Maladie de Lyme

Maladie de Lyme

Débarrassez-vous de vos Tiques ! Causes, symptômes, traitements naturels de la maladie de Lyme

Quand il fait beau, les sorties dans la nature sont tentantes mais… un minuscule ennemi vous guette au coin du bois ou dans votre jardin !
Une simple tique peut transformer votre vie en enfer ! Celui-ci a un nom : la maladie de Lyme. Après chaque balade, vérifiez bien certains signaux d’alerte !

La tique transmet cette maladie infectieuse par l’intermédiaire d’une bactérie, le Borrelia burgdorferi, d’où appellation de borréliose pour la maladie de Lyme.

Ce nom lui fut donné car cette zoonose fut identifiée pour la première fois en 1975 dans la petite ville de Lyme dans le Connecticut aux Etats-Unis.

Des Signaux d’alerte typiques de la maladie de la tique !

Si, dans les jours suivant une petite randonnée dans la nature, vous ressentez des migraines, des maux de dos, des raideurs articulaires, de la fièvre, de la fatigue…

Encore plus typique : si vous remarquez une éruption cutanée, appelé érythème chronique migrant, s’étendant lentement autour d’un point noir, ou point de morsure, alors…
… il se peut que vous ayez la maladie de Lyme !

Vérifiez de quoi vous souffrez car les symptômes peuvent rapidement s’aggraver et l’infection se répandre, atteindre les articulations, le cœur et le système nerveux !

Petit Tableau des symptômes de la maladie de Lyme

CAS COURANTS : Signes et symptômes précoces (3 à 30 jours après la piqûre de tique)

  • Fièvre, maux de tête, fatigue, frissons, douleurs musculaires, articulaires et ganglions lymphatiques enflés.
  • Érythème chronique migrant (ECM), éruption cutanée.

CAS PLUS GRAVES. Signes et symptômes ultérieurs (quelques jours à plusieurs mois après la piqûre de tique)

  • Arthrite accompagnée de douleurs et de gonflements articulaires, en particulier dans les genoux et autres grosses articulations
  • Douleurs, engourdissements ou picotements dans les mains ou les pieds
  • Douleur intermittente dans les tendons, les muscles, les articulations et les os
    Manifestations neurologiques pouvant aller jusqu’à la méningite
  • Étourdissements, vertiges, essoufflements sporadiques
  • Éruptions cutanées sur d’autres parties du corps.

CAS TRÈS SÉRIEUX. Signes et symptômes ultérieurs (quelques jours à plusieurs mois, voire des années après la piqûre de tique)

  • Inflammation du cerveau et de la moelle épinière
  • Maux de tête sévères et raideur de la nuque
  • Palpitations cardiaques ou battements cardiaques irréguliers
  • Paralysie faciale (perte de tonus musculaire ou affaissement d’un ou des deux côtés du visage)

Quels sont les traitements de la maladie de Lyme ?

Consultez un médecin si vous observez ces symptômes !

La maladie de Lyme est diagnostiquée sur la base des symptômes ci-dessus et de la possibilité d’exposition à des tiques infectées.

Les analyses sanguines sont utiles si elles sont utilisées correctement et réalisées avec des méthodes validées. Les tests de laboratoire ne sont pas recommandés pour les patients ne présentant pas de symptômes typiques de la maladie de Lyme.

La plupart des cas de maladie de Lyme peuvent être traités avec quelques semaines d’antibiotiques mais ceux-ci se montrent souvent insuffisants.

La Borréliose est dite chronique chez des patients manifestant tous les symptômes décrits ci-dessus mais ne présentant pas de signes d’une infection active.

Existe-t-il des traitements naturels contre la maladie de Lyme ?

Il existe des solutions naturelles pour se débarrasser de la maladie de Lyme allant de l’aromathérapie à l’homéopathie.
La base reste un changement d’alimentation. Une supplémentation est aussi d’une grande aide préventive et curative.

