Un foie trop gras ? Danger !

Appelée « foie gras », la stéatose hépatique est une maladie très fréquente qui touche de 27 à 34 % de la population adulte. Elle est caractérisée par la présence excessive de graisse dans le foie. L’accumulation de dépôts graisseux peut endommager les cellules de cet organe vital. C’est pourquoi il est important de la détecter au plus tôt. Si cette maladie n’est pas soignée à temps et que la graisse continue à s’entasser dans le foie, il peut y avoir des complications sérieuses.

Quels sont les symptômes de la stéatose hépatique ?

Au début, il n’y a pas de manifestations visibles, mais plus tard, la situation s’aggrave. Perte d’appétit, épuisement physique, douleurs dans la partie droite de l’abdomen, sensation d’avoir le ventre plein et comprimé sous les côtes, jaunissement de la peau et des yeux, tous ces désagréments témoignent d’une accumulation anormale de graisse dans le foie.

Que se passe-t-il exactement ?

Jour après jour, les dépôts graisseux endommagent les cellules hépatiques. Agressées, celles-ci augmentent de volume, s’enflamment et ne se régénèrent plus. Résultat ? Le tissu cicatriciel inopérant remplace au fur et à mesure les cellules fonctionnelles. Le foie est alors handicapé. Il n’est plus capable d’éliminer les toxines ni de fabriquer les protéines. À un état avancé, la quantité de tissu cicatriciel dans le foie peut atteindre un niveau appelé « cirrhose ». La cirrhose se caractérise par la destruction quasiment totale et irréversible des cellules du foie.

Que faire ?

La stéatose hépatique est souvent due à une surcharge pondérale ou au diabète sucré. La modification du style de vie est donc particulièrement importante dans la gestion de cette maladie. Les personnes qui réussissent à perdre du poids en augmentant leur niveau d’activité physique et en changeant leur alimentation quotidienne peuvent  stopper la maladie, voir même totalement sauver le foie.

Quelles sont les solutions naturelles les plus efficaces dans la gestion de la stéatose hépatique ?

La bétaïne contenue dans la betterave prévient l’éventuelle infiltration de la graisse dans les cellules du foie et l’endommagement de l’organe qui en découle. Il s’agit d’un puissant lipotrope qui permet l’élimination de la graisse accumulée hors du foie.

La silymarine extrait du chardon-marie stimule la régénération des cellules du foie. Elle favorise la formation d’un nouveau tissu hépatique, sain et fonctionnel. La silymarine peut faire baisser les marqueurs sanguins associés à des cellules hépatiques endommagées (les taux de transaminases ALAT et ASAT).

Références : 1. Veena J, et al. Non-alcoholic fatty liver disease: need for a balanced nutritional source. BrJ Nutr. 2014 Dec 14; 112(11):1858-72. 2. Milosevic N, Milanovic M, Abenavoli L, Milic N. Phytotherapy and NAFLD from goals and challenges to clinical practice. Rev Recent Clin Trials. 2014; 9(3):195-203. 3. Zhang W, et al. Betaine protects against high-fat-diet-induced liver injury by inhibition of high-mobility group box 1 and Toll-like receptor 4 expression in rats. Dig Dis Sci. 2013 Nov; 58(11):3198-206.

 
Betaine HCI Silymarine
Betain HCIPrévient l’accumulation de graisses dansle foie, aide à la digestion Silymarineprotège et régénère les cellules du foie
 
Un foie trop gras ? Danger !
Notez cet article

Ecrit par

2 commentaires to “Un foie trop gras ? Danger !”

  1. Ndiaye Abdou Mody dit :

    J’aimerai bien commander en contre remboursement postal. Comment faire ?

Laisser un commentaire

Message