Prevention anti age apres 60 ans

Influence de l’âge sur le système immunitaire

Avec l’âge, le système immunitaire perd de son efficacité. Ce déclin s’accélère vers 50 ans. Dans le même temps, les agressions extérieures se multiplient, car nos barrières naturelles (peau, système digestif, poumons) filtrent de moins en moins efficacement les agents pathogènes. Ce vieillissement immunitaire (ou immuno-sénescence) conduit à trois types de problèmes.

N°1 une non-réponse aux agressions pathogènes due à une :
  • réduction de la prolifération des cellules immunitaires, car :
    * le thymus, organe où la maturation de certaines cellules immunitaires s’effectue, s’autodétruit au fil des ans pour disparaître totalement vers 60 ans.
    * la moelle osseuse, autre siège de fabrication des cellules immunitaires, devient de moins en moins productive.
  • une moindre efficacité défensive de chaque cellule du fait de la baisse d’émission de monoxyde d’azote NO (substance utilisée pour détruire les agents pathogènes).
    Pour rappel :
    Le monoxyde d’azote NO ou Nitric Oxyde, a pour principale action de relaxer les muscles lisses qui enserrent les vaisseaux sanguins. Cette action facilite la circulation au niveau des organes génitaux. Le NO va donc favoriser l’érection masculine ou clitoridienne). Une production trop faible de NO n’est pas souhaitable pour la santé puisque ce gaz facilite le travail du cœur en élargissant le vaisseaux sanguins. Cela explique les propriétés bénéfiques de l’Arginine chez les individus ayant des problèmes cardio-vasculaires. Pour de plus amples informations, voir le chapitre sur les performances sexuelles.
  • une réduction de la durée de vie de chaque cellule immunitaire provoquée par l’augmentation du taux des radicaux libres.
Il en résulte une élévation de la mortalité du fait :
    * d’un accroissement des maladies, de leur durée, ainsi que de leur sévérité
    * d’une moins bonne protection contre les cancers
    * d’une sous-efficacité des vaccinations
N°2 une hyper-réponse expliquée par :
  • les divers virus que les défenses immunitaires contrôlaient ( par exemple le virus d’Epstein- Barr dont plus de 95% des adultes sont porteurs sains) en profitent pour s’activer, ce qui induit une hyperstimulation immunitaire permanente.
  • les cellules immunitaires surproduisent des cytokines pro-inflammatoires et sous-produisent des cellules anti-inflammatoires. Il s’ensuit un état d’hyper-inflammation permanent se traduisant par de la fatigue, des douleurs et un mal-être.
N°3 une réponse aberrante provoquée par la perte dans les défenses naturelles de la capacité de la distinction entre nos cellules et les cellules pathogènes extérieures. Il en résulte une multiplication des maladies auto- immunes : le système immunitaire s’attaque à ses propres cellules saines. Ces dérèglements ont pour origine commune :
  • la baisse du taux des hormones qui régulent le système immunitaire (hormone de croissance, hormones thyroïdiennes, mélatonine…)
  • un cumul de déficits micro-nutritionnels (vitamines, minéraux, oligo-éléments et anti-oxydants).
  • un surpoids et une suralimentation en sucre et en graisses
Principaux compléments alimentaires venant en aide pour l’immunité. Les suppléments se proposent de réguler le mieux possible ce remodelage immunitaire induit par l’âge. La capacité des compléments à réduire l’incidence des rhumes est souvent utilisée afin de mesurer leur performance immunitaire. René Tomasini
Pharmacien, Biologiste

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.