Et si le vieillissement cutané n’était plus inéluctable ?

Biologie du vieillissement de la peau :

Comprendre le processus en profondeur et non pas en surface afin de pouvoir agir, c’est ce qui fait la différence ! Pour traiter le vieillissement cutané il faut au préalable en comprendre les mécanismes fondamentaux

Le vieillissement cutané est marqué cliniquement par la perte d’élasticité des tissus (c’est-à-dire la perte de la propriété de retrouver son état initial après étirement), un changement de texture de la peau (épaississement ou amincissement) et en surface, l’apparition d’anomalies superficielles (irrégularités pigmentaires se manifestant par des taches brunes, petits vaisseaux apparents…)

Pour comprendre le vieillissement cutané et ses effets, il faut cibler et surtout agir sur ce qui se passe à plusieurs niveaux dans l’organisme :

Au niveau moléculaire : il existe un vieillissement chimique par glycation qui altère la structure. La glycation, c’est le phénomène fondamental du vieillissement. C’est une réaction chimique qui opère au cœur du derme : les molécules de glucose (le sucre) présentes dans l’alimentation se fixent sur les acides-aminés de la peau, principaux constituants des fibres de collagènes et d’élastines. Cette cristallisation entraine, à terme, une rigidification et une altération des tissus de soutien, les fibres se brisent et la peau va perdre insidieusement son élasticité et sa souplesse.

Au niveau des chromosomes, le vieillissement est référencé par une perte des structures protectrices, les télomères. Présents à l’extrémité des chromosomes, les télomères assurent la protection de l’ADN. Avec l’âge, ces structures raccourcissent, ce qui expose l’organisme à de nombreuses complications. Plusieurs études ont démontré que le raccourcissement des télomères est associé au vieillissement cellulaire cutané.

Au niveau cellulaire mitochondrial, le phénomène se caractérise par l’accumulation de substances néfastes. La centrale énergétique cellulaire appelée mitochondrie est agressée par des toxiques appelés radicaux libres, responsables de la diminution de l’énergie vitale de la cellule

Au niveau des tissus, des lésions des fibres de collagène apparaissent. Les élastines, protéines organisées en fibres, se dégradent. L’élastine est un tenseur qui crée un maillage à la surface de la peau. Son constituant principal, la tropoélastine, est formé de petites « perles » assemblées les unes aux autres à la manière d’un collier et « tressée » avec de fins rubans, les microfibrilles. Ce sont ces microfibrilles qui jouent un rôle clé car elles sont chargées de donner une orientation verticale à l’élastine exactement comme les ressorts d’un matelas. La dégradation de l’élastine amène une perte de soutien dynamique de la peau qui perd son aspect souple et rebondi. Il n’y a plus d’effet ressort.

L’hydroxyproline, est l’acide aminé crucial pour la synthèse du collagène et des céramides. C’est l’agent d’amélioration fondamentale de l’aspect de la peau qui va contrecarrer l’aspect « creux » du visage. Sa disparition au cours du temps annihile l’effet tenseur. L’ovale du visage n’est plus sculpté, la peau est distendue.

Enfin, en surface, le vieillissement clinique se caractérise par une altération de l’apparence. Classiquement, on distingue deux types de vieillissement cutané :

  • Le vieillissement intrinsèque génétiquement programmé, lié au temps qui passe et dépendant de l’horloge biologique individuelle
  • Le vieillissement extrinsèque lié aux facteurs environnementaux : exposition au soleil, pollution, tabac, malnutrition, stress, manque de sommeil…

Signes et symptômes du vieillissement cutané :

C’est aux alentours de 25 ans que les premiers signes de vieillissement apparaissent.

Le vieillissement cutané a 3 manifestations principales et chacune affecte l’apparence du visage différemment :

  • Les rides : Premiers signes du vieillissement visible, rides et ridules apparaissent dès l’âge de 25 ans. Les ridules sont les premières à se manifester. Ce sont des petits plis de la peau généralement visibles au coin de l’œil, que l’on nomme aussi pattes d’oie. Elles sont aussi présentes sur les joues et le front et gagnent en profondeur avec le temps. Des lignes verticales logées entre les sourcils sont causées par le froncement de ceux-ci. Enfin, des rides plus profondes, appelées sillons nasogéniens se forment entre le nez et la bouche. En rapport avec un affaissement de la peau. L’évolution des ridules en rides plus marquées s’accompagne d’une perte de volume
  • La perte de Volume : L’affaissement du visage entraine un relâchement de la peau, c’est là que l’expression « avoir les traits tirés » prend tout son sens.
  • La perte de densité : C’est la manifestation en surface d’une peau plus fragile, d’un teint terne et d’une perte d’éclat. Une peau qui se relâche laisse apparaitre de façon visible les signes du temps qui passe

Vers une thérapie ciblée du vieillissement cutané

Les recherches visant à retarder et/ou à inverser le processus de vieillissement de la peau remontent à l’antiquité. Ce n’est que depuis les 20 dernières années que cet objectif semble réalisable. En effet, certains composants permettent, études cliniques à l’appui, d’agir sur les caractéristiques histologiques et moléculaires du vieillissement. Les progrès considérables accomplis dans la compréhension de base des processus de vieillissement permettent d’agir en amont des processus et de maitriser ainsi la cascade des réactions chimiques responsables des signes visibles du vieillissement

Les plus récentes recherches démontrent que l’arsenal anti-âge s’enrichit de manière exponentielle. Une approche alternative naturelle a de meilleurs effets sur le long terme que le recours à des techniques invasives, des substances injectables qui ne correspondent pas au mode de construction normal des cellules.

Le vieillissement est certes physiologiquement et génétiquement programmé mais tout peut s’emballer trop rapidement. Ceci dépend des comportements. La prévention permet d’exercer un contrôle sur les causes et les conséquences du vieillissement cutané.

Cyrielle K. Votre Docteur en Pharmacie NutriLife
Caviar Lifting
Caviar Lifting
Detail
Et si le vieillissement cutané n’était plus inéluctable ?
3.3 (66.67%) 3 votes

Ecrit par

Aucun commentaires.

Laisser un commentaire

Message