Un joli bronzage passe-t-il par l’assiette ?

bronzage

Pour préparer la peau au soleil, une alimentation adaptée est recommandée. Il faut cependant savoir que certains aliments favorisent le bronzage, alors que d’autres… le freinent ! Quels sont les aliments à privilégier pour avoir un irrésistible hâle caramel ? Quels autres sont à bannir de l’alimentation quotidienne ?

Quels sont les aliments à privilégier ?

  • La tyrosine contenue en quantité importante dans le parmesan, le lait écrémé et le saumon est l’élément clé de la pigmentation cutanée. Cet acide aminé stimule la synthèse de deux mélanines (phaeomélanine=pigment roux ou eumélanine=pigment brun), directement responsables du bronzage harmonieux. Associée à la cystéine (brocoli, quinoa, ail), la tyrosine permet d’obtenir un peu plus rapidement une jolie peau caramel.
  • Les caroténoïdes se trouvant dans la carotte, la tomate, la mangue, le melon et la patate douce boostent le pouvoir antioxydant de la peau. En s’accumulant dans la couche basale de la peau (couche séparant le derme et l’épiderme), ils absorbent une grande partie de radicaux libres en cas de surexposition au soleil. Les caroténoïdes empêchent l’apparition des allergies et érythèmes induits par les UV, tout en accélérant la coloration de la peau. Ils permettent d’obtenir un bronzage plus homogène à la fin des vacances.
  • Les fruits oléagineux (amandes, noisettes, noix, pignons de pin) ainsi que les huiles de germe de blé, de colza, de pépin de raisin et d’argan sont de bonnes sources de vitamine E. La vitamine E contribue à épaissir la barrière cutanée endommagée par la radiation solaire et à protéger la peau du dessèchement. Elle rend le bronzage plus lumineux.
  • Le chocolat noir est pourvu en polyphénols spécifiques. Les polyphénols semblent diminuer la réaction allergique à l’origine de la lucite estivale. Ils diminuent le risque des coups de soleil.

Quels sont les aliments à bannir ? 

  • La bergamote, le céleri, le persil, l’aneth et le panais sont riches en furocoumarine psoralène. Le psoralène augmente la sensibilité de la peau aux rayonnements ultraviolets. Il peut causer des éruptions cutanées, des démangeaisons et est suspecté d’être hautement cancérigène.
  • Le citron vert, le quinquina rouge et certaines boissons gazeuses contiennent de la quinine. La quinine est souvent à l’origine de violents coups de soleil, des brûlures très douloureuses et des taches brunes accompagnées de prurit.
  • La busserole, l’airelle rouge et la poire sauvage sont pourvus en arbutine. L’arbutine bloque la production des mélanines. Il en est de même pour l’artichaut qui, grâce à une teneur élevée en lutéoline, s’oppose à la coloration harmonieuse de la peau.

La salade de quinoa aux brocolis et saumon : pour avoir un bronzage superbe et un hâle caramel à rendre jaloux !

Faire cuire le quinoa dans une grande casserole d’eau bouillante salée.

Faire cuire les brocolis. Égoutter le quinoa et les brocolis, mélanger-les dans un saladier avec l’huile de colza, l’ail et le jus de citron.

Ajouter les pavés de saumon préalablement cuits à la vapeur et émiettés.

Saler et poivrer. Décorer avec de fines rondelles du poivron rouge.

Servir tiède ou frais. Bon appétit !

bronzage
Sun Active and Protect

Capsules solaires naturelles, prépare la peau avant l’exposition au soleil, aide à activer le bronzage, aide à protéger la peau
et à prolonger le bronzage après l’exposition.

Un joli bronzage passe-t-il par l’assiette ?
5 (100%) 1 vote

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.