TMS : Les troubles musculo-squelettiques explosent

troubles musculo-squelettiques

Définition physio-pathologique des TMS (troubles musculo-squelettiques) :

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) regroupent plusieurs affections péri articulaires au niveau des tissus mous : à savoir les muscles, les tendons, les cartilages, les nerfs et les vaisseaux.
Les principales localisations de ces TMS sont la colonne vertébrale, les membres supérieurs et inférieurs. Ils sont habituellement engendrés par des mouvements répétitifs sans récupération.

Ces affections touchent des personnes de plus en plus jeunes, après un temps d’exposition de plus en plus court, et une population active globale plus en plus âgée.
Les femmes sont plus souvent atteintes que les hommes, en raison des secteurs d’activité où elles exercent.

Au niveau des pathologies qui résultent des troubles musculo-squelettiques, les tendinites de l’épaule et du coude sont plus fréquentes chez l’homme alors que le syndrome du canal carpien prédomine chez la femme.

Prévalence :

Les TMS sont la première cause de maladie professionnelle en France

Les troubles musculosquelettiques  représentent le problème de santé au travail le plus répandu

Quels sont les facteurs de risques

Le stress, les efforts démesurés, le travail statique ou bien encore les gestes répétitifs.
Les TMS sont provoqués par une cadence accélérée ou des postures pénibles, qui entraînent une hypersollicitation des muscles, tendons, nerfs et ligaments
Les cervicales, le dos, les épaules, les coudes, les mains et les poignets sont les principales zones touchées.
L’inflammation et les douleurs sont progressives et nécessitent une prise en charge rapide et globale afin d’éviter l’incapacité définitive à exercer certains mouvements.

Mais alors, comment y échapper ou au moins prévenir les TMS ?

Tout d’abord, en pratiquant une activité physique régulière (1). C’est bon pour la santé des muscles et des articulations !
Ensuite, il convient d’adopter la position la moins contraignante pour les muscles, sans se contorsionner.

Au bureau :

  • Régler correctement chaise et bureau : l’idéal est d’avoir une table à 72-76 cm et une assise à 40 à 51 cm pour pouvoir garder les pieds au sol.
  • Maintenez le dos droit et les pieds à plat. Il est possible d’utiliser un repose pied pour faciliter cette position. Il est déconseillé de croiser les jambes
  • Placer les yeux à 60 / 80 cm de l’écran d’ordinateur. Le haut de l’écran doit se situer à la même hauteur que les yeux.
  • Eviter d’avoir une source lumineuse face des yeux
  • Positionner les documents de travail à hauteur des yeux pour éviter d’avoir à baisser et à lever constamment la tête
  • Maintenir la température du bureau entre 21° et 23 ° C
  • Maîtriser l’intensité sonore qui ne pas excéder 55 dB
  • Varier les tâches pour ne pas rester trop longtemps dans la même position
  • Prendre des pauses et s’étirer

Dans un atelier de travail :  

  • Diviser les charges à porter par deux pour éviter les efforts et utiliser dans la mesure du possible un outil d’aide à la levée.
  • Varier les tâches
  • Porter un casque et des lunettes de protection
  • Prendre des temps de récupération

Approche complémentaire et prévention :

L’Harpagophytum est mondialement reconnu pour ses propriétés thérapeutiques en agissant sur tous les troubles articulaires et en améliorant la mobilité des articulations (2).
La commission Européenne du médicament reconnait depuis 1989 l’usage de l’Harpagophytum dans le traitement naturel des troubles musculo-squelettiques dégénératifs du système locomoteur (squelette, muscles et articulations).
Son efficacité est essentiellement due aux nombreux composants qu’elle contient, dont l’harpagoside, l’harpagide et le procumbide qui ont la propriété d’inhiber la formation d’une enzyme qui participe au processus inflammatoire : la prostaglandine-synthétase.
L’usage de l’Harpagophytum dans les douleurs musculo-squelettiques est aujourd’hui universellement reconnu

Cyrielle K, Votre Docteur en Pharmacie NutriLife

Références scientifiques

(1)Musculoskelet Sci Pract. 2018 Jan 12;34:89-96. doi: 10.1016/j.msksp.2018.01.006. Effect of physical exercise on musculoskeletal pain in multiple body regions among healthcare workers: Secondary analysis of a cluster randomized controlled trial. Jakobsen MD, Sundstrup E, Brandt M, Andersen LL.

(2)https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=troubles-musculosquelettiques-cou-pm-approches-complementaires

Taille de guepe
Harpagophytum (griffe du diable)
Detail
TMS : Les troubles musculo-squelettiques explosent
5 (100%) 1 vote

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.