protéine-précurseur du bêta-amyloïde. Les chercheurs supposent que la consommation régulière du curcuma pourrait diminuer le risque de développer cette maladie.

Zhang C, Browne A, Child D, Tanzi RE. Curcumin decreases amyloid-beta peptide levels by attenuating the maturation of amyloid-beta precursor protein. J Biol Chem. 2010 Sep 10;285(37):28472-80. Epub 2010 Jul 9.

Récemment découvert, un curcuminoïde baptisé « CNB-001 » réduirait la destruction des cellules nerveuses due à une manque d’oxygène et régénérait les fonctions motrices et les capacités de mémorisation après une attaque vasculaire cérébrale (AVC).

Lapchak PA. Neuroprotective and neurotrophic curcuminoids to treat stroke: a translational perspective. Expert Opin Investig Drugs. 2011 Jan;20(1):13-22. Review.

La curcumine, tout comme la fluoxétine (antidépressif classique « Prozac ») freine la libération de glutamate par des terminaisons nerveuses du cortex préfrontal ayant une action positive sur la dépression.

Lin TY, Lu CW, Wang CC, Wang YC, Wang SJ. Curcumin inhibits glutamate release in nerve terminals from rat prefrontal cortex: Possible relevance to its antidepressant mechanism. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2011 Jun 30. [Epub ahead of print].

La consommation de curcumine s’avère efficace contre les maladies inflammatoires de l’intestin, la fibrose du foie et les cancers gastro-intestinaux.
Rajasekaran SA. World J Therapeutic potential of curcumin in gastrointestinal diseases. Gastrointest Pathophysiol. 2011 Feb 15;2(1):1-14.

L’administration de curcumine par la voie intravaginale diminue la mobilité des spermatozoïdes et donc réduit la fertilité. Elle pourrait être considérée comme un idéal contraceptif naturel.
Naz RK. Can curcumin provide an ideal contraceptive? Mol Reprod Dev. 2011 Feb;78(2):116-23. doi: 10.1002/mrd.21276.

Dotée d’une puissante activité antiproliférative, la curcumine (molécule bioactive du curcumin) amplifie l’effet antitumoral de la chimiothérapie (notamment la gemcitabine) et permet de stabiliser l’évolution du cancer du pancréas.
Epelbaum R, Schaffer M, Vizel B, Badmaev V, Bar-Sela G. Curcumin and gemcitabine in patients with advanced pancreatic cancer. Nutr Cancer. 2010;62(8):1137-41.

Ce produit peut vous intéresser :

Curcumin enrichi au poivre noir

  • Soulage l’arthrose
  • Diminue les inflammations
  • Réduit les douleurs articulaires
  • Stimule la sécrétion d’insuline, régule la glycémie
  • Améliore la digestion
Curcuma & poivre noir
Curcuma & poivre noir
Gélules de curcuma
Le curcuma (curcumine): Epice du pays des mille et une nuits
4.7 (93.33%) 3 votes

11 Comments

  1. Bonjour,

    Nous mettons dans nos repas tous les jours du curcuma en poudre,est ce une bonne chose ,;vous parlez de curcumine avec du poivre ors le poivre nous est interdit.
    Merci de bien vouloir nous répondre
    cordialement

    • Oui c’est une bonne chose, mais la poudre n’est pas standardisée ni concentrée, c’est pour celà que notre complément parle de curcumine, il est associé au poivre pour une meilleure assimilation. N’hésitez pas à prendre contact avec notre service clientèle pour avoir des conseils et des informations.

  2. Bonjour,

    Le curcuma, est en effet un très bon anti-inflammatoire et sa consommation est conseillée pour lutter contre les petites inflammations pouvant être source de cellules tumorales.

    Par contre je ne savais pas et c’est tout à fait intéressant, que la curcumine pouvait augmenter l’effet de la chimiothérapie pendant un traitement contre le cancer.

    Salutations

    • Bonjour,

      De nombreuses recherches indiquent que la curcumine (substance bioactive du curcuma) augmente les effets thérapeutiques de la radiothérapie et de la chimiothérapie en rendant les cellules cancéreuses plus sensibles à ces traitements. Des études in vitro démontrent également que la curcumine inhibe la prolifération des cellules cancéreuses en agissant à divers moments de leur développement.

      Bonne journée,

      Irina

      • Bonjour Irina,

        Je vous remercie pour ces précisions. Le curcuma associé au brocolis font un mélange anti-cancer très intéressant.

        Il existe des gélules de curcuma. En existe t’il de curcumine ?

        Merci d’avance

        Salutations

        • Bonjour Judicael,

          La plupart des suppléments appelés « curcuma » renferment une quantité précise (standardisée) des curcuminoïdes (jusqu’à 95%), dont la curcumine (diféruloylméthane).

          Cordialement,

          Irina

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.