Maigrir grâce aux bactéries : Mythe ou réalité ?

Notre flore intestinale compte plus de 1000 d’espèces bactériennes, mais deux d’entre elles pourraient constituer la véritable arme fatale contre l’obésité. Leur quantité dans le tube digestif est inversement proportionnelle au poids corporel !

C’est un fait établi : chacun possède sa propre flore bactérienne qui reflète l’état de santé, la façon de vivre et la manière de prendre soin de soi. Il est ainsi évident que certains « locataires » se diffèrent d’une personne à l’autre, surtout, chez les personnes maigres et chez celles atteintes d’embonpoint. Chez des individus de formes généreuses l’équilibre de la flore intestinale est rompu : y prédominent les bactéries visant à extraire davantage de calories du bol alimentaire. C’est ainsi qu’en assimilant involontairement plus de graisses et plus de sucres qu’une consœur svelte, une personne plantureuse fait encore plus de réserves et prend encore plus de poids !

Bactéries probiotiques: Lactobacillus gasseri !

De ce fait, la consommation de certains probiotiques, en modifiant la population microbienne qu’abrite le système digestif, permet d’agir sur le poids. Par exemple, il a été cliniquement montré que l’ingestion quotidienne de Lactobacillus gasseri (bactérie lactique qui se retrouve naturellement dans le lait maternel) pendant 12 semaines réduit la graisse abdominale, le tour de taille et l’indice de masse corporelle, sans aucun exercice ni diète particulière. Une autre étude récente, publiée en mai 2013, confirme ces résultants encourageants. Il a été cliniquement approuvé que la prise de Lactobacillus gasseri réduit le poids corporel et la circonférence de la hanche des participants. Son apport a un effet plus que favorable sur la gestion du diabète de type 2 et du syndrome métabolique.

Jouant un rôle primordial dans le maintien de la fonction barrière de l’intestin, une autre bactérie, Akkermansia muciniphila, booste les capacités du corps à brûler les graisses. Le résultat est sans appel : les souris dont la quantité d’Akkermansia muciniphila dans le tube digestif a été augmentée, ont bel et bien perdu… la moitié de leur surpoids ! Plus étonnant encore que la résistance de leurs tissus à l’insuline (hormone régulatrice du sucre sanguin) a été diminuée. Rappelons, que la résistance des tissus à l’insuline favorise l’apparition du diabète de type II !

Perdre quelques kilos et diminuer le tour de taille grâce aux bactéries ? Ce n’est pas aussi absurde que ca. Chez l’être humain, la prise quotidienne de Lactobacillus gasseri, par exemple, permet de rétablir la flore intestinale dite « anti-obésité ». Intervenant comme l’actrice principale sur la scène intestinale, cette communauté bactérienne constituera un moyen inédit contre la prise de poids !

Références scientifiques :

1. Boroni Moreira AP, Fiche Salles Teixeira T, et al. Gut microbiota and the development of obesity. Nutr Hosp 2012; 27:1408-14.

2. Kadooka Y, Sato M, et al. Regulation of abdominal adiposity by probiotics (Lactobacillus gasseri SBT2055) in adults with obese tendencies in a randomized controlled trial. Eur J Clin Nutr 2010;64:636-43.

3. Jung SP, Lee KM, Kang JH, Yun SI, Park HO, Moon Y, Kim JY. Effect of Lactobacillus gasseri BNR17 on Overweight and Obese Adults: A Randomized, Double-Blind Clinical Trial. Korean J Fam Med. 2013 Mar; 34(2):80-9. doi: 10.4082/kjfm.2013.34.2.80. Epub 2013 Mar 20.

4. Everard A, Belzer C, Geurts L, Ouwerkerk JP, Druart C, Bindels LB, Guiot Y, Derrien M, Muccioli GG, Delzenne NM, de Vos WM, Cani PD. Cross-talk between Akkermansia muciniphila and intestinal epithelium controls diet-induced obesity. Proc Natl Acad Sci U S A. 2013 May 28;110(22):9066-71. doi: 10.1073/pnas.1219451110. Epub 2013 May 13.

Produit conseillé pour cet article :

Bactéries pour mincir Probiotic LifeProbiotic Life Le microbe du ventre plat… La bactérie-couturière de votre silhouette ! Bactéries pour mincir Probiotic Life

Maigrir grâce aux bactéries : Mythe ou réalité ?
Notez cet article

Ecrit par

9 commentaires to “Maigrir grâce aux bactéries : Mythe ou réalité ?”

  1. Kate dit :

    Je prends de la lactoferrine au quotidien…compatible ou pas ?

  2. vous proposez des probiotiques lactobacillus gasseri dans le flacon( probiotic life) mais je ne retrouve pas les probiotiques akkermansia muciniphila ou puis-je les trouver?

    • Irina dit :

      Bonjour,
      Comparativement au Lactobacillus gasseri, il n’existe aucune étude clinique sur Akkermansia muciniphila.
      Toutes les expérimentations ont été effectuées sur des rats.
      C’est la raison pour laquelle il est impossible de commercialiser cette souche à l’heure actuelle.
      Cordialement,

  3. Monique dit :

    Bonjour,
    Pourquoi « l ‘Enrobage de la gélule: Gélatine d’origine bovine », n’est pas en gélatine végétale. Comment à l’heure actuelle il existe encore des gélules à base de gélatine d’origine animale.
    Dommage pour les végétaliens !!!!
    Cordialement.

  4. Yasmine dit :

    Bonjour est il
    Préférable d eviter egalement lrs aliments qui fermentent tels que poid chiches, cornichons. Champignons, bananes etccc et vinaigre ? Quelle est le rapport avec la sécrétion de la leptine? Et enfin aucune contre indication avec la prise de melatonine au coucher? Metci de votre reponse

    • Irina dit :

      Bonjour,
      Selon les études animales, Lactobacillus gasseri réduit les taux sériques d’insuline et de leptine, ce qui freine d’avantage le stockage des graisses. La prise de ce probiotique peut être accompagnée de légumes et de fruits riches en fibres prébiotiques: artichaut, chicorée, bananes, asperges, topinambours, poireaux.
      Aucune contre-indication, aucune interaction médicamenteuse connues à ce jour.

  5. chris dit :

    Je viens d’en recevoir 2 boites commandées au labo qui le produit, et est noté que l’on ne doit pas consommer de somnifère parallèlement à sa prise…

Laisser un commentaire

Message