La xérose : La sécheresse excessive de la peau

peau-seche-xérose

La sécheresse excessive de la peau (xérose) est à l’origine d’un grand inconfort cutané. La peau tire, brûle, démange, desquame, fissure. Elle s’amincit, perd de sa souplesse et de son élasticité. Les causes de la xérose sont multiples. Quelles sont les solutions?

Il existe plusieurs causes de la sécheresse cutanée excessive. Elles peuvent être réparties en 4 grandes groupes.

Le vieillissement physiologique de la peau

Au fil des années, le renouvèlement des cellules de la peau ralentit. Les glandes sébacées produisent moins de sébum et la quantité de graisses entre les cellules de la peau diminue. La barrière protectrice (film hydrolipidique) se fait rare et l’eau s’évapore plus facilement. La peau s’assèche de façon progressive et devient de plus en plus vulnérable aux agressions quotidiennes.

Les agressions environnementales

L’amincissement du film graisseux de la surface cutanée peut être dû à l’utilisation fréquente de détergents et de produits d’hygiène mal adaptés. L’air sec ou conditionné, les écarts de température, la pollution, les vents froids, les rayons du soleil sont des facteurs aggravants.

Les maladies et les carences alimentaires

Nombreuses sont les maladies responsables de la sécheresse cutanée excessive. Parmi elles citons l’insuffisance rénale chronique, l’hypothyroïdie, le diabète, les cancers et les infections chroniques. Certaines carences nutritionnelles comme, par exemple, celles en acides gras essentiels (oméga 3 et 6), en vitamines (E et B 3) et en oligo-éléments (zinc, magnésium) sont à l’origine de la xérose. La prise de diurétiques, de rétinoïdes et d’hypocholestérolémiants en est également en cause.

L’hérédité

La xérose peut être liée à des anomalies génétiques de la couche supérieure de la peau. Appelée « ichtyose », cette affection se manifeste par une peau craquelée et rêche avec des desquamations épaisses visibles, donnant un aspect d’écailles de poisson.

Que faire ?

Les cosmétiques riches en agents émollients (beurre de karité, beurre de cacao, huile de graines d’églantier, de jojoba, de coco et de calendula, etc..) restaurent le film hydrolipidique de la peau et freinent l’évaporation de l’eau. Elles rendent la peau plus douce, plus lisse et plus souple.

Les soins hydratants et humectants (urée, lactate de sodium, acide lactique, glycérol, propylène glycol) captent l’eau du derme (couche profonde de la peau) pour l’amener à l’épiderme (couche superficielle de la peau). Certains de ces produits (notamment les dérivés de l’acide lactique) stimulent la production de lipides dans la couche superficielle de la peau et renforcent sa barrière protectrice. Ils aident à calmer les démangeaisons causées par la sécheresse.

Extrêmement riche en acide gamma-linolénique (oméga 6 essentiel), l’huile de bourrache, conjugue l’efficacité d’un émollient et d’un hydratant. D’une part, elle favorise le passage de l’eau de la profondeur à la surface de la peau. D’autre part, elle rebâtit le ciment graisseux de la couche cutanée supérieure. La prise d’huile de bourrache (360-720 mg/j pendant 2 mois) réduit de 10,8% la perte en eau transépidermique !

Référence: Brosche T, Platt D. Effect of borage oil consumption on fatty acid metabolism, transepidermal water loss and skin parameters in elderly people. Arch Gerontol Geriatr. 2000 Mar-Apr; 30(2):139-50.

Le produit cité dans l’article :

Huile de Bourrache en complément alimentaire

Huile de Bourrache: Régénération et restructuration des cellules de la peau.Borage Oil (huile de bourrache)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.