La citrulline, un nutriment qui a du peps

citrulline

La citrulline est un acide aminé non essentiel qui a été découvert dans la pastèque ( Citrullus vulgaire) il y a près de 70 ans, d’où son nom.

On vous dit tout sur ce nutriment qui regorge de vertus pour notre santé :

Elle est synthétisée dans notre intestin grêle qui en est la source majeure car il peut en produire jusqu’à 10 gr par jour dans des conditions optimales…. Inutile de rappeler qu’aujourd’hui nos intestins sont rarement en bon état en raison du stress chronique, de l’alimentation appauvrie et pro inflammatoire, de la médicamentation , des polluants, etc….

Cet acide aminé dont on parle de plus en plus favorise la présence d’oxyde nitrique ( NO) dans le sang et est donc intéressante pour assouplir le tissu musculaire, fluidifier le sang et est de plus en plus conseillée dans le traitement de l’hypertension, de l’insuffisance cardiaque et du diabète.
Plus de monoxyde d’azote ( NO) produit dit plus d’afflux sanguin dans les muscles pendant l’exercice, ce qui permet de performer plus longtemps et efficacement, on comprend pourquoi la citrulline est désormais très conseillée dans les milieux sportif, et à juste titre.

Elle n’est pas captée ni dégradée par le foie et circule plus aisément dans le plasma sanguin, ce qui en fait un acide aminé bien plus sécurisant et intéressant que l’arginine par ailleurs pro herpétique ( à déconseiller dans les cas de réactivation d’EBV et autres virus herpétiques).

Une supplémentation en Citrulline se révèle donc bien plus sécurisante et intéressante qu’une supplémentation en arginine…
Elle améliore d’ailleurs le rôle de la L-arginine dans la cicatrisation, et la production de l’hormone de croissance ( très importante pour préserver la masse musculaire)

Sous sa forme lévogyre ( L- Citrulline) elle est en lien avec 2 autres acides aminés ( L-arginine et L-ornitine) et cette parenté fait entrer la citrulline dans l’urée, un cycle de réactions biochimiques par lequel l’organisme élimine l’excès d’ammoniac, un poison pour nos cellules et qui provient de la dégradation des protéines alimentaires, gros souci à l’heure actuelle étant donné que nos estomac sont fatigués …En tamponnant l’ammoniaque, elle diminue l’acidité inévitable que produit l’exercice physique dans les muscles. Pendant et après l’effort, le PH du corps s’effondre et le muscle devient plus acide, la fatigue se fait alors ressentir.

Comme en attestent de récentes études sur l’animal et sur l’homme, on constate avec une prise régulière une hausse de la synthèse des protéines qui permettrait d’optimiser la prise de masse musculaire ou d’en prévenir la perte, mieux qu’avec aucune autre complémentation.

Elle est de plus en plus conseillée aux plus de 40 ans pour prévenir la fonte musculaire, beaucoup de femmes et d’hommes se plaignent de cet aspect aujourd’hui car il y a de nombreuses raisons et causes d’affaiblissement de la masse musculaire.

Les dosages suggérés vont de 1,5 à 8 g par jour, en prises fractionnées.
On conseille une prise d’environ 8gr 1H30 avant l’activité sportive, sous forme lévogyre ou sous forme de malate, que l’on mélange ou pas dans un smoothie avec un lait végétal et des graines de chia et fruits rouges.

On peut la prendre chaque matin en dehors de la prise en lien avec le sport pour l’aspect santé évoqué dans cet article.
Cette posologie est à mettre en place en fonction de l’effet thérapeutique recherché
Jusqu’à 10 g par jour, il n’existe aucun effet secondaire, la citrulline est très bien tolérée au niveau des intestins.

Catherine Godisiabois

3 Comments

  1. Est-ce que la consommation de la pastèque apporte à l’organisme la dose nécessaire pour les bienfaits décrits dans l’article ou est-ce qu’il faut prendre la citrulline sous d’autres formes ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.