 

Votre alimentation pour surmonter la maladie de Lyme

Toute personne aux prises avec un état inflammatoire doit éviter les céréales, les fruits et le sucre tout en consommant des aliments anti-inflammatoires.

Les trois sortes d’aliments stimulant naturellement votre l’immunité :

  1. Les Aliments riches en antioxydants : Les fruits et légumes frais, en particulier les légumes-feuilles et autres légumes ou baies de couleur vive, sont les meilleures sources d’antioxydants et de nombreux autres nutriments clés.
  2. Le Bouillon osseux : Il contient des acides aminés, appelés proline et glycine, aidant à résoudre les problèmes intestinaux et à améliorer la fonction immunitaire.
  3. Les Aliments riches en probiotiques : Ce sont principalement les aliments fermentés (choucroute, pickles, pain au levain, kéfir, yaourts..) qui se révèlent bénéfiques. Le yaourt au lait de chèvre cru, en particulier, est une source importante de probiotiques.

Des suppléments pour aider à améliorer la fonction cellulaire

Les bactéries Borrelia burgdorferi attaquent les cellules saines et affaiblissent vos défenses. Aussi, vous pouvez ajouter les nutriments essentiels ci-dessous à votre alimentation :

  • La vitamine D3 : Elle renforce naturellement l’immunité et joue un rôle dans la régulation de l’inflammation.
  • La CoQ10 : La coenzyme Q10 est un antioxydant aidant à protéger votre cerveau et votre système nerveux contre la dégradation et l’inflammation, tout en réduisant les symptômes comme les douleurs articulaires et les douleurs.
  • Les champignons médicinaux : Ceux-ci (notamment le cordyceps, le reishi et le maitake) favorisent un système immunitaire adaptatif contribuant à contrôler les réactions auto-immunes .Ils réduisent les réactions à l’inflammation et au stress.
    Les champignons médicinaux stimulent un antioxydant intracellulaire appelé superoxyde dismutase (SOD) qui protège vos cellules.
  • La vitamine B6 : Elle est particulièrement recommandée pour les patients de Lyme qui doivent composer avec les effets du stress ou de la fatigue.
  • Les acides gras oméga-3 : Ces acides gras sont hautement anti-inflammatoires et soutiennent les fonctions neurologiques/cognitives.
    Les principales sources d’oméga-3 : les poissons gras (saumon, maquereaux, harengs…), les huiles végétales (olive, noix, colza…), les noix et graines…
  • Le magnésium : Indispensable aux personnes ayant la maladie de Lyme car le stress et la maladie accroissent les besoins du corps en magnésium.
  • Le curcuma : anti-inflammatoire naturel réduisant les douleurs articulaires, les maux de tête et les dommages aux vaisseaux sanguins ou aux nerfs.
  • Les probiotiques : Un des traitements naturels des plus efficaces contre la maladie de Lyme. Les probiotiques aident les bonnes bactéries à se développer dans le tractus gastro-intestinal.
    Ce qui a un impact énorme sur votre immunité et votre santé générale.

 

Vitamine D3 magnesium-malate Omega 3 EPA/DHA
Vitamine D3 Magnesium malate Omega 3
Detail Detail Detail

Conclusion : Alerte Rouge !

Depuis quelques années, la maladie de Lyme est en constante progression en Europe et, en particulier, en France.

Souvent les médecins peu informés ont du mal à diagnostiquer une affection dont les symptômes ressemblent à ceux de beaucoup d’autres maladies.

D’après un rapport de Santé Publique France 2016, les cas de personnes affectées par la maladie de Lyme se multiplient à grande vitesse !

D’où la recommandation de se tourner vers une supplémentation naturelle au vu de ces données !

Philippe Kerforne

Maladie de Lyme
4.1 (81.82%) 22 votes

13 Comments

  1. Merci pour ces informations dont je valide à 100% puisque je suis traitée pour cette maladie par une médecine alternative car la médecine conventionnelle est impuissante si la piqûre d’une tique est passée inaperçue !

