Les 7 rumeurs qui ne tiennent pas la route

La rumeur numéro 1 : La vitamine C empêche de dormir
Faux. La vitamine C joue, au contraire, un rôle apaisant, réduisant le taux d’hormone de stress : le cortisol. Elle peut d’ailleurs être prise avant le coucher pour une nuit plus sereine… même à dose très élevée ! Lorsque l’on dit qu’il faut éviter le jus d’orange le soir, c’est en partie vrai, à cause de l’acidité accrue et des sucres simples qui causent des désagréments digestifs.

La rumeur numéro 2 : L’acide linoléique conjugué (CLA) transforme le gras en muscle
Faux. Transformer le gras en muscle est tout simplement impossible. On perd du gras, on prend du muscle, mais aucune conversion n’est possible de l’un à l’autre, même à l’aide d’acide linoléique conjugué.

La rumeur numéro 3 : Le fer des épinards est mieux assimilé
Faux. Les épinards constituent une source de fer non héminique (forme de fer présente dans les légumes, céréales et laitages). Le fer héminique, que l’on trouve essentiellement dans les abats et la viande rouge, est 2,5 fois plus assimilable que le fer non héminique.

La rumeur numéro 4 : La spiruline est d’exceptionnelle teneur en vitamine B12
Faux.  La spiruline ne renferme pas de vitamine B12 mais son analogue structurelle. La prise de cette algue ne permet pas d’éviter une carence en B12 chez les végétariens/végétaliens, même si cette algue représente un atout majeur pour la santé.

La rumeur numéro 5 : Le citron acidifie le corps  
Faux. La saveur acide du citron n’a aucun rapport avec l’acidification de l’organisme. Au contraire, cet agrume est riche en citrates, sels minéraux hautement alcalinisants pour le corps.

La rumeur numéro 6 : Les produits laitiers sont d’excellents pourvoyeurs de protéines
Faux. La quantité de protéines apportées par ce type d’aliments est largement inférieure à celle présente dans le poisson, la viande blanche ou le blanc d’œuf. De plus, ils contiennent d’importantes quantités de graisses saturées. De par leur densité énergétique relativement élevée, les graisses saturées sont propices à la prise de poids.

La rumeur numéro 7 : Les diurétiques font maigrir
Faux. La seule chose que les diurétiques peuvent apporter, c’est une perte de poids momentanée (grâce à l’eau éliminé), poids qui reviendra tout aussi rapidement… le but d’un amaigrissement étant de perdre avant tout de la graisse et non de l’eau !

5.0
01

10 Comments

    • Sources des protéines : avoine, seigle, blé sauvage, haricots, pois chiches, lentilles germés, soja et produits dérivé du soja (lait et yaourts de soja, tofu, tempeh), graines (amandes, sésame, courge)
      Sources des acides gras essentiels : huiles de chanvre, de lin, de caméline, de noix et de colza
      Sources du fer non hemique : graines de citrouille et de sésame, spiruline, tofu, mélasse noir, accompagnés d’aliments riches en vitamine C (agrumes) afin de favoriser l’absorption intestinale du fer
      Sources de la vitamine B12 : produits enrichis artificiellement en cette vitamine (céréales pour le petit déjeuner, lait de soja) et compléments alimentaires, de préférence sublinguaux

    • En effet, plusieurs mécanismes sont appliqués dans la prise de poids chez une femme ménopausée, dont :
      -le taux bas d’œstrogènes, qui a un impact direct sur le moral et donc sur les fringales diurnes et nocturnes.
      -le traitement hormonal de substitution, qui entraîne la rétention d’eau et réduit la libération des graisses dans les zones fortement impactées par l’action des hormones féminines synthétiques (ventre, fesses, cuisses)
      -le ralentissement du métabolisme de base, qui diminue sensiblement la capacité du corps à brûler des calories
      -la résistance des cellules à l’insuline, qui favorise le stockage de la graisse au niveau de la ceinture abdominale
      -la fonte rapide des muscles au profit du tissu adipeux
      Que faire ? Changez les habitudes alimentaires : diminuez la quantité des matières grasses et des sucres rapides, augmentez l’apport en fibres et protéines. Les fibres diminuent l’appétit et calment les fringales, tout en réduisant le taux de sucre sanguin. Les protéines contribuent à garder des muscles, des articulations et des os forts.
      Faites de l’exercice cinq fois par semaine. L’exercice physique rend les muscles squelettiques plus sensibles à l’action de l’insuline. Ceci permet d’éviter le stockage des grasses au niveau de la ceinture abdominale et de réduire le risque de diabète de type II.

      • FAUX! : le THS ne fais pas grossir! au contraire; j’ai 66 ans, prends des hormones depuis lâge de 48 ans, génial, je n’ai pas de vapeur, pas de déprime, suis suivie régulièrement, je fais du sport, active, et je n’ai pas grossis depuis 10 ans! et pourtant suis une bonne vivante!! rout dépend de la personne….

        • Les résultats varient fortement d’une personne à l’autre ! Cependant, la statistique est impitoyable. Les études montrent qu’une femme ménopausée sur deux prend environ 0,8 kg chaque année.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.