Vision floue, migraines, dos raide … La fatigue oculaire : Eloignez-la !

Nos yeux constituent l’une des structures les plus délicates et les plus complexes existantes dans le processus de la vision. C’est le premier de nos sens vitaux qui nous permet de concevoir le monde extérieur. Mécanisme très précis, le cristallin (la lentille de l’œil) projette l’information lumineuse sur la rétine (membrane sensible tapissant le fond du globe oculaire). Comme l’appareil photo, il focalise l’image sur des cellules photoréceptrices. Ne pouvant pas directement interpréter les informations qu’il reçoit, l’œil les encode en influx nerveux et les transmet dans le cerveau par l’intermédiaire du nerf optique. Le cerveau, étape finale de la perception visuelle, analyse les couleurs, les formes, les mouvements de l’image observée.

Quand vous travaillez sur écran, quand vous conduisez de nuit ou quand vous lisez de manière prolongée, vous sollicitez constamment votre vision de près, provoquant un important effort des muscles oculaires. Au bout de quelques heures, ces derniers se fatiguent, déclenchant consécutivement le larmoiement, l’irritation, la vision floue… voire pire… la vision double!!! Ces symptômes apparaissent surtout en fin de journée, mais ne disparaissent pas nécessairement après une bonne nuit de sommeil. Lorsque cette fatigue oculaire s’accompagne de migraines, de maux de dos, d’étourdissements et de sensation d’épuisement, il s’agit de l’asthénopie (fatigue généralisée oculaire et physique) qui fréquemment empoisonne le quotidien, rendant difficile l’attention soutenue.

Rien de grave, quelques gestes de bon sens vous permettent de retrouver « vos yeux de lynx » ! Une récente étude clinique randomisée contre placebo réalisée au Centre de Sciences Humaines à Tokyo (Japon) démontre que la piste nutritionnelle offre de nombreux espoirs. Les chercheurs affirment que la prise simultanée d’extrait de myrtille (anthocyanidines 59 mg/jour), de lutéine (17.5 mg/jour) et d’huile de poisson riche en acides gras oméga-3 (dont DHA 783 mg/jour, EPA 162 mg/jour) allège la plupart des symptômes d’asthénopie. Après seulement 4 semaines de prise régulière, tous les participants du groupe supplémenté ont noté une nette diminution des douleurs lombaires et des raideurs au niveau des épaules et une réduction des sensations de sécheresse oculaire et des céphalées (maux de tête violents). Ma vue… j’y tiens comme à la prunelle de mes yeux !

Référence : Kawabata F, Tsuji T. Effects of dietary supplementation with a combination of fish oil, bilberry extract, and lutein on subjective symptoms of asthenopia in humans. Biomed Res. 2011 Dec;32(6):387-93.

Les nutriments mentionnés dans cet article :

Bilberry : Le fruit de la vue !

Lutein Esters : Nourrit et préserve les tissus de l’œil, ralentit la progression de la cataracte et de la dégénérescence rétinienne, protège les yeux et la peau des rayons ultraviolets nocifs. Pour une vision durable !

Omega-3 Fish Oil : Les oméga-3 réduisent les risques de crises cardiaques.

Vision floue, migraines, dos raide … La fatigue oculaire : Eloignez-la !
Notez cet article

Ecrit par

Aucun commentaires.

Laisser un commentaire

Message