Les six types d’embonpoint

embonpoint

Selon les estimations de l’OMS, plus de 1,9 milliard d’adultes dans le monde souffrent d’embonpoint. Environ 600 millions de personnes- dont 42 millions d’enfants- sont obèses (1). Couramment utilisé pour déterminer l’existence d’un surpoids, l’indice de masse corporelle (IMC) ne tient pas compte du sexe, de l’âge, de l’état de santé ou du comportement alimentaire du patient. Or, la surcharge pondérale résulte de l’interaction entre divers facteurs. Par exemple, à un IMC égal ou supérieur à 30, il n’existe pas un, mais six types d’obésité ! Explications.

Les chercheurs ont scrupuleusement analysé les données de 4.144 adultes en surpoids dont l’IMC est supérieur à 30. L’objectif de cette étude publiée dans « Journal of Public Health » était de subdiviser des personnes obèses présentant les mêmes caractéristiques cliniques, comportementales et sociodémographiques en plusieurs groupes (2). Les participants ont complété un questionnaire, incluant des informations sur leur âge, état de santé, mode de vie, régime alimentaire, pratique d’exercice physique et consommation d’alcool. Grâce aux différentes évaluations réalisées, les chercheurs ont défini six types d’obésité.

Premier type : Les hommes ayant un fort penchant pour la boisson

La consommation excessive d’alcool mène au gain de poids. Les grands buveurs souffrent souvent de surcharge pondérale : un verre de whisky apporte autant de calories que seize morceaux de sucre ou une demi-baguette de pain.

Deuxième type : Les jeunes femmes en bonne santé physique et mentale

La prise de poids chez les femmes jeunes et actives peut être due aux contraintes de la vie quotidienne : petit déjeuner sauté, repas principaux sur le pouce ou déstructurés, manque de temps pour faire de l’exercice physique, prise prolongée de contraceptifs oraux.

Troisième type : Les adultes d’âge mûr à revenus élevés, bon vivants et plutôt bien portants

Les personnes d’âge mûr à revenus élevés sont plus susceptibles d’être obèses que celles dont le revenu familial est modeste. Ceci est lié, entre autres, à une plus grande consommation de repas riches en graisses saturées à l’extérieur au détriment des plats équilibrés, préparés à la maison.

Quatrième type : Les femmes d’âge moyen, anxieuses, insomniaques, à tendance dépressive

La surcharge pondérale des femmes anxieuses et déprimées est souvent due au grignotage intempestif, diurne et nocturne, qui permet de combler un vide ou gérer un passage difficile.

Cinquième type : Les séniors plutôt heureux, malgré la présence d’une ou plusieurs maladies chroniques de type arthrose ou diabète

Une mobilité restreinte provoquée par les douleurs chroniques conduit à un manque d’activité physique. Les dépenses énergétiques chutent alors que les apports caloriques, eux, restent plus au moins stables. Par conséquent, les calories qui étaient autrefois consumées par le corps, sont stockées sous forme de graisse.

Sixième type : Les personnes d’âge moyen, démunies, psychologiquement faibles, atteintes de plusieurs maladies chroniques dégénératives

Les personnes dont les revenus sont les plus faibles sont également celles qui ont le moins de moyens pour s’inscrire dans des clubs de gym et le moins d’opportunités pour pratiquer une activité physique régulière en plein air. Leur alimentation est plutôt déséquilibrée, car habituellement moins chère, très calorique et de qualité nutritionnelle insuffisante.

En résumé…

Réduire la consommation d’alcool ou gérer le stress en toutes circonstances ? Se protéger de l’excès d’œstrogènes ou soigner l’insomnie chronique ? Résoudre des difficultés sociales ou vaincre la dépression sournoisement installée ? Il est évident que chaque type d’embonpoint doit bénéficier d’un suivi personnalisé ! Malheureusement, cet aspect n’est pas suffisamment pris en compte lorsqu’une personne en surpoids débute un régime…

Références : 1. OMS. Obésité et surpoids. Aide-mémoire N°311. Janvier 2015.
2. Green MA, et al. Who are the obese? A cluster analysis exploring subgroups of the obese. J Public Health (Oxf). 2015 Apr 18. pii: fdv040.

High-Performance RIPPED-MAN Chitosan 500 Relora
RIPPED-MAN
Pour vous débarrasser de
vos rondeurs, Messieurs !
Chitosan 500
Chitosan : Absorbe 15 à 20 fois son poids en graisse alimentaire
Relora
Réduit les fringuales liées au stress et à la fatigue

Griffe de Chat Turbo Detox Draineur
Griffe de Chat
Contribue à réduire les douleurs rhumatismales et articulaires
Turbo Detox Draineur
Draineur minceur et détoxifiant à base de 15 plantes médicinales
Les six types d’embonpoint
Notez cet article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.