  2. Scandaleux d’utiliser une maladie grave comme la maladie de Lyme pour faire de la pub pour des compléments alimentaires d’un intérêt douteux !!!!!
    Une seule bonne démarche si l’on observe les symptomes mentionnés dans l’article: aller voir son médecin, point.

    • Bonjour, nous n’avons jamais incité nos lecteurs à ne pas aller chez un médecin bien au contraire. Mais vous savez sans doute que mis à part des traitements antibiotiques, les solutions proposées sont quasiment inexistantes. Le fait de prendre des compléments alimentaires afin d’aider à limiter la maladie, ou retarder son développement n’est donc pas inutile. Cordialement.

    • Réponse à Jean, je ne dis pas ici que tel complément peut guérir ou prévenir telle maladie, je dirais juste que j’ai souffert de la maladie de lyme pendant trop longtemps, lorsque j’ai enfin ouvert mon esprit j’ai trouvé des solutions, car je ne pouvais pas prendre des antibios à vitam éternam, cela détruit la santé, c’est un fait avéré. D’abord les tests sont inexistants et trop anciens et ensuite il n’existe rien en médecine classique à part les antibios. Si ils sont efficaces immédiatement après la morsure (à condition d’en prendre deux mois à fortes doses) ils ne fonctionnent plus tout seul après de nombreuses années. Il reste quoi aux gens qui souffrent ? Perso j’en suis guéri, mais cela demande d’ouvrir son champ des possibles.

  3. Je suis golfeuse et deux années de suite ( il y a 4 ans et trois ans) j’ai découvert le soir en me déshabillant un tique ( premierecfois sous un sein, deuxième fois au poignet gauche) . Un généraliste me les a extraits le lendemain car impossible pour moi de les enlever, désinfectant bien la zone, il m’a prescrit sept jours d’antibiotique et, je croise les doigts, aucune suite….

  4. Bonjour, je suis atteint de la maladie de Lyme, phase 3, avec sérologie positive: analyses effectuées en Allemagne; donc depuis 15 ans, je suis sans traitement avec pourtant des signes objectifs: EMG, leucoarïose à l’IRM, pertes des réflexes etc…et malgré cela le médecin ne veut pas prescrire d’antibiotiques au delà de 3 semaines. Classement international système de soins français: 24 Espagne rang N°7. tout est dit.

  5. La maladie de Lyme peut avoir des conséquences très graves. J’ ai dévouvert que j’ avais la maladie de Lyme ce qui expliquerait mes troubles du sommeil….

  6. Je suis de ceux qui ont subi cette agression et j’en ai guéri. Cela en 1977,je fus piqué ou mordu au bras gauche. La réponse fut une paralysie faciale et du corps (moitié), avec une destruction progressive du liquide céphalo-rachidien entrainant une méningo-encéphalite. Je fus soigné pendant trois mois dans les services du professeur Lérmitte à la Pitié Salpétrière après un séjour bref en réanimation (Boucicault). J’ai souffert pendant plusieurs année et mes yeux larmoyaient ce qui était gênant. Après toute ces années les douleurs ont disparu,mais je crois qu’elles ont fatigué mon coeur (palpitation et infractus) mais on ne peut pas dire que cela soit relié. Un petit conseil pour enlever ce vampire, l’entourer avec un bâtonnet d’huile ménagère et tourner autour pour l’asphyxier et lui faire lâcher prise avec toute ses mandibules car si elles restent dans la chaire,ce sont elles avec la tête qui empoisonnent.Bien veiller à ne pas laisser la tête en extrayant.

    • utiliser plutôt un tire tique, vendu 5 euro pour les 2 tailles, une sorte de fourchette au bout d’un bâtonnet, qui permet de l’enlever le plus vite possible avant qu’elle recrache la contamination

  7. On avance dans la compréhension et l’analyse de cette saloperie de « maladie »… pourvu que l’on avance dans les traitements et la « guérison » car c’est une belle merde quand on en est atteint, croyez-moi 🙁

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.