L’indice PRAL

Les médias ne mâchent pas leurs mots pour décrire les dangers cachés de l’acidité : agressive, corrosive, abrasive… Suis-je concerné ? Sais-je faire la différence entre les aliments acides et acidifiants ? Comment puis-je corriger l’excès d’acidité ? Explications.

Pourquoi notre corps s’acidifie-t-il ?

Notre corps s’acidifie lorsqu’il produit plus d’acides qu’en élimine, n’étant pas en mesure de le faire correctement. Cette acidification a des conséquences néfastes pour l’organisme telles que l’ostéoporose, la chute accélérée de cheveux et les calculs rénaux.

Quelle est la différence entre les aliments acides et acidifiants ?

La saveur acide n’a aucun rapport avec l’acidification de l’organisme. Un aliment acide en bouche (tels que le vinaigre, le citron ou le cornichon par exemple) n’est pas forcément acidifiant pour le corps.

En effet, au cours de la digestion, les aliments que nous ingérons sont réduits en substances que l’on appelle « métabolites ». Ceux-ci peuvent être soit acides, soit basiques (alcalins).

Les aliments acidifiants génèrent plus d’acides que de bases. Malgré la saveur agréable, les fromages, les œufs, la viande, la charcuterie les fruits de mer se décomposent en diverses substances qui acidifient progressivement le corps. Il en est de même pour les bonbons, le miel, les boissons sucrées, les farines blanches et le thé noir.

Les aliments alcalinisants, quant à eux, génèrent plus de bases. Il s’agit des légumes à feuilles vertes, des épices, des graines germées, des fines herbes et des agrumes riches en citrates et donc, hautement alcalinisants. Il en est de même pour les minéraux tels que le calcium, le sodium, le potassium, le magnésium, le cuivre, le fer et le manganèse.

Qu’est ce que l’indice PRAL ?

L’indice PRAL permet d’évaluer le pouvoir acidifiant ou alcalinisant d’un aliment. Mis au point par le Dr. Thomas Remer, médecin allemand, cet indice se mesure en milliéquivalents ou mEq. Il permet notamment de quantifier l’influence de 100 g d’un aliment sur l’équilibre acido-basique du corps.

Plus le PRAL est négatif, plus l’aliment est alcalinisant et visa-versa, plus le PRAL est positif, plus l’aliment est acidifiant. Par exemple, avec ses -108,65 mEq, le persil lyophilisé est le roi des aliments alcalinisants, tandis qu’avec ses + 36,8 mEq, la graine de tournesol détient la palme des aliments des plus acidifiants.

Quels sont les aliments les plus acidifiants selon l’indice PRAL ?

Les aliments fortement acidifiants ont l’indice PRAL positif, de l’ordre +8,8 et plus. Ce sont par exemple : fromage de chèvre +27, 88, foie de bœuf +24,26, jaune d’œuf +19,10, chapon rôti +17, 13, poulet sans peau +16,24, saumon grillé +14,82, lardon fumé +12,07, sandwich jambon-fromage +10,07, saucisse de Strasbourg +9,03.

Quels sont les aliments les plus alcalinisants selon l’indice PRAL ?

Les aliments fortement alcalinisants ont l’indice PRAL négatif de l’ordre -0,1 et moins. Ce sont par exemple : cerfeuil déshydraté -92,4, café instantané -67,32, curcuma en poudre – 51,11, graines de fenouil -35, 57, poivre noir -25,40, abricot séché -21, 66, pruneaux -13,38, pomme de terre -9,11, bananes -6, 94, zeste de citron -4,31.

Suis-je concerné ?

Faites le test à l’aide des bandelettes indicatrices de pH, achetées dans une pharmacie. Plongez une bandelette dans l’urine matinale, puis comparez la couleur de réaction avec l’échelle colorimétrique. Un pH en-dessous de 6,2 suspecte une surcharge d’acidité dans le corps. Un pH supérieur à 7,5 témoigne d’un terrain alcalin.

Comment puis-je corriger l’excès d’acidité ?

Privilégiez les aliments fortement alcalinisants à l’indice PRAL négatif  et réduisez la place faite aux aliments acidifiants à l’indice PRAL positif.

Inspirez et surtout expirez profondément. Lors de chaque expiration, les poumons débarrassent de la charge acide en éliminant du gaz carbonique.

Ayez une activité physique régulière qui stimule l’oxygénation du corps et aide à gérer le stress. La sueur obtenue par l’exercice physique est beaucoup plus chargée en déchets acidifiants, qu’une sudation passive (bain chaud, enveloppement, sauna).

Buvez suffisamment. L’eau est la boisson indispensable à l’élimination de surplus d’acidité de l’organisme.

Faites des cures ponctuelles à base de préparations alcalines pour neutraliser les acides et drainer les déchets acidifiants accumulés.

4 Comments

  1. Bonjour

    Par d’autres lecture ; j’ai un doute sur le faut de tester le pH via la première urine matinale.

    Vous confirmez que cela ne fausse pas le test ?

    Merci pour votre article

    Cordialement

    • Bonjour, vous pouvez toujours demander conseil à votre pharmacien, ou bien vérifier la notice de vos bandelettes, mais normalement le test se fait bien avec urines du matin. Cordialement.

    • Bonjour,

      En effet, il existe plusieurs tables pour classifier les aliments selon leur capacité à acidifier ou à alcaliniser le corps.
      Cependant, il est d’usage de se référer au PRAL mis au point en 1995 par les scientifiques allemands Tomas Remer et Friedrich Manz.
      Voici la référence de l’étude scientifique la plus fiable, publiée dans PubMed: Remer T, Manz F. Potential renal acid load of foods and its influence on urine pH. J Am Diet Assoc. 1995 Jul;95(7):791-7.

      Cordialement

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.