Le Sucre : Avatar de l’Eros

Le sucre

Le Sucre simple et sans prétentions, le glucose est pour autant le carburant essentiel du corps. Pour pouvoir utiliser cette source d’énergie, notre organisme a besoin d’insuline, hormone fabriquée par le pancréas. L’insuline facilite l’entrée du glucose dans nos cellules et sans elle les choses se compliquent… Le diabète survient lorsque l’insuline n’est plus secrétée en quantité suffisante ou bien, lorsqu’elle  n’agit plus efficacement, en raison de la résistance (insensibilité) des cellules du corps. Incapable de pénétrer dans les tissus, ni d’être mis en réserve, le glucose s’accumule dans le sang circulant. Son taux monte en flèche: c’est l’hyperglycémie.  Lorsque vous y êtes, il se peut que le désir amoureux ne soit pas vraiment votre première préoccupation…  Pour autant, il n’y a pas de raison pour le diabète, quelque soit son type, compromette une sexualité intense, active et épanouie !

Mais, voilà … quelques pannes au lit… et l’anxiété, la crainte de l’échec et l’angoisse de la performance s’installent. La personne concernée est persuadée que c’est bien son diabète qui éteint la flamme du désir. Le diabétique se recroqueville sur soi-même avec sa honte et sa culpabilité, ne trouvant plus la force de s’approcher de sa partenaire frustrée. La plupart du temps, cette dévalorisation joue un rôle déterminant, bien plus inquiétant que le sucre en excès.

Il est vrai que le diabète mal équilibré affaiblit la puissance masculine et les causes en sont souvent organiques. Tant la naissance de l’érection que l’accomplissement de l’acte sexuel sont  négativement influencés par le glucose en excès. Lorsque la glycémie n’est pas à un niveau sain, elle détériore la couche intérieure des vaisseaux sanguins, réduisant la production des médiateurs de l’érection. L’excès de sucre se transforme facilement en graisses qui encrassent, rétrécissent et obstruent les artères péniennes. Les corps caverneux sont alors moins bien irrigués par le sang et les muscles de la verge deviennent plus fibreux et moins élastiques. L’érection étant une augmentation de l’afflux sanguin vers le pénis et une extension de ses corps, elle s’en voit forcément contrariée.

D’autre part, le sucre endommage les nerfs du système parasympathique, principe nerveux du repos. Nécessaires à l’accomplissement de l’acte sexuel, les nerfs du pénis et de la moelle épinière n’obéissent pas aux fantasmes du cerveau. L’érection ne peut plus avoir lieu faute de réflexes nerveux et les pilules « miraculeuses » (quelque soit leur origine, leur promesses et leur prix) échouent ! De même, l’insuffisance en testostérone, hormone mâle, nuit aux pulsions érotiques et double le risque d’apparition de dysfonctions sexuelles.

Chez les femmes, le diabète touche les petits vaisseaux du vagin causant la sécheresse vaginale. Décuplée par la candidose (les germes nocifs se développant plus facilement dans un milieu sucré), elle rend les relations sexuelles désagréables, voire douloureuses.

Mais… que faire ? Lorsque votre diabétologue affirme l’absence de problèmes organiques sévères, quelques solutions naturelles se présentent à vous. Pris sous la supervision  médicale, ils vous permettront de revivifier l’activité des fibres nerveuses, de rétablir la santé des vaisseaux sanguins et de retrouver l’activité de votre sexualité. Sans jamais oublier que le premier des remèdes reste, toutefois, un « tête-à tête » avec sa moitié…

Les nutriments mentionnés dans cet article :

Tribulus Stimule la production de testostérone, protège la paroi artérielle, réduit l’hypertension, contribue à diminuer le taux du sucre sanguin.

Acide Alpha Lipoïque Retarde l’apparition et ralentit l’évolution des complications de diabète de type II.

 

Le Sucre : Avatar de l’Eros
Notez cet article

2 Comments

  1. Bonjour,

    Depuis plusieurs années, je vis avec un diabète du type 2 et je subis toutes les conséquences nocives que chaque diabétique connaît. A chaque monté en sucre, des bouffées de chaleur envahissent tout l’ensemble de mon corps… Mes sous-vêtements sont trempés…
    A chaque descente de la glycémie, je suis accablé de tremblements,de vertiges et d’une fatigue intense.
    Des tests de glycémie quotidiens, des cachets pour l’hypertension et pour rééquilibrer le sucre… Des pertes de mémoires, le manque de concentration… le stress, l’angoisse, la perte de confiance… j’étais devenu tout à fait incapable de faire l’amour à ma femme, tellement je me sentais affaibli dans ma virilité… Je n’osais même plus approcher mon épouse, j’avais décidé de faire chambre à part.
    Mais à 56 ans et après avoir consulté plusieurs diabétologues, l’un deux m’avait enfin prescrit un glyclazide (médicament qui diminue le sucre), mais aussi m’avait donné de nombreux conseils pour mieux vivre mon diabète et retrouver ma vie sexuelle.
    Bien entendu, j’ai suivi tous ses conseils et surtout celui de prendre du tribulus.
    Aujourd’hui j’ai 59 ans… Mon diabète existe toujours, mais ses nuisances sont plus que régressées. Je ne fais plus chambre à part et j’ai retrouvé maintenant une vie sexuelle plus que satisfaisante…

    J. M.

    • Bonjour,

      C’est un fait établi : certains médicaments antidiabétiques sont responsables de l’affaiblissement des capacités érectiles. N’hésitez pas en parler à votre diabétologue, il peut moduler le traitement pour pallier ces désagréments. Doté d’effets hypoglycémiants, hypotenseurs et aphrodisiaques, le tribulus s’avère intéressant dans le cas de diabète de type II. D’autres plantes peuvent être également utiles: le fenugrec, l’oignon, l’olivier, la myrtille, le gymnéma, le stévia, le nopal, le pistas et le noyer.

      Quelle que soit l’action de ces plantes (une réduction de l’absorption du glucose au niveau intestinal, une amélioration du fonctionnement du pancréas, une diminution de la résistance des tissus à l’insuline, etc…), elles doivent être prescrites par un diabétologue compétent comme dans votre cas.

      Cordialement,

      Irina

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.