Les crampes et les contractures : Pensez au magnésium !

Les crampes musculaires sont des contractions soudaines et involontaires d’un ou de plusieurs muscles. Elles touchent généralement une partie du corps (mollets, pieds, doigts) lors d’un effort intense prolongé ou pendant le sommeil.

Que savez-vous sur les crampes ?

Les crampes durent quelques minutes voire quelques secondes, mais cette intense douleur agaçante (broiement, compression, durcissement) demeure souvent insupportable. Les « vraies » crampes sont favorisées par la déshydratation, les carences en certains minéraux (notamment en magnésium, en potassium et en calcium), l’accumulation excessive de l’acide lactique dans les muscles, la mauvaise circulation sanguine dans les jambes, le refroidissement et … des chaussures trop étroites.

Due à la surexcitation simultanée de toutes les cellules nerveuses et musculaires du corps , la tétanie provoque des contractures violentes (crampes d’une durée anormalement longue). Elle s’accompagne souvent de tressaillements des paupières, de douleurs intolérables et de sensations d’être complètement crispé, voire paralysé. Bénigne et assez fréquente, la spasmophilie constitue une forme « légère » de la tétanie. Les deux affections se traduisent entre autres par un déficit important en magnésium.

Sachez que les crampes de plus en plus fréquentes et de plus en plus prolongées peuvent témoigner une maladie alarmante qui touche les nerfs périphériques : sclérose en plaque, poliomyélite, maladie de Parkinson, insuffisance veineuse ou diabète. N’hésitez pas consulter un médecin !

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magnesium Vital pour le bon fonctionnement du cœur, la transmission nerveuse et la santé des os.

Taurine Soutient la santé du cœur, aide à la digestion des graisses, tonifie les muscles au cours d’efforts intenses, diminue l’apparition des crampes et des courbatures

Les crampes et les contractures : Pensez au magnésium !
Notez cet article

Ecrit par

6 commentaires to “Les crampes et les contractures : Pensez au magnésium !”

  1. Nouredine dit :

    Bonjour,
    Que peut-on faire ou manger pour pallier à ce manque de magnésium ?

    • Irina dit :

      Bonjour,

      Les sources alimentaires riches en magnésium: le cacao (non sucré, en poudre), les fruits de mer (bigorneau, bulot), les noix (noix du Brésil, noix de cajou, amandes, cacahuètes), les céréales complètes, le chocolat noir, certains fruits (bananes, figues, pruneau), les légumineuses (haricots noirs ou blancs, lentilles), les légumes verts (épinards, haricots vers), certaines eaux minérales (Contrex, Hépar, Badoit), la levure de bière.

      Cordialement,

      Irina

  2. g enormement de crampes dans les jambes les paupieres qui clignote tout le temp je suis atteind d une hernie d iscale mauvaise circulation sanguine et contracture aussi

    • Irina dit :

      Bonjour,

      Parfois les médicaments classiques (p.ex. tranquillisants ou myorelaxants) n’arrivent pas venir en aide aux spasmophiles. Il faut être patient(e) : la spasmophilie se soigne et l’on en guérit !

      L’oligothérapie, l’ostéopathie, l’homéopathie, l’yoga et l’acupuncture jouent un rôle important et accélèrent considérablement la guérison. N’oubliez pas que la solution se trouve dans nos assiettes. Très riche en magnésium, le cacao en poudre est un excellent remède contre les symptômes courants de la spasmophilie. Buvez-en une à deux tasses par jour. Bannissez la consommation excessive des sucres rapides et de l’alcool. Privilégiez les légumineuses, les fruits de mer et les céréales complètes. Utilisez les plantes sédatives et antispasmodiques (millepertuis, griffonia, valériane, aubépine, houblon). Nota bene: il est important d’informer votre médecin traitant des traitements naturels que vous souhaitez appliquer !

      Bon courage et souriez à la vie,

      Irina

  3. gouchault dit :

    j’ai vecu 35 ans avec des crises de tetanie suivies de spasmophilie cela durait un maximum de 8 heures j’ai eu droit a tout les calmants imaginaires cachets ,piqures maxi une demie heure apres le declenchement bravo l’infirmiere cela ce passait souvent le matin et je partait travailler et je me suis fait redresser la colonne vertebrale par un osteopathe tout s’est arrete ;il faut savoir que je suis mort suite a un accident en 1965 ils avait donne deux mois a mes parents j’ai meme servi de cobaye a une apprentie infirmiere de la croix rouge pour me recoudre l’ oreille (elle tremblait) mon accident s’est produit grace a un brave ami??? qui m’a melange du sucre dans mon reservoir d’essence et le moteur de la mobylette s’est bloque net je me suis envole la tete dans un platane donc vertebres cervicales en vrac oreille coupee machoire deboitee et felee choc a la colonne vertebrale epaule gauche descenduee de dix centimetres environ enfin aujourdhui je me retrouve suite a un irm a decouvrir un kiste qui part des cervicales et fini au coccis dans le meme conduit et presque aussi important que la moelle epiniere c’etait la 1ere fois que la radiologue voyait cela ;resultat a ce jour ecrasement moelle epiniere tetanie permanente aux mains je peut porter avec les bras position basse mais je ne peut pas lever j’ai du mal a tourner la tete vers la gauche. les crampes sont frequentes mais si je bois un vert de mousseux par exemple cela s’empire et si je bois du sauvignon je suis dangereux cela agit sur mes nerfs d’autre part je prend du chlorure de magnesium depuis tres longtemps a l’age d’une dizaine d’annees et j’aime ca mais cela n’empeche rien

    • Irina dit :

      Cher Monsieur,

      Je vous remercie pour le témoignage poignant que vous venez de faire. Vous n’êtes pas le seul qui, suite à une réflexion du corps médical sur une mort sûre et certaine sur son cas, ce dit qu’il faut s’accrocher à la vie coûte que coûte et qui y arrivent. Ceci prouve que pour s’en sortir les soins médicaux, la présence et la connaissance du corps médical sont indispensables, mais aussi que la volonté et le moral du patient sont aussi importants pour arriver à une guérison ou à un rétablissement.

      La vie, quelque soient les épreuves qu’elle nous soumet, vaut la peine d’être vécue. Il ne faut pas baisser les bras à tout bout de champ, mais se relever la tête haute à chaque échec et se battre.

      Et vous, Monsieur, vous en êtes la preuve vivante!

      Cordialement,

      Irina

Laisser un commentaire

Message