Déjouez les pièges du temps !

ginseng, racine tonifiante

Votre ossature est d’une grande solidité…
Votre corps est ferme et souple…
Votre mémoire est excellente…
Vous ressentez un désir sexuel en toute occasion…
Votre morale est au beau fixe…
Et vous voyez l’avenir avec un optimisme débordant !

Trop beau pour être vrai… pensez-vous !
Lisez attentivement ce qui suit…

Le ginseng est une racine tonifiante, énergisante et rajeunissante célébrée depuis plus de 5000 ans. Dans un passé lointain, notamment en Chine et en Corée, on affirma qu’il «remplit le cœur de gaieté, procure la sagesse, propage la connaissance, fait s’écouler les mucosités et agit à l’encontre de toutes les maladies». Les pouvoirs revitalisants du ginseng ne furent connus en Occident qu’au début de XVII siècle. Quelques décennies plus tard, un naturaliste et explorateur russe, Carl Anton von Mayer, lui attribua son nom botanique actuel : Panax ginseng C.A. Mayer.

Le ginseng est un adaptogène exceptionnel qui renforce la résistance de l’organisme au stress et soutient la fonction sexuelle saine. Horloger-expert de la mécanique vitale, il synchronise les rouages du temps des personnes âgées, affaiblies ou convalescentes. Cette synchronisation harmonieuse redonne de l’énergie, de la vigueur et de la lucidité pour une vie bien plus sensuelle et pleine de santé !

Qu’en est-il de la science ? Les principaux composants bio-actifs du ginseng sont les ginsénosides, auxquels les chercheurs attribuent des propriétés aphrodisiaques, neuroprotéctrices, anticancéreuses, antidiabétiques et immuno-modulatrices approuvées par de nombreuses études cliniques.

Les ginsénosides protègent des cellules nerveuses de la toxicité, réduisant considérablement le risque des maladies neurodégénératives. Ils modulent la sécrétion du cortisol (hormone du stress), ce qui aide l’organisme à faire face aux situations stressantes, aux agressions environnementales et à la fatigue permanente. Favorisant la libération d’acétylcholine (neuromédiateur étroitement impliqué dans la mémorisation et l’apprentissage), les ginsénosides améliorent la mémoire à court terme et revitalisent  les performances intellectuelles.

C’est un fait des plus établis que les ginsénosides pallient les dysfonctionnements érectiles sévères. En agissant simultanément sur le système nerveux central et la production de l’oxyde nitrique, ils maintiennent le corps dans un état de bien-être et de décontraction et contribuent au relâchement rapide des muscles lisses du pénis. Les ginsénosides permettent d’obtenir une rigidité solide du membre viril, une meilleure capacité de pénétration et donc une amélioration très significative de tous les paramètres de la réponse sexuelle (désir, plaisir, orgasme).

Les ginsénosides dynamisent le fonctionnement du système immunitaire. Ils favorisent la production de cytokines (notamment, de l’interféron-gamma) et stimulent l’activité des lymphocytes T. Ceci diminue le risque de contracter un rhume et au cas échéant réduit l’intensité et la durée des symptômes.

La consommation régulière du ginseng réduit le risque de contracter des cancers de l’estomac, du foie, du pancréas, des poumons, des ovaires, du côlon et de la cavité buccale. Son apport favorise la sécrétion de l’insuline, diminue le taux du sucre sanguin et stabilise la glycémie postprandiale chez les diabétiques. Le ginseng s’utilise avec succès en gériatrie pour ralentir le processus de vieillissement précoce. Favorisant la reconstruction osseuse, il jouerait un rôle thérapeutique important chez les patients atteints d’ostéoporose.

Il existe de nombreuses variétés de compléments alimentaires à base de ginseng sur le marché. Comment choisir un bon supplément ?

  1. Uniquement l’espèce Panax ginseng C.A. Meyer garantit l’efficacité du produit. Aucune autre variété du ginseng n’offre des propriétés curatives identiques.
  2. La teneur totale en ginsénosides contenus dans la racine varie fortement en fonction de son âge et du lieu de culture. Si cette teneur n’est pas affichée, il s’agit d’un supplément de mauvaise qualité.
  3. Une racine âgée de 6 ans et plus sera de meilleure qualité.
  4. Il s’agit du ginseng «blanc» lorsque les racines fraîchement récoltées ont été lavées, puis séchées à l’air. Quant au ginseng «rouge», il s’agit des racines chauffées à la vapeur (120-130°) ou séchées au four. Contrairement aux croyances, il n’existe aucune racine du ginseng de couleur rouge une fois sortie du sol. L’apparition de la couleur rouge est due à la réaction entre les sucres réduits et les acides aminés qui se produit pendant le traitement à la vapeur.

Nous vous conseillons :

Korean Ginseng : Un bon plan anti-âge! Ginseng Coréen en complément alimentair

Références :
1. Wee JJ, Mee Park K, Chung AS. Biological Activities of Ginseng and Its Application to Human Health. In: Benzie IFF, Wachtel-Galor S, editors. Herbal Medicine: Biomolecular and Clinical Aspects. 2nd edition. Boca Raton (FL): CRC Press; 2011. Chapter 8.
2. Hong B, Ji YH, Hong JH, Nam KY, Ahn TY. A double-blind crossover study evaluating the efficacy of korean red ginseng in patients with erectile dysfunction: a preliminary report. J Urol. 2002 Nov;168(5):2070-3.
3.Yue PY, Mak NK, Cheng YK, Leung KW, Ng TB, Fan DT, Yeung HW, Wong RN. Pharmacogenomics and the Yin/Yang actions of ginseng: anti-tumor, angiomodulating and steroid-like activities of ginsenosides. Chin Med. 2007 May 15;2:6.
4. Hong YJ, Kim N, Lee K, Hee Sonn C, Eun Lee J, Tae Kim S, Ho Baeg I, Lee KM. Korean red ginseng (Panax ginseng) ameliorates type 1 diabetes and restores immune cell compartments. J Ethnopharmacol. 2012 Nov 21;144(2):225-33. doi: 10.1016/j.jep.2012.08.009. Epub 2012 Aug 19.

Notez cet article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.