L’acide alpha- lipoïque : un remède efficace en cas de syndrome métabolique

L’acide alpha-lipoïque est une molécule essentielle au fonctionnement de l’organisme humain, étant le cofacteur des enzymes contribuant au cycle de Krebs qui permet, au sein des cellules, de convertir les nutriments en énergie vitale. C’est le foie qui en fait la synthèse, mais en vieillissant cette synthèse décline progressivement et la carence qui s’ensuit en acide alpha-lipoïque provoque ce que l’on nomme le syndrome métabolique.

Les scientifiques nomment « syndrome métabolique » un état clinique qui accroît les risques d’accidents cardiovasculaires, infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux qui sont la seconde cause de mortalité en France, presque à égalité avec le cancer. A l’origine de cette hécatombe, les facteurs de risque sont identifiés : l’obésité, le tabagisme, la sédentarité, l’hypertension artérielle, le diabète et l’hypercholestérolémie.

En bref, une personne vieillissante, sédentaire, ayant un excès pondéral, de l’hypertension, du cholestérol, du diabète et qui fume … court un grand risque d’avoir un accident cardiovasculaire. En effet, des études ont montré que chez les patients atteints du syndrome métabolique la probabilité de survenue d’un accident cardiovasculaire est multipliée par quatre ! Le syndrome métabolique repose sur cinq paramètres :

  • Tour de taille > 102 cm chez les hommes et > 88 cm chez les femmes.
  • Cholestérol HDL (bon cholestérol) < 40 mg/dl.
  • Triglycérides > 150 mg/dl (1,7 mmol/L).
  • Glycémie à jeun > 1 g/dl.
  • Tension artérielle > 130-85 mm Hg.

C’est la somme de ces perturbations pathologiques qui constitue le syndrome métabolique. Heureusement, en diagnostiquant et en prenant en charge les facteurs isolément (tabagisme, obésité, diabète, hypertension, hypercholestérolémie) et en faisant régulièrement une cure d’acide alpha-lipoïque on peut inverser ce processus dégénératif.

La cause majeure du syndrome métabolique est l’insulinorésistance liée à l’obésité abdominale puisque les cellules adipeuses en excès libèrent un signal qui rend inopérants les récepteurs d’insuline des autres cellules, réduisant par le fait même leur capacité d’absorber le sucre. Bien souvent en effet les obèses deviennent diabétiques, processus qui a donné son surnom au diabète de la « maturité » survenant à la cinquantaine et que l’on appelle le diabète « gras ». Une glycémie élevée augmente les risques car elle est souvent liée à des taux élevés de cholestérol et de triglycérides, ce qui endommage sérieusement les parois artérielles. Trop de sucre dans le sang peut aussi aggraver l’hypertension.

Le syndrome métabolique ne présente pas de symptômes particuliers. Le diagnostic est établi par le médecin selon les facteurs de risque énoncés ci-dessus. Dès qu’une analyse de sang révèle un tel syndrome on peut agir efficacement en prenant de l’acide alpha-lipoïque.


R-acide alpha lipoïque
Antioxydant idéal

Probiotic Life
Notez cet article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.