Avez-vous, vous aussi, des vertiges ?

Avoir l’impression que le sol se dérobe sous les pieds est un phénomène étrange, mais bien réel. Le vertige est un motif fréquent de consultation, puisqu’une personne sur sept dit l’avoir éprouvé au moins une fois dans sa vie. A quoi est-il dû ? Explications.

Qu’est-ce qu’un vertige ?

Un vertige se caractérise soit par une sensation de mouvement du corps dans l’espace, soit de l’espace autour du corps. Les causes de ce trouble de l’équilibre sont nombreuses : mauvais fonctionnement de l’organe de l’équilibre, prise prolongée de certains médicaments, traumatismes, infections, vieillissement inéluctable de l’oreille interne, etc. Il n’existe pas un seul mais deux types de vertiges, vrais et faux, selon leur origine. Il est donc nécessaire de faire la différence.

Que sont les vrais vertiges ?

Les vrais vertiges donnent l’impression d’un manège qui tourne autour du corps, généralement dans le même sens. Cette sensation provient d’un mauvais fonctionnement du système vestibulaire, organe de l’équilibre situé dans l’oreille interne. Les vrais vertiges se divisent en trois grands groupes.

Le vertige paroxystique positionnel bénin se caractérise par des perceptions rotatoires brusques et intenses. Il est souvent déclenché par un simple changement de position dans l’espace tel qu’une rotation rapide de la tête. Le vertige paroxystique positionnel bénin est du à la présence de dépôts de calcium dans le canal semi-circulaire de l’oreille. Ces dépôts entravent la circulation des fluides dans l’oreille interne, ce qui provoque un vertige bref.

Le vertige associé à la maladie de Ménière se manifeste par une sensation de mouvement de l’espace autour du corps. Il est du à l’accumulation excessive d’un liquide au sens des canaux de l’audition. Cet excès augmente la pression dans l’oreille interne et perturbe la transmission des signaux électriques au cerveau. Le vertige associé à la maladie de Ménière est souvent accompagné d’acouphènes, de floue visuel, de maux de tête, de nausées et d’angoisses.

La névrite vestibulaire entraîne des vertiges importants et d’apparition soudaine, accompagnés de nausées ou de vomissements. Ces vertiges sont dus à une cessation brutale d’activité du nerf vestibulaire. Leur traitement se repose sur la prise de corticoïdes et d’antiviraux.

Qu’en est-il des faux vertiges ?

Le faux vertige ne provoque pas de perceptions rotatoires. C’est plutôt une impression de « tête vide », de brouillard devant les yeux, de flottement, de chute imminente, etc. Les faux vertiges sont fréquents, notamment chez certaines personnes très anxieuses, à la suite de fortes palpitations et dans un sentiment de panique. Ils peuvent également apparaitre suite à une exposition prolongée au soleil, à une chute momentanée de tension artérielle ou à une hypoglycémie (diminution du taux de sucre dans le sang).

Quelles sont les solutions naturelles pour soigner les vertiges ?

Selon les études cliniques effectuées, le Ginkgo biloba, en améliorant la circulation cérébrale, constitue un traitement d’appoint des troubles de l’équilibre chez les personnes âgées. L’administration d’extrait standardisé de cette plante permet de diminuer l’intensité de vertiges d’origine vasculaire dans 65 % des cas.

La prise de vitamine C et de glutathion exerce un effet bénéfique sur les symptômes de la maladie de Ménière. Il en est de même pour la vinpocétine, qui diminue la fréquence des crises de vertiges dus à cette maladie.

