Mieux connaître : le microbiote buccal

On parle aujourd’hui beaucoup du microbiote intestinal. Or le microbiote buccal a lui aussi une grande importance pour la régulation de l’écosystème du tube digestif et on l’évoque malheureusement jamais, ou si peu. Ce blog à vocation pédagogique va vous informer à son sujet.

La cavité buccale humaine, ouverte sur l’extérieur, abrite plus de 700 espèces bactériennes qui colonisent les différents sites de la bouche : plancher buccal, joues latérales, voile du palais, dents, gencives, langue, amygdales, émergence des canaux excréteurs des glandes salivaires (parotides, sous-maxillaires et sublinguales).

Ce sont autant de niches dans lesquelles prolifèrent de multiples bactéries cariogènes et parodonto-pathogènes si l’équilibre avec les bactéries commensales amies est rompu. Afin d’éviter cette rupture, il importe de rééquilibrer la flore buccale. C’est précisément la fonction des probiotiques.

Un milieu humide

Il faut dire que la bouche est un milieu propice à la prolifération bactérienne, ne serait-ce que par son humidité due au flux salivaire. C’est une chose qu’on a du mal à imaginer, mais nous sécrétons chaque jour environ 1 litre ½ de salive. Ce liquide opalescent et visqueux humidifie en permanence la muqueuse buccale, par ailleurs fortement vascularisée.

Or on dénombre environ 100 millions de bactéries dans 1 ml de salive !

L’imprégnation salivaire accroît la virulence bactérienne, contribuant à la formation de la plaque dentaire. Les principales cryptes exposées à ce processus infectieux sont le sillon gingivo-dentaire, les points de contact inter-dentaires et les poches parodontales. En complément d’un détartrage et d’un surfaçage, les probiotiques sont des agents clé d’une parodontologie visant à restaurer un microbiote buccal non pathogène. A plus forte raison si on néglige d’aller régulièrement chez le dentiste.

Les probiotiques oraux

Ce sont les probiotiques du genre Lactobacillus qui sont les plus actifs pour cette restauration du microbiote buccal. On a isolé 67 lactobacilles différents dans la cavité buccale. Ils ont une excellente capacité d’adhérence à la surface de la muqueuse buccale, colonisant très tôt la bouche des jeunes enfants dans laquelle ils entrent en opposition avec les bactéries pathogènes.

Comme on le voit, cet antagonisme est ancien, et il devient par la suite de plus en plus difficile de mettre sous contrôle les facteurs infectieux, les premières caries survenant parfois de façon précoce chez l’enfant. Il est utile de préciser que l’apport de probiotiques est particulièrement indiqué aux seniors qui sont très concernés car leur dentition s’altère avec le temps.

Une compétition acharnée

Les probiotiques oraux Lactobacillus entrent en compétition avec les agents infectieux et le combat est acharné, surtout contre les deux principaux ennemis que sont Streptococcus mutans (cariogène) et Porphyromonas gingivalis (parodonto-pathogène).

Bien d’autres bactéries sont combattues par les probiotiques oraux du genre Lactobacillus : Staphylococcus aureus, Streptococcus sanguis, Leptotrichia nucleatum, Mycoplasma orale, Trichomonas tenax, Treponema denticola, Heamophilus parainfluenza, Enterocuccus cloacae, Escherichia coli, Candida albicans … Les probiotiques du genre Lactobacillus produisent du peroxyde d’hydrogène et deux puissants bactériocines (reutérine et reutéricycline) qui sont des molécules ayant une authentique activité antibiotique naturelle.

Bien d’autres actions

L’action des probiotiques Lactobacillus n’est pas seulement antibactérienne. Ils modulent le pH trop acide du milieu buccal lorsqu’il y a une prolifération infectieuse nocive. Or il importe absolument de neutraliser tout excès d’acidité qui est un facteur cariogène.

De plus, ces lactobacilles s’opposent à la cascade pro-inflammatoire qui accompagne les atteintes parodontales. Cette action anti-inflammatoire s’exerce sur la diminution des taux salivaires de prostaglandines E2 (PGE2) et de métalloprotéinases matricielles (MMPs).

Ce n’est pas tout. Les études cliniques révèlent que Lactobacillus inhibe la formation de la plaque dentaire, s’opposant également aux saignements. Sans oublier une action majeure : les lactobacilles sont reconnus stimuler le système immunitaire, ce qui est un facteur prépondérant dans la restauration d’un microbiote buccal sain.

Probiotic Life
Lactobacillus gasseri

Probiotic Life
Mieux connaître : le microbiote buccal
5 (100%) 1 vote[s]

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.