Comment prévenir la transpiration émotionnelle ?

Gouttelettes perlant sur le visage, mains moites, vilaines auréoles sous les bras à l’approche d’un événement important… On en parle peu, mais la transpiration nerveuse, c’est-à-dire, celle liée au stress ou à l’anxiété, peut être très handicapante. Voici quelques conseils pour prévenir, limiter ou empêcher la sudation émotionnelle.

Qu’est-ce que la transpiration émotionnelle ?

La transpiration émotionnelle est une réaction immédiate des glandes sudoripares face au stress ou à l’anxiété à l’approche d’un événement important (prise de parole en public, examen, entretien d’embauche, rendez-vous galant, acte intime). Elle se manifeste principalement au niveau du visage et des aisselles, ainsi que sur la paume des mains et la plante des pieds. Contrairement à la transpiration thermique nécessaire au refroidissement du corps, la transpiration émotionnelle peut se déclencher instantanément, quelle que soit la température ambiante. C’est la raison pour laquelle on l’appelle « sueur froide ».

Pourquoi le stress et l’anxiété font-ils transpirer davantage ?

Tout comme la respiration ou la fréquence cardiaque, la transpiration est gérée par le système nerveux végétatif, qui comprend le système nerveux inhibiteur (parasympathique) et le système nerveux activateur (sympathique). Ce système nerveux est autonome, c’est-à-dire qu’il est indépendant de la volonté. En réponse à une situation stressante, effrayante ou menaçante, les neurones du système nerveux végétatif activateur (sympathique) libèrent une quantité importante d’hormone du stress : l’adrénaline. L’adrénaline excite les glandes sudoripares et le corps se couvre de sueur.

Quelle est le problème le plus gênant pour ceux et celles qui souffrent de transpiration émotionnelle ?

La caractéristique la plus gênante de la transpiration émotionnelle est l’odeur corporelle qu’elle provoque. La forte odeur, accentuée par la présence de poils qui retiennent la sueur, crée une source de stress supplémentaire, qui peut elle-même générer un excès de transpiration.

Comment éviter la transpiration nerveuse ?

Plus facile à dire qu’à faire, mais il faut trouver des moyens pour rester calme. Malgré tout, le système nerveux végétatif se trouve sous le contrôle du cerveau. Des extraits végétaux (griffonia, kava-kava, pavot de Californie), des huiles essentielles (pin, thym, lavande, ylang-ylang) ainsi qu’une activité physique douce (yoga, tai-chi) calment le système nerveux central. Elles permettent ainsi de réguler la production incommode de sueur.

Il est recommandé de boire des infusions à base de plantes anti sudoripares (sauge, verveine, camomille), tout en évitant des plantes sudorifiques (bardane, mélisse, pensée sauvage, plantain, sureau).

Il est indispensable de réduire la consommation de déclencheurs de sudation tels que les mets épicés, le tabac, l’alcool et les boissons contenant de la caféine (café, cola, maté, thé noir) qui stimulent l’action du système nerveux sympathique et favorisent la transpiration.

Il est également préférable de porter des vêtements amples qui laissent la peau respirer. Les textiles naturels comme le coton ou le lin sont les plus efficaces en cas de transpiration émotionnelle.

Enfin, pour les cas plus graves de sudation émotionnelle, les injections de toxine botulique, les médicaments anti-cholinergiques ou la chirurgie pourront être d’un grand secours.

Transpi stop
Transpi STOP
Dites au revoir à la sueur !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.