LIENS :
Coral calcium

Extrait de Ginkgo Biloba

Améliore la mémoire, atténue les vertiges et les maux de tête, prévient l’étourdissement, diminue la tension et l’anxiété, accroît la circulation sanguine dans les pieds et les mains. Vinpocétine
Améliore la circulation sanguine cérébrale, révivifie la mémoire, la concentration, la fluidité du langage et la rapidité du raisonnement

Références :

  1. Cesarani A et al. Ginkgo biloba (EGb 761) in the treatment of equilibrium disorders. Adv Ther. 1998 Sep-Oct; 15(5):291-304.
  2. Pongrácz E. Interdisciplinary approach to vestibular system impairment. Ideggyogy Sz. 2011 Mar 30; 64(3-4):101-9.
  3. Takumida M et al. Radical scavengers for Ménière’s disease after failure of conventional therapy: a pilot study. Acta Otolaryngol. 2003 Aug; 123(6):697-703.

8 Comments

  1. Bonjour à tous,
    J’ai des vertiges et pas qu’un peu, ceux-ci viennent de crises d’ Epilepsie qui seraient en relation avec le sevrage d’antidépresseurs. Produits indispensables à mon état dépressif depuis des années de souffrance. Depuis cet arrêt, ne peux plus ni marcher correctement sans déambulatoire, je me butte, me cogne, tombe, devenue maladroite, je casse, renverse, ressens des hallucinations auditives, pourtant j’ai retrouvé mes facultés mentales, intellectuelles, parties à partir de ces crises. Comment soigner ces vertiges ? Avez-vous des conseils, ou des traitements (pas chimiques) à me conseiller ? Merci à l’avance de la personne qui pourra, et voudra bien me donner sa réponse ainsi que ses conseils, j’en tiendrai compte, et les appliquerai en espérant qu’ils seront plus efficaces que ce que j’ai actuellement.

  2. Bonjour, ayant moi-même été sujet à des vertiges (cela m’est arrivé deux fois en dix ans avec nausées et vomissements), il est recommandé de prendre du Tagnanyl (uniquement sur ordonnance) pendant 15 jours maximum.

      • Merci Emmanuel!

        Voua avez raison. Tanganil fait partie des médicaments prescrits pour soigner les vertiges. Il s’agit d’un racémate de l’acide aminé leucine (acétyl-leucine). L’acétyl-leucine est reconnu pour son efficacité dans le traitement des vertiges de Ménière et des névrites vestibulaires. Les résultats cliniques y relatifs rapportés par différents auteurs font état d’une amélioration de la symptomatologie vertigineuse dans plus de 95% des cas.

        Cordialement,
        Irina

    • Selon la notice de ce médicament,la durée du traitement est variable selon l’évolution clinique ; au début du traitement ou en cas d’insuccès, la posologie peut être augmentée.
      Dans tous les cas, se conformer strictement à l’ordonnance de votre médecin!

  3. merci beaucoup pour votre témoignage, mais pouvez-vous me dire en quelques mots comment se passe une séance de réeducation du nerf de l’oreille interne, et en combien de séances? ??
    merci
    joelle

  4. BONJOUR,AYANT EU UNE NEVRITE DE L’OREILLE INTERNE IL YA QUELQUES ANNEES. ( SYMPTÔMES TRES IMPRESSIONNANTS / ENTRE AUTRES SENSATION DE DEDOUBLEMENT …) IL EST POSSIBLE D’EVITER LA PRISE DE CORTICOÏDES ET ANTIVIRAUX .APRES UNE VISITE CHEZ LE MEDECIN ORL QUI N’AVAIT DECELE AUCUNE ANOMALIE,J’AI SUIVI DANS LES 48 H SUIVANTES
    UNE REEDUCATION DU NERF DE L’OREILLE INTERNE AUPRES DE MR ALAIN SEMONT / KINESITHERAPEUTE SPECIALISE DANS LES VERTIGES ( « SALLE DES VERTIGES » ! ) 0143377630 / 29 RUE DE LA SANTE 75013 .
    LA RAPIDITE D’INTERVENTION A REEDUQUER LE NERF EST PRIMORDIALE POUR D’EXCELLENTS RESULTATS .EN ESPERANT QUE CETTE INFORMATION VOUS SOIT TRES UTILE.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.