Spiruline : La promesse d’un teint glamour

Le soleil pointe le bout de son nez. Qui ne rêve pas d’un teint doré et d’une peau de pêche, rayonnante de beauté ? La spiruline, cette micro-algue bleu-verte à l’allure d’une spirale, intensifie le hâle et le rend encore plus uniforme. Elle renforce les défenses naturelles de la peau et réduit le risque d’une photo-dermatose (urticaire solaire, lucite estivale, taches pigmentaires, etc.). Les personnes supplémentées en spiruline bénéficient d’une protection naturelle intégrale contre l’action nocive des UV.

Un petit rappel sur les dangers du soleil… Le soleil émet trois types de rayonnements électromagnétiques : infrarouges, visibles et ultraviolets. Ces-derniers, en excès, ont un impact négatif sur la peau. Hautement énergétiques, les rayons UVA pénètrent aisément les couches cutanées les plus profondes. Ils endommagent les cellules immunitaires de l’épiderme et affaiblissent les défenses naturelles de la peau. La peau devient plus vulnérable aux infections (virales et bactériennes), aux effets destructeurs des radicaux libres et aux allergènes. Elle se ride, se déshydrate et se flétrit prématurément. Les rayons UVB, eux, modifient le patrimoine génétique des cellules de la peau. Leur excès entrave les mécanismes d’autoréparation cellulaire et favorise l’apparition des cancers cutanés.

… et sur le bronzage Le bronzage naturel absorbe assez bien les UVB, par contre, il constitue un filtre médiocre contre les UVA. Il ne diminue pas le risque de vieillissement prématuré de la peau par excès d’exposition solaire ni celui d’apparition d’une photo-dermatose.

Comment la spiruline aide à éviter les pièges du soleil ?

Le bêta-carotène et le phycocyanine-C sont les principaux pigments de la spiruline. Ils servent à absorber les rayons excessifs qui risquent d’abimer l’algue, en particulier, les rayons UVA. Le bêta-carotène est un pigment orange qui, en s’accumulant dans les couches superficielles de la peau, donne un teint safrané. Il permet la protection contre les radicaux libres, molécules pernicieuses créées par le contact des rayons UV avec les cellules cutanées. D’autre part, le bêta-carotène, contenu en grande quantité dans la spiruline, renforce les défenses naturelles de la peau. Il réduit le risque d’apparition d’une allergie solaire et, le cas échéant, diminue l’ampleur des manifestations allergiques (petites taches rouges, cloques sur le décolleté et les épaules, démangeaisons, etc.,). Le phycocyanine-C est un pigment bleu doté d’un pouvoir antioxydant surpuissant. Tout comme le bêta-carotène, il neutralise les radicaux libres, espèces réactives qui rognent insidieusement la peau. Le phycocyanine-C contrôle l’activité de la tyrosinase, enzyme responsable entre autres d’une hyperpigmentation. Il prévient ainsi l’apparition des taches brunâtres et unifie le teint.

A la une des journaux scientifiques Selon une étude récente publiée dans le « Journal of Investigative Dermatology », la spiruline pourrait réduire le risque d’un cancer de la peau : grâce à son arsenal antioxydant, elle inhibe le développement des tumeurs cutanées induites par les UVB*. Les souris albinos supplémentées en spiruline ont vu une réduction significative des formations cancéreuses après l’exposition aux ultraviolets-B intenses.

Le saviez-vous ?  La consommation abusive de spiruline peut provoquer une coloration jaunâtre de la peau. Cette jaunisse est sans danger et réversible. Elle peut être observée après l’ingestion de plus de 10 g de spiruline par jour pendant une longue période. Le respect de la posologie est donc la clé de la réussite !

Référence : *Yogianti F et al. Inhibitory Effects of Dietary Spirulina platensis on UVB-Induced Skin Inflammatory Responses and Carcinogenesis. J Invest Dermatol. 2014 Apr 14.

Découvrez la Spiruline:

Spiruline
Spiruline Protection naturelle intégrale contre l’action nocive des UV.
Spiruline : La promesse d’un teint glamour
Notez cet article

Ecrit par

Aucun commentaires.

Laisser un commentaire

Message