Zoom sur la fringale

balance

Fringales et grignotage … Comment se libérer de  ce piège diabolique ?

Ah … ces bonbons, chocolat, gâteaux, glaces et sodas …  Difficile de résister à toutes ces douceurs quand on a un petit creux …

Mais jour après jour, les caprices sucrés font pencher l’aiguille du pèse-personne du mauvais côté ! A coup sûr, ces inutiles calories superflus s’entassent sans tarder, formant des graisses et des bourrelets disgracieux !

Les fringales sucrées apparaissent lorsque le taux de glucose (sucre sanguin) chute au-dessous d’un certain seuil. Alerté par cette baisse de carburant essentiel, notre cerveau envoie un signal qui provoque immédiatement la faim et nous incite à boulotter.  Un apport de glucides « dits rapides » fait grimper le taux de sucre sanguin, calme l’appétit et donne l’impression de satiété. Aussitôt l’insuline, hormone secrétée par le pancréas, véhicule les sucres en excès dans nos cellules, pour les mettre en réserve.  L’ingestion importante de friandises provoque une surproduction d’insuline. Ceci entraine une chute brutale du sucre sanguin (glucose) qui crée à son tour une envie impérieuse de glucides … C’est ainsi que ce tourbillon infernal, ces fringales angoissantes, ces grignotis intenables se manifestent de nouveau ! Et quand le ventre crie sa « gloutonnerie »… on se laisse facilement aller …

Véritables ennemis de notre ligne, les fringales apaisent le stress, calment l’angoisse, compensent la solitude et l’ennui. Sans que nous en soyons forcement conscient, elles soulagent toutes nos envies compulsives. Nées souvent dans notre cerveau, plusieurs gourmandises sont causées par la rupture de l’influx nerveux carencé en « molécules-voiturières ».

Certaines fringales sont liées aux affections alarmantes telles que : gastrites, ulcères de l’estomac, vers solitaire ou à de certaines dysfonctions hormonales : hypothyroïdie, ménopause. Quelques grignotis sont provoqués par un manque en fibres alimentaires ou tout simplement par une déshydratation. Les fringales nocturnes à leur tour, reflètent toujours un dérèglement de notre horloge biologique.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Relora® Maîtrise la dépression, améliore le sommeil, diminue les fringales associées au stress.

L-Phénylalanine Inhibe l’appétit, procure le sentiment de satiété et de bien-être.

Gymnema Sylvestre Réduit le taux du sucre sanguin, favorise l’amaigrissement.

5-HTP Lutte naturellement contre la dépression.

Zoom sur la fringale
Notez cet article

5 Comments

    • Bonjour,

      Je vous conseille le 5-HTP. Le 5-HTP est synthétisé à partir du tryptophane, un acide aminé cyclique provenant de l’alimentation. Facilement absorbable, le 5-HTP se transforme en sérotonine au niveau du cortex cérébral. La sérotonine est une molécule chargée de transmettre l’influx nerveux entre les cellules du cerveau. Ce neuromédiateur-inhibiteur favorise le calme, la relaxation et la satiété. Son circuit contrebalance la surexcitation et la colère, estompe la tension et l’anxiété, apaise les comportements compulsifs et la boulimie, favorise l’endormissement. Une baisse du taux de sérotonine est associée à la dépression, à l’inquiétude, aux désordres du sommeil et au grignotage sucré en fin de journée.

      Cordialement,

      Irina

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.