Citrulline contre la fonte musculaire liée à l’âge

Citrulline

Perdre des forces et prendre des capitons : inéluctable lorsqu’on vieillit ? La citrulline peut contribuer à freiner ce processus. Utilisé en supplément, cet acide aminé démontrerait des capacités surprenantes dans la lutte contre la perte de masse et de puissance musculaire liée à l’âge.

La citrulline est un acide aminé un peu particulier :

Identifié il y a plusieurs décennies à partir de cucurbitacées comme la pastèque (Citrullus), il n’entre pas dans la composition des protéines. Notre intestin grêle fabrique lui-même la citrulline à partir d’autres acides aminés et participe à la synthèse des protéines, donc à la « nourriture » des muscles. Mais avec l’âge, les taux de certaines hormones baissent, on devient plus sédentaire, on mange moins de protéines, le métabolisme des protéines est moins efficace, la production de citrulline dans le tube digestif diminue… Résultats : le corps perd de sa masse musculaire (-10% à chaque décennie) au profit de la masse grasse, on perd de la force (jusqu’à 40% entre avant et après la quarantaine) et on risque de devenir fragile.

La supplémentation en citrulline est une option nutritionnelle qui intéresse aujourd’hui particulièrement les scientifiques. Notamment parce que la citrulline agit directement sur la synthèse des protéines musculaires : elle n’est pas captée par le foie et est délivrée rapidement et en bonne quantité dans tout l’organisme. Les études, notamment françaises, menées depuis une dizaine d’années sur la souris et chez l’homme, ont montré qu’elle est bien tolérée et bénéfique pour les performances physiques en général et pour lutter contre la fonte musculaire liée à l’âge en particulier (1,2).

Des effets prometteurs sur la condition physique et le vieillissement

Chez les hommes et femmes sportifs, la prise de citrulline améliore la force, les performances et la récupération lors d’une activité telle que le vélo, le tennis ou le soulever de poids (3,4,5) . Ses capacités à combattre les conséquences délétères de l’avancée en âge sur la force physique sont également étonnantes. Il a ainsi été constaté que chez les souris âgées, la supplémentation en citrulline augmente la proportion de masse musculaire dans le corps et lutte contre l’oxydation des graisses, ce qui suggère un réel effet « antivieillissement ».

Chez les souris âgées et soumises à une restriction alimentaire, reflétant donc la dénutrition fréquente chez les personnes âgées, elle augmente la fabrication de protéines dans les muscles et équilibre le taux de sucre dans le sang. De plus, chez les souris âgées sur-nourries, elle lutte aussi contre les conséquences d’une alimentation trop riche en graisses sur le métabolisme ! L’augmentation de la synthèse des protéines dans les muscles a aussi été observée chez des hommes sous régime restrictif en protéines durant quelques jours. Selon les auteurs de ces études, ces résultats suggèrent l’intérêt de la citrulline pour contribuer à préserver nos forces physiques et à prévenir le risque de fragilité lié à l’avancée en âge .

Références :
1. Moinard C, Cynober L. : Citrulline, a new player in the control of nitrogen homeostasis. J. Nutr. 2007;137(6 Suppl 2):1621S-1625S.2.
2. Moinard C, Nicolis I, Neveux N, Darquy S, Benazeth S, Cynober L. Dose-ranging effects of citrulline administration on plasma amino acids and hormonal patterns in healthy subjects: the Citrudose pharmacokinetic study. Br.J Nutr. avr 2008;99(4):855‑862.
3. Glenn JM, Gray M, Jensen A, Stone MS, Vincenzo JL. Acute citrulline-malate supplementation improves maximal strength and anaerobic power in female, masters athletes tennis players. Eur J Sport Sci. 2016 Nov;16(8):1095-103.
4. Glenn JM, Gray M,, Wethington LN, Stone MS, Stewart RW Jr, Acute citrulline malate supplementation improves upper- and lower-body submaximal weightlifting exercise performance in resistance-trained females. Eur J Nutr. 2017 Mar;56(2):775-784.
5. Suzuki et al. Oral L-citrulline supplementation enhances cycling time trial performance in healthy trained men: Double-blind randomized placebo-controlled 2-way crossover study Takashi Journal of the International Society of Sports Nutrition (2016) 13:6
palmier nain et la racine d’ortie
L-Citruline
Detail

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.