Le syndrome du canal carpien : Le TMS le plus fréquent !

syndrome du canal carpien

Le canal carpien est un tout petit tuyau en forme de «U» situé à la base du poignet. A l’intérieur de ce canal vital, neuf tendons côtoient le nerf médian. Le nerf médian assure la sensibilité de la paume de la main et des trois premiers doigts (pouce, index et majeur).

Il arrive souvent que le canal carpien s’abîme, s’enflamme, puis se rétrécit. Ceci augmente la pression à l’intérieur du tuyau et comprime progressivement le nerf médian mou et volumineux. Cette compression nuit à la conduction nerveuse causant l’engourdissement et la faiblesse de la main, des douleurs lancinantes au poignet et des sensations de doigts en coton. Il dévient alors difficile d’écrire, de conduire, de tenir un objet, de boutonner des vêtements et même de serrer la main !

Le syndrome du canal carpien (SCC) est le trouble musculo-squelettique (TMS) le plus fréquent de nos jours. Il touche plus de 10 % de la population, particulièrement les femmes à poignet mince ayant une activité manuelle répétitive. Le SCC peut avoir de nombreuses causes, allant de l’usage d’un marteau-piqueur à l’utilisation prolongée d’une souris d’ordinateur. Certaines affections (polyarthrite rhumatoïde, hypothyroïdie, diabète, obésité, traumatismes du poignet) créent un terrain propice à l’apparition du syndrome du canal carpien.

Quels sont des traitements classiques du syndrome du canal carpien ?

Il consiste dans un premier temps de porter une attelle de poignet la nuit. L’immobilisation nocturne du poignet calme temporairement les douleurs et réduit les fourmillements. A un stade plus avancé, les infiltrations de corticoïdes diminuent l’inflammation pour baisser la pression à l’intérieur du canal carpien et libérer ainsi le nerf médian. Lorsque les symptômes persistent malgré des infiltrations, une intervention chirurgicale permet un soulagement immédiat et définitif.

Qu’en est-il des compléments alimentaires ?

Conjuguez le pouvoir neuro-protecteur d’acide alpha-lipoïque et l’action anti-inflammatoire d’acide gamma- linolénique. Un des plus formidables antioxydants qui soit, l’acide alpha-lipoïque protège le nerf médian d’éventuelles lésions tout en améliorant la micro-circulation sanguine des mains. Son apport réduit les picotements et rétablit la sensibilité des doigts. Diminuant l’enflure au poignet, l’acide gamma- linolénique apaise les douleurs lancinantes et réduit le recours à des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le résultat : une supplémentation en acide alpha-lipoïque (600 mg/jour) et en acide gamma-linolénique (360 mg/jour) améliore de manière surprenante le score d’évaluation de la sévérité du SCC (Boston Carpal Tunnel Questionnaire*) au bout de 90 jours !

La prise de vitamine B6 (de 100 à 200 mg par jour durant 3 mois) engendre une rémission durable du syndrome du canal carpien, permettant d’éviter une chirurgie de la main. Les patients dont le traitement comprend la vitamine B6 voient leurs symptômes s’améliorer à 68% !

Bon à savoir : Développé par le Dr. Levine du «Brigham and Women’s» hôpital de Boston, le «Boston Carpal Tunnel Questionnaire» est un auto-questionnaire composé de 19 questions sur la sévérité des symptômes et l’état fonctionnel du patient. Il permet de comparer la gravité du SCC avant et après un traitement.

Références :

  1. Di Geronimo G, Caccese AF, Caruso L, Soldati A, Passaretti U. Treatment of carpal tunnel syndrome with alpha-lipoic acid. Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2009 Mar-Apr;13(2):133-9.
  2. Holm G, Moody LE. Carpal tunnel syndrome: current theory, treatment, and the use of B6. J Am Acad Nurse Pract. 2003 Jan;15(1):18-22.

Nous vous conseillons :

Acide Alpha Lipoïque – augmente la force musculaire et l’énergie

Complexe de vitamine B – une peau saine et des muscles en bonne santé

Rate this post

7 Comments

  1. j ai etais opere des 2 mains car j ai souffert pendant plus de 10 ans et je ne regrette rien meme si parfois j ai des petites douleurs au niveau des cicatrices mais rien de comparatif avec avant

  2. Personnellement j’ai eu le syndrome du canal carpien vers les années 2000. J’avais pris rendez-vous pour me faire opérer. Au dernier moment, un médecin m’a conseillé de faire des cataplasmes d’argile pendant 3 semaines à garder toute la nuit autour de chaque poignet. J’ai suivi ses conseils et non seulement j’ai évité l’opération mais je n’ai plus jamais souffert du canal carpien! A essayer!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.