Test : avez-vous des problèmes de prostate ?

Après 60 ans, 60% des hommes souffrent de troubles de la prostate

Pour savoir si vous pourriez être concerné par ce problème, répondez aux questions ci-dessous :

1. Vous avez des difficultés pour uriner. Oui/Non

2. Vous avez des envies urgentes d’uriner. Oui/Non

3. Vous avez besoin d’uriner fréquemment Oui/Non

4. Vous constatez une faiblesse du jet urinaire. Oui/Non

5. Vous avez de la difficulté à obtenir une érection. Oui/Non

6. Vous avez des éjaculations douloureuses. Oui/Non

Si vous avez répondu par l’affirmative à au moins trois de ces questions, vous pourriez avoir un problème de prostate :

L’adénome de la prostate consiste en une augmentation de volume de la prostate qui survient le plus souvent chez l’homme de plus de 50 ans. Cette maladie est aussi appelée hypertrophie bénigne de la prostate ou HBP. La cause de cette augmentation de volume reste inconnue et l’adénome de la prostate (même lorsqu’il est volumineux) peut n’entrainer aucun symptôme. Il s’agit donc d’une évolution quasi-normale de la prostate, essentiellement liée à l’âge. Cette augmentation du volume de la prostate peut entrainer principalement des troubles urinaires associant :

  • une dysurie (difficultés pour uriner),
  • une faiblesse du jet,
  • des envies urgentes d’uriner,
  • le besoin d’uriner fréquemment,
  • la difficulté à commencer à uriner ou à retenir l’urine,
  • l’incapacité à uriner,
  • Peuvent aussi s’ajouter d’autres signes:
  • la difficulté à obtenir une érection,
  • la douleur pendant l’éjaculation

Les signes de la maladie s’aggravent le plus souvent avec le temps. L’évolution peut être émaillée de complications :

  • infections : cystite (infection de la vessie), prostatite (infection de la prostate) ;
  • rétention vésicale (la prostate bloque le passage de l’urine qui reste « piégée » dans la vessie) ;
  • calcul sur les voies urinaires empêchant l’écoulement normal de l’urine ;
  • insuffisance rénale.

Le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate fait appel à trois classes de médicaments :

  • la phytothérapie utilise des extraits de plante dont le mode d’action est inconnu. En première intention, l’effet peut être bénéfique chez des patients ayant des troubles modères. Ils sont très bien tolérés ;
  • les alpha bloquants réduisent le tonus musculaire de la vessie et diminuent ainsi le retentissement de l’hyperplasie de la prostate. Leur efficacité est rapide (quelques heures) et le traitement donne habituellement de bons résultats pendant quatre ans, mais ils peuvent entrainer des effets secondaires comme la fatigue et l’hypotension ;
  • les inhibiteurs de la 5-alpha-réductase empêchent la dégradation de la testostérone, entrainant une diminution de la croissance du volume prostatique. Ils sont utilisés en cas d’échec des alpha bloquants ou en association avec eux. Leur délai d’action est long (plus de trois mois) – ils doivent donc être prescrits au long cours, et les effets secondaires sont rares (troubles de la libido, gynécomastie).

Apolline Giraudet

>> Les nutriments liés à cet article :

ProstaComplex
Palmier Nain et racine d’Ortie pour aider au bon fonctionnement de votre prostate – Offre satisfait ou remboursé* ! (voir conditions)
Complément alimentaire ProstaComplex
Test : avez-vous des problèmes de prostate ?
Notez cet article

Ecrit par

8 commentaires to “Test : avez-vous des problèmes de prostate ?”

  1. saidi lyes dit :

    bonsoir j abien l article il me plait mais c est dommage je me suis opere le mois decembre 2010 cancer de prostate gracias a dios je me sans en bonne sante sa fais 8 mois j ai fais radio therapie a madrid espana. je pises normal la nuits same derange pas ok je vous remercie mr.

  2. RABAH dit :

    Merci a toute l’équipe, au sujet du diagnostique du problème de la prostate, je suis âge de 61ans, d’après votre questionnaire, je répond positivement a trois questions, a savoir:
    -des envies très souvent d’uriner, ce qui me perturbe la nuit dans mon sommeil et surtout l’utilisation du transport en commun pour mes long trajets, ça m’oblige l’utilisation de mon véhicule même pour des centaines de kilomêtres
    – difficulté d’uriner normalement, je prend un temps pour uriner en deux ou trois fois
    -je pisse fréquemment au point ou je m’interroge cette quantité d’urine par rapport a ma consommation en eau
    Le médecin m’a prescrit un traitement « PRIMAZOL »80mg a400mg, ma question si ce médicament est bien un soin préventif a toutes infections de la prostate
    merci d’avance pour votre réponse
    Salutation a toute l’équipe

    • Irina dit :

      Cher Monsieur,

      Le primazol est un antibiotique appartenant à la famille des sulfamidesdes. Il est prescrit en cas d’infections urogénitales de l’homme, notamment les prostatites.
      L’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) n’est pas une infection. C’est un grossissement progressif de la prostate sous l’influence des hormones sexuelles masculines. En augmentant de volume, la prostate comprime l’urètre. Le tuyau se retrouve trop serré pour laisser passer l’urine d’une manière aisée, d’où la faiblesse du jet et des gouttes retardataires qui s’échappent au mauvais moment. La vessie ne se vide plus complètement, mais reste partiellement remplie, provoquant des envies incessantes d’uriner. L’urine retenue dans la vessie, qui n’a pas pu être expulsée par l’urètre comprimé, devient un terrain idéal pour le développement de bactéries.

      Cordialement

  3. Julie dit :

    Les pathologies liées à la prostate impactent la continence. Il est impératif pour les patients concernés d’être suivis et surtout d’être pris en charge rapidement en cas d’incontinence avérée. Des solutions existent pour chaque patient !

  4. Marcel dit :

    Bonjour, je souffre légèrement de la prostate. Mon urologue ne m’a prescrit aucun médicament mais me conseille une intervention chirurgicale qui consiste à raboter la prostate. Qu’en pensez-vous ?

    • Irina dit :

      Bonjour,

      Il vaut mieux agir en amont, sans attendre l’aggravation de la maladie. La résection transurétrale est une intervention chirurgicale pratiquée par l’urologue. Elle permet d’élargir le conduit urinaire en faisant un « rabotage » interne de l’adénome. C’est l’intervention la plus simple et la plus courante.

      Cordialement,
      Irina

Laisser un commentaire

Message