Le point sur : les dangers du paracétamol

Lundi 16 décembre, le Ministère de la Santé a déclaré : l’aspirine et le paracétamol, vendus sans ordonnance, ne seront plus en accès libre dans les rayons des pharmacies mais obligatoirement rangés derrière le comptoir à partir du 15 janvier 2020.

Après avoir évoqué les dangers de l’aspirine dans un blog antérieur, il est utile d’aborder ceux du paracétamol. Le paracétamol peut tuer. Il faut le savoir. Si vous êtes un consommateur compulsif d’Efferalgan, Doliprane, Dafalgan … et autres sources de paracétamol (une centaine de médicaments en contiennent en France) il faut espérer que la lecture de ce blog va vous alerter et vous inciter à réduire votre dangereuse addiction, mieux encore à vous tourner vers une alternative naturelle non toxique.

Oui, le paracétamol tue. Nous avons eu un exemple, très médiatisé, de son action létale, récemment. Le 29 décembre 2018, une femme de 22 ans habitant Strasbourg, Naomi Musenga, appelle le 15 souffrant d’un épouvantable mal au ventre.

Son appel de détresse fut négligé de façon désinvolte par la régulatrice du SAMU qui lui conseilla d’appeler SOS Médecins. Plusieurs heures passèrent, la souffrance devenant insupportable. A son arrivée, le praticien de SOS Médecins la fit hospitaliser en URGENCE. En vain, elle décèdera en fin d’après-midi.

Le procureur de la république de Strasbourg, indépendamment de son évocation concernant l’attitude de la régulatrice du SAMU, dit que « Le décès de Naomi Musenga a été la conséquence d’une intoxication au paracétamol qu’elle avait absorbé par automédication pendant plusieurs jours, ce qui avait provoqué la destruction des cellules de son foie. »

Il importe à toutes celles et tous ceux qui consomment du paracétamol en automédication de connaître qu’elles sont les doses à respecter. Il est communément admis, en France, pour un adulte, de ne pas dépasser 4 grammes par jour en 4 prises espacées de 6 heures.

Par contre, dans certains pays, la posologie est tout autre : on ne doit pas dépasser 3 grammes par jour en 3 prises espacées de 8 heures. Cherchez l’erreur !

Le surdosage induit une paracétamolémie selon 4 phases :

Au stade 1, en sachant que le pic plasmatique est atteint en 30 à 60 minutes, la demi-vie d’élimination étant de 2 heures, les effets sont asymptomatiques.

Au stade 2, après 24 à 48 heures (selon les personnes, et selon la prise concomitante d’alcool ou non) se produisent des nausées, des douleurs abdominales du côté droit (foie).

Au stade 3, après 3 à 4 jours, on observe un ictère (on disait autrefois : jaunisse). La peau et le blanc des yeux se colorent en jaune par accumulation dans le sang de bilirubine. C’est le signe clinique que le foie est devenu incapable de jouer son rôle de centre antipoison naturel.

Au stade 4 peut survenir une hépatite fulminante qui est une mortelle dans 40% des cas.

C’est une insuffisance hépatique aiguë qui se manifeste par une nécrose massive du foie provoquant la détérioration accélérée de l’état de la personne avec des complications affectant l’ensemble de l’organisme : encéphalopathie, œdème cérébral, insuffisance rénale aiguë, hémorragies multi-viscérales … coma et mort faute d’une transplantation hépatique en URGENCE. L’hépatite fulminante est en effet une cause majeure de greffe du foie.

Ce qui est très important à savoir c’est que deux cas de figure cohabitent, concernant l’hépato-toxicité du paracétamol. Soit il y a un surdosage accidentel ponctuel, soit il s’agit d’une consommation répétée et abusive (bien que respectant la posologie de 4 grammes par jour en 4 prises) par certaines personnes le considérant comme un médicament de confort.

White Willow Bark (écorce de saule blanc)
Aspirine végétale – White Willow Bark (écorce de saule blanc)
Detail

7 Comments

    • Bonsoir, Cela dépend du type de douleurs
      Le souffre organique donne bien ( MSM) pour les douleurs musculaires et articulaires
      L’extrait de saule et de grande pariétaire pour les maux de tête
      Le curcuma pour les douleurs articulaires est aussi efficace si l’on n’est pas sous anti coagulants car il fluidifie le sang
      Belle soirée

  1. Mais les pauvres lobbies pharmaceutiques comment vont-ils faire pour s’en sortir ? Apres tout nous sommes trop sur cette planète, il faut que des gens meurent et paient pour cela, le paracetamol, l’aspirine, sont les « bombons » de la trousse à pharmacie. Cela apporte de l’argent aux lobbies pharmaceutiques et aux ministres et hommes et femmes politiques qui en sachant les dangers, favorisent ces pratiques criminels. Que monde mon Dieu. J’ai perdu un être cher à cause de ça, mais combien doivent encore mourir pour finir avec ce commerce criminel ? Les mesures prises ne sont pas suffisantes.

  2. Je suis totalement d’accord avec votre analyse sur le paracétamol, mais en profiter pour mettre derrière la pub sur l’aspirine végétale « white willow bark » est malhonnête : je peux vous assurer que ce produit, que je vous ai acheté et que j’ai largement essayé dans de nombreuses situations, est totalement inefficace. Vous ne parviendrez sûrement pas à faire abandonner le paracétamol en proposant ce soi-disant substitut !

    • C’est bien plus complexe que cela et l’hygiène de vie est tout aussi importante, une analyse en profondeur de votre terrain et perturbations liées, l’harmonie est à rechercher pour que disparaissent les troubles

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.