La caramélisation des protéines : Un piège sucré ?

piege-sucre et la carnosine

Savez-vous que notre corps peut produit le caramel, grand classique de la pâtisserie ?

Mais contrairement à son confrère alimentaire ce type de « sucrerie » fait courir un grand risque à notre santé.

La glycation est une réaction causée par un taux anormalement élevé de sucre sanguin (glucose). Le glucose en excès réagit spontanément avec les protéines formant des agglomérats très résistants à la destruction.
Ces protéines modifiées, dites « glyquées » ou « caramélisées » perdent de leur activité biologique. Ainsi elles deviennent totalement inutiles voire extrêmement néfastes pour l’organisme ! Jour après jour, elles s’entassent dans toutes nos cellules sans jamais s’éliminer.

Dans le cerveau, les protéines « caramélisées » se fixent sur les membranes des cellules nerveuses (neurones) et sur leurs prolongements fibreux (axones et dendrites). Endommagés, ces neurones envoient des signaux incorrects diminuant considérablement les capacités mentales et cognitives. Lorsque les sucres se lient aux fibres de collagène (matière première des tissus conjonctifs), la peau et le cartilage perdent de leur élasticité et les parois des artères se durcissent. La glycation est lourdement impliquée dans l’apparition et la progression de la cataracte (opacité du cristallin) et de la rétinopathie diabétique (destruction de la rétine).sucre Quant au système immunitaire, les anticorps glyqués (notamment immunoglobulines IgG) ne peuvent plus nous protéger des agressions et de divers germes nocifs. L’accumulation de protéines glyquées est complètement irréversible, d’où l’importance ultime de lutter contre ce phénomène avant qu’il apparaisse.

Les effets de la carnosine

Bien évidemment, notre organisme contient une molécule capable de lutter contre cette « cassonade » involontaire. Alliance de deux acides aminés (béta-alanine et L-histidine), . La carnosine chargée de sucre ne s’accumule, mais s’élimine rapidement de notre organisme. Simple ? Pas véritablement. Les années passent, les altérations s’amplifient, le sucre augmente et cet « outil de maintenance » finit par être dépassé par l’ampleur de toutes les tâches à accomplir… Dès lors un apport supplémentaire en carnosine s’avère obligatoire.

Telomeron™: Un complément alimentaire qui prolonge la vie de toute cellule.

La caramélisation des protéines : Un piège sucré ?
Notez cet article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.