Le rhume des foins

rhume des foins
rhume des foins

Dame Nature s’éveille ! Pour autant, malgré la beauté printanière, certains d’entre nous font une drôle de tête ! Yeux larmoyants … Nez coulant … Peau rougissante … Gorge picotante … Toux persistante … Bref, ils ont tous une drôle de tête, c’est sans doute l’allergie saisonnière : le rhume des foins !

Le rhume des foins: c’est l’Horloge de Toutes les Allergies !

Au printemps, une multitude de substances tout à fait inoffensives virevoltent dans notre environnement : pollens, poussières, moisissures… En leur présence, notre organisme peut réagir excessivement. Le rhume des foins en est une réponse… réponse démesurée de notre système immunitaire ! Bien qu’il n’y ait pas vraiment d’attaques destructrices, nos défenses naturelles se rebellent d’une façon totalement disproportionnée !
Parfaitement enchaînées, deux réactions de notre système immunitaire se succèdent.

Phase 1 – Sensibilisation :

L’envahisseur potentiellement dangereux est repéré par les cellules de nos défenses naturelles (macrophages). Ces cellules-là incitent les globules blancs (lymphocytes) à fabriquer des anticorps spécifiques, les IGE ( immunoglobulines E). Véritables guerriers du système immunitaire, ces anticorps mémorisent scrupuleusement les particularités spécifiques de « agresseurs présumés » (allergènes). Exclusifs à chaque attaquant, les immunoglobulines E s’accrochent sur les globules blancs (mastocytes) siégeant au niveau de la peau et des muqueuses. Elles se transforment ainsi en une puissante «armée militaire» prête à combattre les assaillants ! L’organisme s’en trouve sensibilisé, mais aucune manifestation n’a encore lieu.

Phase 2 – Réaction allergique :

En cas de prochaine invasion d’envahisseur prétendu, une guerre éclaire se déclare. Les anticorps spécifiques repèrent rapidement les ennemis. Une réaction allergique se manifeste : les globules blancs éclatent libérant une grande quantité de molécules proinflammatoires (p.ex. histamine, leucotriènes, a-TNF, etc …) excessivement nocives pour l’organisme. Les symptômes inévitables s’enchaînent dans un rythme effréné ! Les petits vaisseaux sanguins se dilatent provoquant des rougeurs et des démangeaisons… Les muqueuses (nasale, bronchique ou conjonctive) sont attaquées par de délétères substances inflammatoires … Les bronches se contractent puis se renferment … La respiration est en difficulté, l’air ne passe plus facilement … Le nez coule, les yeux larmoient … La sensation de sable dans le regard et des éternuements se succèdent … La vie devient insupportable !

Il existe un grand nombre de médicaments pour soulager le rhume des foins. Cependant, la plupart d’entre eux produisent des effets secondaires très déplaisants : bouche sèche, somnolence, irritabilité, perte d’énergie, envie inexorable de rester chez soi …

Il y a également d’autres alternatives naturelles :

Allergo STOP :  à base de plantes, d’action immuno-stimulante.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.