Le thé vert : Une émeraude cérébrale !

Utilisées depuis des millénaires, les infusions de feuilles du thé vert avaient à l’origine un emploi strictement médicinal et n’ont été appréciées comme tisanes que beaucoup plus tard. Aujourd’hui, après l’eau, c’est la seconde boisson la plus consommée au monde.

Le thé vert contient des quantités importantes de substances bioactives dotées de forts pouvoirs antioxydants, bactéricides, toniques, anti-cancérogènes et même anti-hémorroïdes. Les chercheurs constatent : une substance caractéristique du thé vert appelée l’épigallocatéchine (EGCG) protégerait contre la maladie de Parkinson. Une consommation quotidienne de deux tasses de thé vert réduit d’un quart sa survenance !

La maladie de Parkinson est une affection dégénérative du système nerveux central qui conduit à la perte progressive de cellules spécifiques dites neurones à dopamine. Une carence ou un disfonctionnement de ces neurones engendre des difficultés à se mouvoir, des raideurs musculaires et des tremblements anormaux au repos réunissant de la sorte la plupart de symptômes gênants. Extrêmement nocif pour ces neurones, un excès de fer serait également l’un des facteurs majeurs de la maladie de Parkinson !

Selon des chercheurs, l’épigallocatéchine-3-gallate du thé vert capte et emprisonne le fer contenu dans les neurones à dopamine. Il limite ainsi la formation des amas défectueux « fer + dopamine » hautement toxiques pour le cerveau ! L’épigallocatéchine-3-gallate neutralise également une grande partie des radicaux libres, molécules instables qui attaquent notre matière grise la rendant vulnérable à la dégénérescence.

Sachez qu’une alimentation trop riche en fer augmente de 70% le risque de développer la maladie de Parkinson. Alors pourquoi pas ne pas boire ce breuvage bienfaisant ? Deux bonnes tasses de thé vert ne peuvent que faire du bien !

Les nutriments mentionnés dans cet article :

Extrait de Thé Vert : Réduit le risque des maladies cardio-vasculaires, facilite l’amincissement et limite la reprise de poids en fin de régime.

.

Le thé vert : Une émeraude cérébrale !
Notez cet article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.